La Douche par Djin





Note de l’auteur
: Tous les personnages présents dans cette fic sont la propriété de leur auteur, soit Natsuki Takaya.
Toute ressemblance avec des faits ayant existés serait fortuit ^^ (vraiment fortuit, lol)

Cette fanfic est la première (et sûrement la dernière) que je rédige, tout est à prendre au second degré, hein ^^





Un beau matin parmi tant d’autres…
«Pfou pfou » Kyo revient de son jogging matinal.

Tout dégoulinant de sueur, il rentre se passer un peu d’eau sur le visage, le reste il le lavera ce soir ^^. Il s’applique un rapide coup de déodorant sous les aisselles et passe son uniforme scolaire sans changer les chaussettes ^^’

De retour de la salle de bain, il croise la bonne…(hum lapsus) … Tohru ^^
Kyo : Oï, tu as préparé le petit dèj ? J’ai grave la dalle. (pour faire djeuns)
Tohru : Bien sûr Kyo-kun. Il est déjà posé sur la table, Yuki-Kun est déjà instal…
Kyo : J’m’en tape de cette souris de merde !

Tohru est surprise, la goujaterie du chat l’étonne, Kyo est de méchante humeur depuis hier et en plus, il pue. La jeune fille se désespère de devoir encore laver ses vêtements, elle cache son découragement sous son sourire naïf et ses yeux clos (en gros son air niais ^^).

Yuki assis en tailleur vêtu de son uniforme qui lui va à ravir (soit dit en passant), commence à déguster son repas, soudain une odeur peu agréable l’arrête dans son élan gastronomique.
« Ça sent les égouts » pense t’il « Mais d’où vient cette odeur ? »

Le rouquin pénètre la salle, fixe durement la souris du regard, s’installe et commence à dévorer goulûment son petit déjeuner; il mâchouille bruyamment ses aliments et laisse entrevoir par son orifice buccal la bouillie qu’il s’apprête à avaler.
C'en est trop pour le délicat Yuki, l’odeur, plus le bruit et ajouté à cela la vue d’un sac à puce mal éduqué ont eu raison de son appétit. La nausée le guette…

« Hin hin hin » Torhu rentre dans la pièce, toujours aussi souriante, elle prend place autour de la table (nous distinguons des boulettes de tissus subtilement placées dans ses narines pour stopper l’odeur ^^ et des boules quies dans ses oreilles. Sacrée Tohru ;p) « Bon appétit » déclare t’elle.
Après avoir avalé quelques bouchées, elle demande à Yuki pourquoi il ne mange pas. Inquiète de voir le prince tout vert, elle s’agite dans tous les sens. L’aurait-elle empoisonnée ?!?
Aussitôt le pire des scénarios surgit dans son cerveau : Ils vont la virer de la maison !!

Yuki ne peut pas bouger, ni parler sinon il va dégurgiter ce qui a avalé. Dans un effort surhumain, et avec un débit relativement rapide, il explique la raison de son état :
« çanarienavoiraveclerepasj’aijusteunecrampedestomac »
(Traduction : ça n’a rien à voir avec le repas, j’ai juste une crampe d’estomac)

« Chochotte » lui balance Kyo. « T’es vraiment qu’une bille. »

Tohru, elle, n’a rien entendu, Yuki (au plus mal) lui fait signe d’enlever ses bouchons.
Discrètement (pour ne pas vouloir vexer Kyo), elle s’exécute.
Tohru : Que disiez-vous Yuki-kun ?
Yuki : …
Kyo narquois: laisse tomber Tohru, il a envie d'aller à la selle mais s’il bouge, il va se faire dessus.

La souris reste de marbre, la vengeance sera pour plus tard.

Soulagée, Tohru retourne s’asseoir. Mais gênée par ses boulettes dans le nez, elle essaye de les replacer en bouchant ses narines. Mal lui en a prit, Tohru est maintenant sujette aux mêmes troubles que le Prince! Elle est au bord de l’évanouissement tellement que l’odeur est forte et le bruit insupportable.

