Le Marathon des Soma par Petite Yuna





Bienvenue, mesdames et messieurs, au JEU incroyablement DIVERTISANT d’Hatsuharu!

Dans ce jeu, certains membres de la famille Sohma seront confrontés à travailler en équipe pour affronter l’équipe adverse. Le prix, sera bien entendu, la formidable et charmante Tohru. (Certaines conditions s’appliquent…/ à l’achat d’une barre de savon Dove et d’un dépôt de cinq dollars, obtenez gratuitement une mèche de ses cheveux ! )


Amicalement


BLACK HARU.
MOUAH AH AH AH AH AH …kuf… kuf… hum-hum… Ah… Ah…

XXX


Yuki : Shiguré, tu as vu ce message sur la table ?
Shiguré : Oui, bien sûr. ^-^ D’ailleurs, hehe, je compte bien y participer !
Yuki fronce les sourcils et regarde un pamphlet qui côtoie la lettre de Hatsuharu, en caractère gras est inscrit : Fête de la plus grosse tarte en ville.
Yuki : Euh… enfin, je voulais dire… l’autre feuille ! Celle où Hatsuharu prétend donner Tohru si une équipe des membres de la famille Soma…
Shiguré (songeur) : Ah ! Maintenant que tu le mentionnes, Haru est venu hier soir, il m’a demandé s’il pouvait enlever Tohru bruyamment afin d’être sûr de vous réveiller.
Yuki : et ?
Shiguré (qui abaisse les lunettes au bout de son nez) : Hé bien j’ai accepté, tout de même, pour qui me prends-tu ? Moi aussi j’ai connu les années folles… (Avec les jeunes lycéennes?)
Yuki O_O : QUOAA !?
Shiguré (qui prend son air pleurnicheur) : Mais je ne savais pas que quand il disait "faire du bruit", ça signifiait détruire le mur du salon pour la 74ème fois cette année!
Shiguré (pointant les vestiges du mur) : Rah là là…
Yuki (qui court partout en enfilant son manteau) : Qu’est-ce qui vous a pris !? VOUS ÊTES CINGLÉ !?
Yuki : Je cours au manoir… ET JE VOUS TUE EN REVENANT ! (ndSelphie : *pleure de rire*)
Il claque la porte énergiquement et un long silence envahit la maison.
Shiguré : Ah, je me souviens à présent, il y avait cette fille qui était plus âgée que moi au lycée, Set… non euh… Satsu ? Non… hum… Satsuki ! Oh, si tu savais comme nous avons eu des ébats torrides !
Shiguré (qui s’aperçoit que plus personne le l’écoute) : Yuki ?
Il soupire.


Au Manoir Soma,

Yuki (qui entre dans la maison) : HATSUHARU !!!!! Qu’est-ce que c’est que ce…
Il s’aperçoit que Hatori, Kyo, Ayamé, Momiji, Kisa et Kagura sont en rond assit sur des coussins patientant sagement.
Yuki : ...cirque…
Hatsuharu (regard plat) : Ah, tiens… te voilà ! On allait débuter sans toi.
Yuki (qui s’assoit, sous le coup de l'émotion, à côté d’Hatori et de Kyo) : Je pourrai savoir ce qui se passe ? Où est Tohru ?
Hatsuharu : Ça, tu le sauras quand il le faudra jeune homme.
Yuki : ( je suis plus âgé que toi ! )
Kyo (qui devient rouge de colère) : Si t’as touché à un seul de ses cheveux t’es un homme mort !!
Hatsuharu : Ses cheveux ? Non…
Hatsuharu : A vous de deviner !
Momiji (inquiet) : Son bras ?
Hatsuharu : Hem… bref, n’en parlons plus. (NdS : c'est pas possible, je vais mourir tellement que je rigole XD)
Haru (qui reprend du sérieux) : Donc, vous serez divisés en deux équipes : l’équipe bleue et l’équipe rouge.
Haru (sortant des vêtements d’une caisse) : Voilà, ce sont vos vêtements. Vous allez passer trois jours ici, et vous devrez vous affronter afin de remporter le grand prix, c’est-à-dire, Tohru.
Kagura : Mais… quand on est une fille, qu’est-ce qu’on fait si on gagne, on ne peut quand même pas gagner une autre fille !
Haru (qui sort une pomme de sa poche) : Vous gagnez une pomme.
Kisa : Ah oui, une pomme, c’est une très bonne idée !
Kagura (déçue) : Oh… moi qui croyait pouvoir gagner Kyo-kun…
Haru : D’accord, va pour Kyo.
Kyo (se levant subitement) : QUOI !? J-A-M-A-I-S !
Kagura *-* : Et ensuite, on ira se marier !
Tout le monde : …
Haru : Les règles sont simples ; vous serez divisés en deux équipes, le but est d’accumuler le plus de points. Vous aurez trois fois par jour la possibilité de parler à Tohru, une le matin, une le midi, et une le soir. De plus, c’est elle qui vous servira les repas. Attention, il est interdit de lui parler en dehors des heures spécifiques.
Haru (qui sort un chevalet avec un carton) : Voilà vos équipes, j’ai bien entendu pioché vos noms dans un chapeau aléatoirement.


