Chapitre #123

# 21 Tome 21
Version anglaise par Shadow
Version française par Ichi

Reproduction interdite sans autorisation écrite.

Fruits Basket © Natsuki Takaya Hakusensha
Version française © Delcourt - Akata


Cette traduction peut différer de la version officielle du chapitre, aussi nous vous conseillons d’acheter le manga dès sa sortie dans le commerce.

____________________________

Ce serait tellement merveilleux
s’il était possible de vivre sa vie sans commettre une seule erreur…

Yuki est assis seul dans la salle d’attente de l’hôpital. Par la fenêtre, on voit le soleil se coucher et le ciel s’assombrir. Le grand-père de Tohru s’approche de lui et lui conseille de rentrer. Il ajoute qu’ils (la famille) s’occuperont de tout à partir de maintenant. Yuki est d’accord, mais lui dit qu’il reviendra quand même le lendemain, car il tient à lui parler de ce qui s’est passé. Le grand-père recommande toutefois à Yuki d’aller à l’école, car Tohru serait attristée s’il ne le faisait pas. Cependant, avant que Yuki ne parte, le grand-père lui demande si “le garçon aux cheveux oranges” est au courant de ce qui est arrivé.

Yuki: ……

ce type est…

…Ce type

Yuki: est un idiot. Pour ne pas dire plus…
Il panique

La fait pleurer

Alors qu’il est capable… Il est capable
Plus que n’importe qui

Plus que moi…

Et malgré cela…

(il réalise alors ce qu’il est entrain de dire devant le papy)

Yuki: Euh…
…Ahem.

Grand-père: Ca, c’est…

Pendant ce temps-là à la résidence Soma, Shigure explique à Kagura et Kisa que comme les examens qu’elle a subi à l’hôpital n’ont rien montré d’anormal, il a ramené Akito. Kagura interroge Shigure au sujet de Tohru et lui demande si Kureno est également à l’hôpital.

Akito est assise seule dans sa chambre. Hatori lui demande si elle va bien. Akito, lui tournant le dos, lui répond doucement qu’elle va bien. Ailleurs, Momiji est assis seul sur son lit pendant qu’Hiro, chez lui, regarde pensivement par la fenêtre. Puis on voit Rin recroquevillée sur elle-même, son cahier à dessin abandonné près d’elle.

Cela aurait été merveilleux

de pouvoir vivre dans un univers harmonieux.

Sans aucune inquiétude,

Sans aucune peur,

Sans blesser les autres,

Sans être blessé non plus.

En se conduisant toujours de manière irréprochable.

Et ce serait tellement bien

De parvenir à atteindre

Par le plus court chemin possible

Cet univers si doux dont on rêve.

“C’est mal” ou
“C’est complètement idiot”

Quand il s’agit de la vie de quelqu’un d’autre, émettre des jugements aussi irresponsables

…c’est tellement facile.

Quand Yuki arrive chez lui, c’est Haru qui l’accueille. Surpris, Yuki réalise qu’ils ont encore du oublier de fermer la porte à clé. Haru le lui confirme, mais ajoute que cela fait qu’il a pu entrer facilement, c’est donc une chance.

Haru: On m’a dit ce qui s’est passé…

En ce moment, on ne parle que de ça, à la Résidence Soma…
Tout le monde est inquiet.

Yuki: …
Je vois…

Haru: Et Rin, c’était vraiment impressionnant…

Elle est devenue pâle
Complètement blanche
Le teint livide.
Tu aurais du voir ça…

Et puis

Sa poitrine a grossi, aussi…

Yuki: Tu es venu pour nous calmer, pour frimer, ou alors tu es carrément un seku-hara? Tu es venu pour quoi au juste!!?

(seku-hara = [sexu]al [hara]ss-er/ment = quelqu’un qui s’adonne au harcèlement sexuel)

Haru: Un peu tout ça…?

Yuki: C’est bien ce que je pensais…

Haru lui explique qu’en fait, il est venu voir comment Yuki allait, pour être sûr qu’il allait bien. Un peu fatigué par Haru, Yuki lui répond qu’il va bien. Haru lui demande comment va Honda-san et lui raconte comment il n’a pu obtenir aucune réponse quand il a interrogé Kyo à ce sujet. Yuki ne lui répond pas et à la place, lui demande si Kyo est en haut. Haru le lui confirme, remarquant au passage que malgré la présence de Kyo avant que Yuki n’arrive, il a eu l’impression que la maison était vide. Il réalise aussi, avec surprise, que Kyo ne s’est pas rendu auprès de Tohru à l’hôpital.

Yuki explique à Haru que Kyo a ses propres problèmes à gérer en ce moment mais que… “Ce genre de chose n’a strictement aucune importance en des temps comme ceux-ci………!!”

Yuki entre alors dans une rage noire, et, une immense aura de colère brûlant tout autour de lui, quitte Haru pour monter à l’étage.

Shigure rentre chez lui au moment où Yuki traverse le couloir pour monter les escaliers. Il voit Yuki passer et se demande ce qu’il se passe.

Yuki ouvre la porte de la chambre de Kyo avec fracas, et exige de savoir pourquoi celui-ci ne s’est pas rendu à l’hôpital. Il ajoute que c’est vraiment très petit comme attitude, vu qu’apparemment il a eu du temps à gaspiller à rêvasser dans sa chambre. Kyo ne réagit pas aux propos de Yuki, et au contraire lui répond qu’il peut bien lui dire ce qu’il voudra. De toute façon, sa présence auprès d’elle finit toujours par blesser Tohru, et il ne parvient pas à la protéger. De fait, il vaut mieux que ce soit Yuki qui soit près d’elle plutôt que lui.

Grand-père: C’est
frustrant, n’est-ce pas ?

Vous devriez le lui dire directement.

Après s’être changé, Shigure revient au salon, quand soudain, sa maison se met à trembler de toutes parts à cause de la bagarre que l’on devine se dérouler au premier. Imperturbable et affamé, Haru demande à Shigure s’il peut commander une pizza.

Yuki: “Je ne peux pas la protéger”…?

Qu’est-ce que tu entends par
“Je ne peux pas la protéger”…?

Yuki: Alors si tu pouvais te saisir de quelqu’un qui est sur le point de tomber d’une falaise, tout irait bien…?
Si tu pouvais miraculeusement sauver quelqu’un qui est sur le point d’être heurté par une voiture, alors là tu serais satisfait…

Ah oui, ça, ce serait quelque chose, n’est-ce pas. Non mais pour qui tu te prends ?

Tu t’es pris pour un super héros, ou quoi…!!

Tu n’es rien d’autre qu’un chat stupide…!!

Cédant finalement à la colère à son tour, Kyo rétorque qu’il n’a jamais rien dit de tel, et admet que s’il avait pu, il aurait simplement voulu être comme Yuki. Qu’en fait, il a toujours voulu être Yuki.
Et Yuki, se remémorant la fois où il a ramassé la casquette de Kyo, que le vent avait fait s’envoler, perd une nouvelle fois son calme et frappe à nouveau Kyo.

Shigure: Oh ma foi, donnez-vous en à cœur joie, les garçons…

Haru: Ca va si je prends aussi des nuggets…?

Fou de colère, Yuki passe Kyo à tabac, jusqu’à ce que Kyo le bloque. Yuki hurle qu’il voulait la même chose. Il lui dit qu’il a toujours voulu être comme lui, et que le fait que ce soit encore Kyo qui soit capable de dire cela en premier, avec tant de facilité, lui est insupportable.

Yuki: …Mais

Tu peux seulement…
être … toi (Kyo)

Et moi, être moi (Yuki)…

On ne peut être que soi

Il faut s’accepter
Et arriver à se faire face…

…Tu l’as protégée, n’est-ce pas!!?

Frustré, Yuki donne un coup de pied dans la porte, puis il redemande à Kyo s’il n’a pas bel et bien protégé Tohru, comme il le souhaitait. Parce que, bien que des paroles comme : “Je suis tellement ravie” ou “Je suis si heureuse” n’aient l’air de rien comme ça, et que cela ne relève pas du pouvoir d’un super-héros, Kyo, lui, il a été capable de donner le sourire à Tohru rien qu’en étant près d’elle.

Yuki: Honnêtement, tu penses que cela aurait été pareil si cela avait été moi!?

Allez, arrête tes conneries maintenant. Et réalise une bonne fois pour toutes

Qu’il y a des choses
Que toi seul es capable d’accomplir!

Arrête de la faire pleurer!!

Ressaisis-toi!!!

Yuki: Tu fais quoi là, planté ici comme un piquet…?

C’est moi, celui que tu admirais tant, qui suis entrain de te dire quoi faire…

Stupide chat…

Kyo s’en va, laissant Yuki, qui murmure qu’il hait les gens comme lui.

Ce serait

Merveilleux de pouvoir vivre

Sans ne serait-ce qu’une fois prendre le mauvais chemin, mais

ça,

Ca n’existe pas.

Faire des faux-pas
Trébucher

S’égarer
Faire des erreurs

Petit à petit, en marchant pas à pas

On ne peut rien faire d’autre.

Haru monte à l’étage pour voir si Yuki va bien.

Mais même si tu finis tout couvert de bleus

Un jour, tu finiras par atteindre quelque chose

Atteindre quelqu’un

en priant, pendant tout ce temps.

A table, Shigure, Yuki et Haru prennent leur dîner ensemble. Yuki leur dit que Tohru est revenue à elle sans problèmes. Shigure lui demande s’il en a informé la Résidence et Yuki lui répond qu’il les a appelés en partant. Shigure, réalisant que Kyo n’est pas là, lui demande où il est allé. Yuki fait négligemment remarquer qu’il doit être à l’hôpital.

Shigure: A l’hôpital ?… Mais les heures de visite sont terminées depuis belle lurette, non ?

Haru: Tu l’as fait aller là-bas alors que tu le savais très bien…?

Yuki: Qui sait?

Mais bon, normalement, n’importe qui s’en serait rendu compte… C’est un crétin. Vraiment, c’est un crétin, ce mec.
Uotani-san et Hanajima-san devraient vraiment lui donner une leçon, elles aussi…
Ahahah

Haru et Shigure ne peuvent que le regarder, alors que l’aura de colère se forme à nouveau autour de lui.

Arrivé à l’hôpital, Kyo s’effondre devant la porte d’entrée, sur laquelle un panneau indique que les heures de visite sont terminées pour la journée.

Kyo: …C’est vrai

Evidemment, que c’est fermé…
Il m’a eu.

Non attends, ça va pas, là…
Calme toi
Reste calme pour l’instant, Kyo…

Narrateur : Maintenant

Il faut commencer à aller de l’avant

Bannière: S’égarer, être blessé par les autres, recevoir leur aide aussi, mais être capable d’aller de l’avant. Tout en gardant espoir, au fond de soi, en des lendemains plus cléments.
____________________________


Sorties

14 novembre
Fruits Basket #23
Démons & Chimère #1

03 décembre
Le Petit Monde de FB
(Characters Book)

Actualité

Concours Fruits Basket

Galerie photos de Natsuki Takaya

Les 4 ans du forum!

Sondage

Que voudriez-vous voir amélioré dans les mangas Delcourt/Akata?

View Results

Loading ... Loading ...

Images au hasard

base25
Selphie.16