La porte coulissante s’ouvre de nouveau, cette fois-ci c’est Shiguré qui fait son entrée. Il est coiffé avec un pétard et son kimono mal ajusté laisse entrevoir ses gambettes poilues! ^^

« Ça sent le fauve ici !! » annonce t’il ironiquement. « J’espère que vous n’avez pas fait des choses obscènes devant Tohru les enfants ^^ La salle de bain ou les toilettes seront de bien meilleurs endroits ^^ » finit-il de dire avant de recevoir deux coups de poings sur la tête.

Comme à son habitude, Tohru n’a rien capté de l’histoire et sourit bêtement. Shiguré, lui, est assommé et ne bouge plus du tout.

Toute la petite maisonnée pensait être tranquille, c’était sans compter…

« MOUHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAA !!!! COMMENT ALLEZ VOUS DE SI BON MATIN ?!? »

… la prestance royale d’AYAME ^__^

Aya : Ah mais la petite Laura Ingalls est là aussi, mouahahahaha »
(Nota : Laura en référence aux tresses de la boulette)

Soudain, Ayamé s’arrête net et pose la main devant son nez. Yuki du coin de l’œil regarde la réaction de son frère, Shiguré, lui s’en amuse (il vient de se réveillé).

Aya : Hum… mais quelle est cette odeur nauséabonde ?!? »

Quelques pas plus tard :

Aya pointant du doigt le chat : Mais c’est Kyon-Kyon !!
Je sais que les chats n’aiment pas l’eau mais à ce point, c’est tout de même épouvantable !!
Tu as oublié où se trouvait la salle de bain ?

Kyo : TAGUEULE !! Et puis qu’est ce que tu viens nous casser les pieds jusqu’ici ?!!

Tu es frustré… Kyon-Kyon ? Mouahahahaha tu penses que la sueur est un aphrodisiaque puissant ? Déclare Ayamé, imperturbable.

Kyo (rouge) : arrrrgh, tu m’épuises, je m’en vais.

Le chat défonce la porte à coup de pied et disparaît.

Aya : Hahahahaha! Qu’il est susceptible!
*Soupir * Mais il aurait pu prendre une douche ^^

Shiguré : Tu y a été un peu fort Aya ^^

Ayamé étonné lui fait remarquer que son frère et la boulette sont dans un triste état.

Tohru sourit niaisement, le teint livide, les yeux à demi fermés et un filet de bave coulant de sa bouche.

Le beau Yuki est encore vert, le visage crispé il se tient le ventre.


 

Au Commencement... par Selphie


Note de l'auteur : En restant sur le même thème (une fanfic pro-Yuki) voici la suite de l'histoire! ^^


...

Remis de leurs émotions, Tohru et Yuki prirent le chemin de l'école.
Sur le trajet ils ne s'échangèrent que des mots polis, préfèrant taire le désastre auquel ils venaient d'assister.

Arrivés devant leur classe, la souris fut littéralement "happée" par Manabe et Kimi.
Laissée ainsi soudainement à elle-même (Uo et Hana n'étaient pas encore arrivées), Tohru se mit à paniquer à
l'idée que le Fan Club ait décrété la journée faste au lynchage de nigiri!
Mais par chance, elle fut rapidement rejointe dans le couloir par Hatsuharu. (ndlr : je suis trop gentille)

Tohru : Ohayo gosaimasu Hatsuharu san!
Haru : Oï, Kyo n'est pas avec vous ce matin?
Tohru : Je crois qu'il ne va pas tarder...il semblait avoir...comme un petit problème...
Mais ça va aller, Shiguré san a appelé Kagura et...
Haru : Hmm...C'est à cause de la pleine lune.
Tohru (air niais) : De la pleine lune?? (Ontoo ni desu kaa?)
Haru (regard plat) : Personne ne t'a mis au courant?
La suite de la légende...