Tableau

Rouge : Kisa Kyo Momiji Ayamé

Bleu : Shiguré Kagura Yuki Hatori



Ayamé (déconfit) : Oh, mais Shigure n’est pas là. Où est donc l’amour de ma vie? De plus, il rate une occasion de gagner le plus beau cadeau du monde… La jeune et fraîche Toh…
Ayamé reçoit deux coussins sur la tête de Yuki et Kyo (ils sont rouge de colère) : Sale pervers ! Tu vas l’utiliser à des fins abominables !
Ayamé (n’ayant l’air de rien) : Que Kyo me lance un oreiller par la tête m’indiffère car il n’est qu’un jeune égocentrique colérique et impulsif.
Kyo avec ses oreilles de chats : QUOI !? Qu’est-ce que t’insinues sale serpent !!
Ayamé (levant son index) : Mais que mon petit frère fasse quelque chose d’aussi vilain me peine énormément ! Tu sais, il se peut qu’en trois jours tu m’apprécies comme tu ne l’as jamais fais et que nos liens deviennent si près que tu regretteras d’avoir fait cela. Et ensuite je ne pourrais pas te pardonner car il sera trop tard et…
Yuki (avec un regard bizarre) : Ne t'en fais pas, je ne culpabilise pas aussi facilement...
Ayamé : Ce que tu es mignon, tu me refais le même regard meurtrier que lorsque j’avais nommé un jour dans l’année : le jour du premier fantasme de Yuki.
Yuki essaie de se retenir de l’écorcher vif.
Haru : Tout ça est passionnant, mais revenons au sujet.
Yuki : Tu as raison, il n'en vaut pas la peine.
Ayamé (triste) : Tu me fais de la peine…
Haru : Enfilez vos dossards, nous allons travailler dans l’atelier des Soma.


Dans l’atelier.
Haru jette des planches de bois au sol avec des marteaux, des clous et de la peinture.

Haru : Voici la première épreuve. (NdS : elle est mortelle cette fic ^^)
Kisa : on va bricoler ?
Haru : Exactement.
Haru (regardant une facture dos aux autres) : J’avais un budget initial de 143 dollars et soixante-quinze cens… alors j’ai acheté 10 planches, 5 litres de peinture verte, des marteaux et des clous que j’ai trouvés par-ci et par-là.


Dans la cour au même moment, une maison s’écrase sur le côté.


Un homme : ARGH !? Qui a enlevé les clous qui retenaient les fondations de ma chambre !?
Tout le monde O_O : …
Haru (qui sort un chrono) : Vous avez trois heures pour construire un cadeau inutile que vous offrirez à Tohru. Ce peut être ce que vous souhaitez ! L’équipe dont elle trouvera le plus beau cadeau se verra obtenir dix points.
Haru : Un rideau noir séparera la pièce en deux, il est interdit de regarder de l’autre côté, sinon la victoire va automatiquement à l’équipe adverse.
Hatori (qui se masse le front) : Nous n’avons presque rien pour faire quelque chose de beau, en plus… de la peinture verte…
Hatori : C’est totalement ridicule.
Haru : Ne t’en fait pas, la créativité va vous inspirer.
Haru (tirant le rideau entre les deux équipes) : Attention !!

(appuyant chrono) : GO !

-------------


Yuki (qui regarde Kagura et Hatori) : Qu’allons-nous pourvoir offrir à Tohru ?
Kagura : Moi, quand j’ai de la peine, j’aime bien avoir une peluche près de moi ! Ça me rassure beaucoup.
Yuki et Hatori (qui regardent fixement son sac à dos en peluche) : On sait.
Kagura O_O : Quoi !? Il n’y a pas d’âge pour aimer les peluches, d’abord !
Yuki et Hatori imaginent Tohru jouant avec sa peluche dans le salon…
Tohru (la faisant tournoyer) : Oh, c’est la plus belle peluche que je n’ai jamais vue !
Tohru (tout émue) : Merci, vous êtes vraiment de précieux amis !
Ils reviennent à la réalité.
Yuki et Hatori : C’est une excellente idée!
Hatori : Mais nous n’avons que des planches et des clous… et cette peinture verte. (je pense toujours que c’est ridicule)
Kagura : Dans ce cas, on pourrait essayer de lui faire un jouet…
Hatori : Elle a passé l’âge de jouer aux poupées, non ? Et de toute manière, quel genre de poupée pourrait-on faire avec cette peinture ?
Yuki (imagine la poupée verte) : Oui, il a raison, ça ne serait pas très réussi…
Kagura : On pourrait faire un lutin ! C’est bientôt Noël et à ce qu’il paraît que c’est un cadeau très en demande chez les jeunes filles!
Hatori et Yuki qui imaginent un jouet en lutin de magasin de jouets.
Hatori et Yuki : D’ACCORD !
Kagura ^_^ : Tohru va être heureuse, elle doit se sentir si seule !
Yuki (prenant une pile de feuille et quelques crayons) : Pour commencer, nous devons définir à quoi ça va ressembler.

