Chapitre #131

couverture non disponible Tome 22
Version anglaise par Shadow
Version française par Ichi

Reproduction interdite sans autorisation écrite.

Fruits Basket © Natsuki Takaya Hakusensha
Version française © Delcourt - Akata


Cette traduction peut différer de la version officielle du chapitre, aussi nous vous conseillons d’acheter le manga dès sa sortie dans le commerce.

____________________________

Titre : La libération qui a touché Kyo s’est finalement étendue à tous les autres maudits, et vient d’atteindre Yuki, qui était sur le point de parler à Machi du “secret du juuni-shi”…!!

Il y a très longtemps,
Dieu vivait sur une montagne.
Depuis très longtemps,
il était seul.
Il savait qu’il aurait pu rencontrer d’autres personnes,
s’il quittait cette montagne.
Mais il demeurait seul.

Il jouissait de mille pouvoirs,
et de mille vies.
Et parce qu’il avait des souvenirs par milliers,
il était conscient d’être différent des autres gens.

Celui qui se tient tout au dessus des autres, est généralement fort seul—

Il avait
peur des autres.
Et, malgré tous ses pouvoirs,
Il avait peur d’être blessé.
Il avait peur
de lui-même, parce qu’il était différent des autres.

Et, voilà qu’un jour
un chat solitaire lui rendit visite.
Dieu fut très ému par cette visite inattendue.
Le Chat s’inclina avec adoration :
“J’ai déjà eu l’honneur de vous apercevoir, par le passé.”
“Vous êtes quelqu’un de différent.”
“Je me sens attiré par vous, c’est plus fort que moi.”
“Je ne suis qu’un chat errant, mais
s’il vous plaît, voudriez-vous me permettre de rester auprès de vous ?”
“s’il vous plaît, Dieu”.

Et à partir de cet instant,
fidèle à sa parole, le Chat
demeura auprès de Dieu.
Il ne le quittait jamais.
Cela rendit Dieu très, très heureux.

Une pensée vint soudain à l’esprit de ce dernier.
Voilà peut-être l’explication. Peut-être ne suis-je capable de bien m’entendre
qu’avec ceux qui ne sont pas humains.”
“Avec ceux qui ont vécu le même genre d’expérience que moi.
Je pourrais peut-être organiser un banquet, ce serait amusant”.

Dieu envoya un grand nombre d’invitations.

Et 12 autres animaux rendirent visite à Dieu.
Après cela, tous les soirs lorsque la lune brillait, les 13 et Dieu organisèrent un banquet.
Chantant, dansant, et riant tous ensemble.

Et Dieu, lui aussi, pour la première fois, rit aux éclats.
La Lune veillait, sereinement, sur eux,
sur leur banquet, et sur ceux qui n’étaient pas humains.

Cependant, un soir
le Chat s’effondra.
Il avait atteint le crépuscule de sa vie
et personne n’y pouvait rien.

Chacun pleura.
Chacun réalisa
qu’un jour ou l’autre, chacun d’entre eux finirait par mourir
et que le banquet prendrait fin.
Aussi drôle fut-il,
aussi important que ce fût pour eux.
Un jour…

Alors Dieu lança un sort.
Il traça un cercle autour d’une coupe de saké
et en fit boire une gorgée au Chat.

Puis, faisant face aux autres animaux il dit :
“Ce lien qui nous unit”
“faisons en sorte qu’il devienne éternel, ici et maintenant.”
“Si moi, ou n’importe lequel d’entre vous devait mourir et redevenir poussière,
nous resterons néanmoins unis par un lien inaltérable.”
“Peu importe le nombre de fois où nous mourrons
nous renaîtrons encore,
et encore, de la même manière
peu importe le nombre de fois.
Nous nous retrouverons pour un nouveau banquet.”

“Tous ensemble
pour toujours,
cela ne changera jamais.”

Chacun opina
Et le Rat but en premier.
Puis vient le Bœuf,
Suivi du Tigre,
puis du Lapin.
Chacun à leur tour,
tous burent à la coupe du Serment.
A la fin quand le sanglier eut fini de boire,
le Chat s’écria :
“Dieu.”
“Pourquoi, Dieu,
m’avez-vous fait boire cela ?
Dieu, moi
l’Eternité, je n’en veux pas.”

“Cette immuabilité, je ne la souhaite pas.”

Ce furent
des paroles auxquelles personne ne s’attendait.
Pour Dieu et tous les autres,
ces paroles étaient des paroles de rejet.
Et chacun d’entre eux en conçut une grande tristesse.
Ils fustigèrent le Chat et tentèrent de le convaincre.
Malgré cela, le Chat dit :

“Dieu. Dieu. Même si cela vous effraie,
acceptons que toute chose ait une fin.
Même si cela est pour vous synonyme de solitude,
il faut accepter que toute vie finisse par s’éteindre un jour.”