Le lendemain de la fête...le chat frustré vint à la rencontre de Dieu.
Il lui dit _ bon, tu connais le caractère de Kyo, les chats ne s'y prennent jamais avec des pincettes_
Il lui dit donc : Dieu!! Le rat m'a trompé! Je suis arrivé aujourd'hui et personne n'était à la fête!!
J'exige réparation!! Vous m'auriez plus aimé, vous m'auriez aussi envoyé un carton d'invitation!!
Vous avez monté cette histoire de toute pièce avec le rat!!
Vous devriez avoir honte d'agir ainsi!! C'est de la xénophobie! Du racisme!!!!

Alors Dieu se fâcha.
Il répondit au chat qu'il n'était pas encore responsable des aléas des services postaux.
Prit d'une colère terrible de se voir accuser ainsi, il maudit même le neko!
Le chat fut ainsi affublé d'une troisième forme, celle d'un monstre hideux (ndlr : pourtant, quand on
y regarde de plus près, on se demande si Dieu ne s'est pas directement inspiré des Pokemons
).
Chose d'autant plus horrible que les jours de pleine lune et lors de ses transformations, le chat se mettait à dégager
une odeur infecte...une odeur capable en une seule seconde de porter n'importe quelle personne au paroxysme du dégoût!

Tohru (air niais) : Ah booon?

Haru (continuant sur sa lancée) : Alors le Jûni-shi prit en pitié cette pauvre chose.
Après avoir lu quelques ouvrages sur la magie et croyant avoir trouvé la clé de l'énigme...
...ils se mirent à la recherche d'un ermite bien portant.
Par chance celui qu'ils trouvèrent alors était particulièrement sot.
Ainsi, cet homme accepta d'échanger sa vie contre l'exausement de tous ses voeux pendant un an.
Exaucer les voeux d'un ermite, je suppose que ce ne fut pas difficile.

Tohru (air niais) : Et il en a profité??

Haru : Sans doute.
Le plus important fut qu'à la date venue, l'ermite respecta sa parole et se donna la mort.
Par contre nous ignorons qui fut chargé de récupérer ses os et son sang.
Sans doute le chat lui même, il est vrai que ces animaux adorent les charognes.

Tohru (contrariée) : Kyo kun ne me l'avait jamais dis...

Haru : Alors les restes d'ermites furent confiés à un sage de notre famille.
Pendant six mois entiers celui-ci confectionna avec patiente une amulette.
Par une technique de taille très ancienne, cet objet se révela capable de faire retrouver au chat son apparence humaine.
Bien sur, tu peux t'imaginer que ce bracelet ne fut pas aisé à enfiler à la bête la première fois.
Le monstre criait, se débattait, il était tout à fait redevenu sauvage! O_o
En plus, comme le bracelet élastique n'avait pas encore été découvert, je ne te raconte pas à quel point ce fut pénible!
Enfin! Après quelques morts et des litres de sueur, ils y arrivèrent enfin.
Le chat retrouva son apparence humaine et put enfin aspirer à une vie normale.

Malheureusement, personne n'avait songé à implorer la clémence de Dieu.
Quand ce dernier se rendit compte de cette rébellion vis à vis de son ordre, il devint fou furieux!
En plus, Dieu est un malin, il trouva la parade...faisant disparaître tous les ermites de toutes les contrées!

De son côté le pouvoir du bracelet ne dura pas plus de deux ans.
Le signe du chat dû se mettre à la recherche de nouvelles personnes, assez pures pour faire des amulettes valables.

Tohru : Ah? Quel genre de personnes??

Haru (à voix basse) : Les jeunes filles vierges tout particulièrement...
Pourquoi crois-tu qu'on essaye de l'enfermer?

Yuki vient d'arriver. Il découvre Tohru rouge et en sueur, serrant son cartable contre elle.

Yuki : Haru, que lui as-tu encore raconté?

Haru : Tu sais que je m'inquiète beaucoup pour toi Yuki.
J'ai cru utile de t'aider un peu...





FIN