Chapitre 121 - tome 21


Version anglaise par Shadow
Version française par

Reproduction interdite sans autorisation.



---------

Légende sur le splash en couleur : Le plus proche, et pourtant le plus distant. Incapable de s'accepter mutuellement, “l'oiseau” et “le chien”.

---------

Je l'ai laissée mourir…

Tohru repense à la conversation qui vient d'avoir lieu entre elle et Kyo, et se dit que si ce que Kyo a dit est vrai, c'est en effet bien triste. Mais bien plus triste que cela, se dit-elle, fut le regard de Kyo au moment où il lui raconta toute la vérité. