Chapitre #125

# 21 Tome 21
Version anglaise par Shadow
Version française par Ichi

Reproduction interdite sans autorisation écrite.

Fruits Basket © Natsuki Takaya Hakusensha
Version française © Delcourt - Akata


Cette traduction peut différer de la version officielle du chapitre, aussi nous vous conseillons d’acheter le manga dès sa sortie dans le commerce.

____________________________

Je t’ai trouvée, enfin…
Mon autre aile…

Le chapitre débute dans le local du Conseil des Etudiants. Kakeru demande à Yuki s’il est vrai qu’Honda-san a été hospitalisée. Surpris, Yuki demande à Kakeru comment il l’a appris. Kakeru répond qu’il a entendu des copains de classe dire qu’ils avaient assisté à une confrontation entre ce mec super cool aux cheveux orange et les copines de Tohru.

Néanmoins, Kakeru déduit de la réponse de Yuki que l’information est vraie, et fait aussitôt remarquer à Yuki qu’il aurait du lui en parler. Yuki réplique qu’Honda-san ne voudrait probablement pas inquiéter les gens inutilement, et que ce n’est pas non plus le genre de chose dont on parle aussi ouvertement. Kakeru lui demande si Kyo est à l’origine de cette hospitalisation, et Yuki lui répond que non, puis lui explique que Tohru a eu un accident, en quelque sorte, mais que ses jours ne sont pas en danger.

En regardant Yuki, Kakeru réalise qu’il a du gérer énormément de stress ces derniers temps, et il lui propose de venir pleurer sur son épaule. Yuki, agacé, menace de l’envoyer au diable. Affectant l’effroi, Kakeru se raccroche à un Nao éberlué, en poussant les hauts cris et en traitant Yuki de petit méchant.

Pensée Yuki :
[En vérité,

Cela n’a pas été si éprouvant que je ne l’aurais pensé, et
le fait que je ne me sois pas laissé aller à la panique,

En vérité,

un tout petit peu]

j’en suis fier

[Même s’il me reste des faiblesses,

Malgré cela

Quelque chose en moi a peut-être changé]

Si c’est le cas, je ne le dois pas à ma propre volonté

Mais au soutien de quelques personnes

[Il (Kakeru) est l’une d’entre elles

Et…]

Kimi interrompt le cours de ses pensées en demandant à Yuki ce que Tohru représente exactement pour lui. Apparemment elle se pose la question depuis pas mal de temps. La question de Kimi rend Yuki un peu perplexe, mais il manque de s’étouffer quand Kakeru répond à sa place et déclare que pour Yuki, Tohru est la “maman de son cœur”.

Kimi: Heeeiiin!?

C’est quoi, ça? C‘est pas marrant.
Yun-yuuuun, Kakeru dit des trucs vraiment dégueu.

Kakeru: Ben quoi?

Kakeru: Elle a bien protégé Yun-Yun quand il était aussi fragile qu’un petit faon, non?

Yuki: T’es chiant…!
Raconter des trucs comme ça…

Kimi: En d’autres termes, c’est ta petite amie?

Kakeru: Non, c’est bien pour cela que j’ai employé le terme “Maman”.

Kimi: Heein~~~? J’comprends rien.

Yuki: Fais pas attention, je t’ai dit…

Kimi: Cela dit je peux comprendre ce qu’un homme qui a des airs de papa peut avoir de chouette…

______

Après l’école, Yuki accompagne Kakeru, qui cherche un cadeau à offrir à Tohru, dans un magasin. Kakeru compte rendre visite à Tohru à l’hôpital (et il est de coutume au Japon de ne pas arriver les mains vides quand on rend visite à quelqu’un). Kakeru finit par se décider pour un CD de rock. Dubitatif, Yuki se demande si Tohru écoute des CD (surtout de rock). Kakeru déclare à Yuki que lorsqu’il ne sait pas quoi offrir à quelqu’un, il offre toujours quelque chose qui lui ferait plaisir à lui.

Yuki demande alors à Kakeru s’il a réellement l’intention de rendre visite à Tohru à l’hôpital. Kakeru répond qu’il y va en son nom et en celui de Komaki, et demande à Yuki si cela pose un problème. Yuki répond que non…

Kakeru: Eh!!
Hé Yun-yun! Il y a un rayon porno!! On n’a pas le droit d’y aller cela dit!!
[il y a un petit panneau “interdit aux moins de 18 ans”]

…mais se dit quand même à part lui que cela l’ennuie un peu que Kakeru rencontre toute sa famille et se présente à eux comme son ami, compte tenu de son attitude…

En sortant du magasin, Kakeru demande à Yuki s’il souhaite l’accompagner à l’hôpital. Yuki avait l’intention de s’y rendre le jour suivant, mais se demande s’il ne vaudrait pas mieux y aller avec Kakeru, du coup. Mais Kakeru rugit que Yuki n’est pas autorisé à y aller avec lui. Apparemment, il ne souhaite pas que Yuki le voie en compagnie de Tohru car il se comporte différemment quand il est avec elle. Comme ils sont sur le point de se séparer, Kakeru dit à Yuki qu’il a vraiment bien tenu le coup, et qu’il a fait du bon boulot.

Pensée Yuki :
Je me sens vraiment reconnaissant

[d’avoir des personnes qui s’inquiètent pour moi.

des personnes qui me soutiennent.

C’est pourquoi, même

si je suis encore fragile,

Je ne veux plus être quelqu’un qui se complait dans sa faiblesse.

…Un endroit où

Des étrangers se rassemblent]

[Si un jour je venais à disparaître

Combien de ces personnes le réaliseraient-elles ?

Moi aussi il m’est arrivé de nourrir de telles pensées

quelques fois, mais

Mais, à présent

Les choses ont changé.]

Alors que Yuki prend le chemin de la maison, quelque chose dans la vitrine d’un magasin attire son attention. Apprenant par le vendeur qu’il s’agit d’un objet authentique, il décide de l’acheter. Comme le vendeur encaisse son achat et commence à l’emballer, la sonnerie du portable de Yuki retentit.
C’est Machi à l’autre bout du fil, qui se confond en excuses pour l’appeler aussi soudainement, et qui explique qu’elle souhaiterait lui remettre quelque chose.

[”Combien”

Cela n’a pas d’importance]

Sortant du magasin, son achat à la main, Yuki demande à Machi où elle se trouve. Il lui demande de l’attendre là où elle est et lui dit qu’il arrive tout de suite, car il a également quelque chose à lui donner.

Pensée Yuki :
[Peu importe qu’il ne s’agisse que
d’”une seule” personne]

[Le simple fait que cette “seule personne”soit là

c’est déjà quelque chose

Cela signifie

qu’il n’y en a pas “zéro”, tout compte fait]

[J’ai été tellement heureux aussi

Ce jour-là

J’ai été tellement heureux, tellement, que cela m’a enchanté.

Que parmi tant d’étrangers
Tu m’aies trouvé

moi, rien que moi.

à présent encore]

[Le fait qu’en dehors de moi-même d’autres personnes
puissent

penser à moi

ou me chercher

n’est pas banal.]

Cela tient du miracle.

C’est une chance immense.

Quand Yuki arrive enfin, Machi s’excuse auprès de lui pour lui avoir causé tant de tracas. Elle a bien pensé attendre jusqu’au lendemain pour lui remettre ce cadeau, mais elle n’était pas sûre que cela resterait frais. Elle remet donc à Yuki un petit paquet, en lui expliquant que c’est un cadeau pour Honda-sempai. Elle est bien consciente du fait que cela puisse paraître étrange qu’elle, Machi, fasse un cadeau à Tohru, c’est pourquoi elle souhaiterait que Yuki le lui remette à sa place. Surpris, Yuki se demande pourquoi elle s’est donné la peine d’offrir quelque chose à Tohru (puisqu’elle ne la connaît pas du tout).

Machi explique à Yuki que c’est un petit ensemble de produits pour le bain, et ajoute qu’il parait que ces produits sont très efficaces pour les douleurs dans le dos et dans la nuque. Sa curiosité piquée au vif, Yuki lui demande s’il s’agit là d’un présent qu’elle aurait aimé recevoir, ce à quoi Machi acquiesce avec surprise. Elle demande comment Yuki l’a deviné. Yuki lui répond que ça doit être courant dans sa famille.
Machi tend alors à Yuki un autre paquet, pour lui, celui-ci. En l’ouvrant, Yuki découvre qu’elle lui a acheté du terreau. Machi lui explique qu’elle l’a acheté en même temps que le cadeau de Tohru, et ajoute que c’était un pur hasard qu’elle l’ait aperçu en passant devant la vitrine d’un magasin. Elle lui dit qu’elle s’est souvenue que, quand elle lui avait demandé ce qui lui aurait fait plaisir, Yuki lui avait répondu “du terreau”.

Yuki réalise alors que le commentaire de Machi sur la fraîcheur de son cadeau devait concerner le terreau et pas les produits de bain, il lui dit donc qu’elle n’aurait pas du s’inquiéter, car cela se conserve bien. Machi se rend alors compte que le vendeur l’a taquinée quand il lui a dit que le terreau périmait vite.
Réalisant à quel point cela a du être difficile pour Machi de transporter un si lourd fardeau durant tout ce chemin, Yuki la remercie pour son présent. Il lui remet à son tour son cadeau pour elle. Machi ouvre le paquet et en sort une énorme peluche Mogéta (la même que celle qui se trouvait dans le magasin d’Ayame). Yuki lui dit que c’est vraiment un pur hasard qu’il l’ait trouvée. Frappée de stupeur, Machi regarde Mogéta, et Yuki lui glisse que son expression ressemble à celle de la peluche.

Serrant Mogéta contre son cœur, Machi remercie Yuki. Juste au moment où Yuki est sur le point de lui dire quelque chose, une bourrasque fait s’envoler l’emballage cadeau de Mogéta, et Yuki court à sa poursuite. Mogéta toujours dans ses bras, Machi dit à Yuki:

Je……
Je voulais

remercier

Honda
Sempai…

Je suis consciente…de me mêler de
choses qui ne me regardent pas mais

Mais

Pour moi, le fait qu’une personne comme
toi, Président

soit là, dans ce monde…

et le fait qu’elle t’ait protégé, Président

cela me rend tellement heureuse

que j’ai voulu la remercier.

Machi: si vraiment tu as été aussi faible

qu’un petit faon,

en fin de compte c’est parce que tu as été comme ça

Que tu as pu remarquer
Quelqu’un comme moi

Et que tu m’as parlé,
Je pense.

Vraiment, Je suis tellement,
tellement heureuse

Machi: que tu sois là…

Yuki se souvient alors de quelque chose qu’Haru lui avait dit:

“C’est parce que tu es comme ça, Yuki

J’ai le sentiment qu’il existe une personne

qui attend que tu la trouves”

Et Yuki réalise qu’il a trouvé cette personne en Machi. Les larmes aux yeux, il la remercie pour l’avoir trouvé, lui.

Yuki : Cette fragilité

et cette douceur

que tu portes en toi

me sont tellement

précieuses.

______

A l’hôpital, Ayame éternue soudainement.

Aya: *atchoum*

Kakeru: Qu’est-ce qui se passe, Commandant? Z’avez attrapé froid?
On est à l’hôpital, peut être que vous devriez en profiter pour vous faire examiner.

Aya: Non non. Ne t’inquiète pas.
On dit que lorsque tu éternues une seule fois, cela signifie que des gens sont entrain de parler de toi.

Et de toute façon!

Je ne permettrai à personne d’autre que Tori-san d’examiner mon corps!

*pointe du doigt*

Hatori: …Et si tu te faisais soigneusement examiner la tête, pour une fois ?

Kakeru: Ou plutôt, si vous me disiez ce que je dois manger pour devenir aussi cool que vous ?

Shigure: Zzzz

Petite note de l’auteur: Ils attendent leur tour pour la visite car il y a trop de monde. La chambre d’hôpital est exigüe.

______

Yuki et Machi rient ensemble, réalisant qu’ils étaient comme deux personnes, chacune à un bord différent du monde, pleurant en même temps. La main dans la main, ils quittent la gare.

Etre capable

De se rapprocher un peu du milieu de ce monde

mais cette fois

“Ensemble”

C’est

comme un miracle, c’est une si grande chance.

Bannière: Parmi tellement de monde, être capable de trouver et d’être trouvé par celui dont on a vraiment besoin est un miracle. Un jour, pour toi aussi…
____________________________


Sorties

14 novembre
Fruits Basket #23
Démons & Chimère #1

03 décembre
Le Petit Monde de FB
(Characters Book)

Actualité

Concours Fruits Basket

Galerie photos de Natsuki Takaya

Les 4 ans du forum!

Sondage

Que voudriez-vous voir amélioré dans les mangas Delcourt/Akata?

View Results

Loading ... Loading ...

Images au hasard

KTL.02
Sahumi