De l’autre côté du rideau...

Kyo (irrité) : NON ! Nous n’allons pas lui faire un sous-vêtement en copeaux de bois !
Ayamé (qui sort un catalogue) : Mais regarde ! C’est très tendance !
On voit une fille avec une jupe en copeaux de bois, souriante, sous la pluie.
Kyo : NON ET NON ! Tohru ne porterait jamais ça !
Momiji : Moi je crois que ça lui irait bien ! ^-^
Kyo (qui se prend la tête) : RAAAAH CE QUE VOUS ÊTES IDIOTS !
Kisa : Je crois aussi que ça ne lui plairait pas...
Kyo : Sans compter que ce n'est pas approprié pour une fille aussi délicate qu’elle ! Elle n’aime pas attirer l’attention !
Tout le monde pense : C’est vrai…
Momiji : On pourrait lui construire un meuble !
Ayamé : Ooh, comme une petite chaise ?
Kyo : Un meuble ?
Kisa : Oui ! C'est une très bonne idée !
Kyo O_o : Mais il serait vert !
Ayamé : A-t-elle un tabouret dans sa chambre?
Momiji : Un tabouret ?
Ayamé (avec un air de roi) : Je vois, je suis le seul ici qui se soucie des choses importantes.
Ayamé (qui sort un autre catalogue) : Si vous aviez acheté le dernier « Bricolons avec Jean-Claude », vous sauriez que c’est HYPE d’avoir des meubles occidentaux chez nous. Et si je ne me trompe pas, Shiguré n’a aucun canapé ni sofa, ce qui veut dire que ce meuble serait inutile !
Kyo (pétrifié) : Ça veut dire… qu’on… qu’on… vivrait comme des AMÉRICAINS !?!?!?!? (NdS : je suis moooooooorte de rire)
Ayamé : Je ne pense pas que ce meuble va faire la différence, il y a tant de choses d’américaines dans la maison de Shiguré !
Kyo O_O : Quoa !? Je vis avec des objets américains sans le savoir… Oh mais… c’est horrible !
Ayamé : Oui, la pomme de douche est à l’Américaine chez lui…, sans parler de son réfrigérateur qui vient du Texas....
Kyo (qui se prend la tête pour la seconde fois) : NOOOOOOOOONNNNNNNNNNN !!!
Kisa (qui regarde Kyo, O_O) : Pourquoi il réagit comme ça ?
Ayamé : Il ne supporte plus Américains depuis qu’il a su que c’était eux qui avaient largué une bombe nucléaire sur nous. Il ne sait pas que c’est nous qui les avons attaqués ! ^-^
Momiji et Kisa : ah..
Momiji : mais… c’est quoi un « tabouret » ?
Ayamé : Hé bien, on dit qu’autrefois, un jeune Africain avait fait le serment de ne jamais quitter son père qui souffrait d’une maladie grave et que pour le maintenir en vie, il devait s’allonger au sol pour que son père appuie ses pieds contre son dos de manière à ce que le flu d'énergie "ki" afflue bien dans ses jambes.
Tout le monde l’écoute avec des yeux ronds.
Ayamé : ...et un jour, son fils rendit l’âme…
Kisa : Oh, son père fut très triste ?
Ayamé : Non en fait, il s’en fichait pas mal, il n’aimait pas son fils. ^-^. C’est pour ça qu’il s’est fait construire un « tabouret » sur lequel il pouvait poser ses jambes, et c’était nettement plus confortable qu’un dos et beaucoup moins bruyant.
Kyo : Bruyant ?
Ayamé : Oui, le pauvre fils hurlait parce que chaques jambes de son père pesaient au moins 400 livres…
Kyo : ohhhh…
Kyo qui se rend compte que Ayamé se fiche de lui : HEY, SALE SERPENT, QU’EST-CE QUE TU NOUS FAIS CROIRE ENCORE, HEIN ?
Kisa : On doit lui faire un tabouret!
Momiji : OUI ! Un tabouret our Tohru !
Kyo : Mais je vous ai diiiis que c'était une mauvaise idée !!!!
Ayamé (tapant dans ses mains, ravi) : Alors c'est décidé, nous ferons un tabouret ! ^-^
Kyo : Heee !





A suivre...