“Dieu, même si cela n’a été que pour une courte durée, moi
j’ai été si heureux d’être près de vous.
Si nous mourrons et si nous renaissons tous les deux,
et si nous avons la possibilité de nous revoir à nouveau, alors
la prochaine fois, plutôt que seulement les nuits où la Lune brille,
je voudrais vous voir sourire, baigné par la lumière du Soleil.

La prochaine fois, plutôt qu’entouré seulement d’animaux,
Je voudrais vous voir
sourire au milieu d’autres personnes.”

Et le chat, remuant la queue une dernière fois, mourut.

Mais plus personne ne se souciait de lui.
Chacun avait le sentiment d’avoir été trahi par le Chat.
Et peu de temps après, les uns après les autres,
ils moururent.
A la fin le Dragon mourut aussi.
Et Dieu resta seul.

Puis finit par arriver
le jour où Dieu mourut à son tour.
Cependant il n’avait pas peur,
car il se sentait soutenu par la promesse faite avec tous les autres.

Encore une fois”
“Retrouvons-nous à nouveau pour un banquet.
Encore une fois.
Des milliers de fois.
Pour toujours.
Cela ne changera jamais.
Même si pour l’instant je n’ai personne à mes côtés et que je me sens seul,”
“Tout le monde attend, de l’autre côté, que vienne cette promesse.”

[Désormais il s’agit d’une histoire
Très ancienne
Tout le monde, depuis, a oublié
Ce tout premier souvenir
Cette première promesse.]

Retour sur Yuki et Machi. Yuki est visiblement très troublé, et Machi est inquiète.

Yuki: ……

Machi: Président…?

Yuki: Désolé…
Je suis désolé, c’est juste que, de manière assez soudaine…
je viens…
de me séparer
de quelqu’un qui avait toujours été avec moi……
Nous avons toujours été ensemble, mais,
être ensemble a toujours été… si douloureux
c’était un fardeau…

Yuki: Et pourtant, quand il s’agit de
réellement se séparer……
en disant cela, je me montre
injuste…

Machi: …Est-ce que tu ne pourras…
jamais plus
revoir cette personne…?

Yuki: ……Non.
Nous ne nous verrons plus jamais.
Je le sais…

“Adieu”

Yuki: En échange
il m’a donné
“la liberté”…

Il prend Machi dans ses bras et la serre contre lui.

Yuki: …
Je suis désolé…
tu ne comprends pas, n’est-ce pas?
Ce que je voulais te dire,
était un peu différent de tout ça
mais

Yuki: …pour le moment
cela suffit…

Machi: ……Euh
Umm
en fait
il y a quelque chose que je voulais
te demander…

Yuki: …oui ?

Machi: Est-ce que je peux…
t’appeler par ton prénom?

Yuki: …Bien sûr.
Dis-le.

Machi : ………Yu
-Ki…

Yuki: …Dis-le encore.

Machi: …Yu
-Ki……

Yuki: ……

Il l’embrasse.

Quel que soit le nombre de fois…

Cette première
promesse.
A quel moment a t’elle fini par devenir une “malédiction”?
Quand a t’elle fini par devenir un “fardeau” ?
Ces moments passés ensemble, nous étions si heureux
il nous fut si difficile de nous séparer cette fois-là.

L’amour
était censé être présent, à ce moment là.
Le temps a passé
les choses ont changé
et tout cela a fini par ne causer plus que du tourment.

Je suis désolé.
Je suis désolé.
Mais même si la promesse s’est évaporée,
même si elle a perdu sa forme initiale,
à vous tous qui avez continué à la transmettre
ce que je voulais vous dire, au delà de tout, c’est

Merci.

Merci.

[Cette histoire qui date d’il y a très, très longtemps
ce tout premier souvenir, que tout le monde avait oublié depuis.
Mais les paroles du chat ont enfin été comprises, et cette histoire-là, elle,
s’est passée beaucoup,]

[beaucoup, beaucoup
plus tard.]

Bannière: Au moment où les paroles du Chat ont enfin atteint le cœur de Dieu, le long, long banquet a finalement pris fin. Un présent différent d’hier s’ouvre enfin devant Dieu…
____________________________


Sorties

14 novembre
Fruits Basket #23
Démons & Chimère #1

03 décembre
Le Petit Monde de FB
(Characters Book)

Actualité

Concours Fruits Basket

Galerie photos de Natsuki Takaya

Les 4 ans du forum!

Sondage

Que voudriez-vous voir amélioré dans les mangas Delcourt/Akata?

View Results

Loading ... Loading ...

Images au hasard

15
Nekodesu.01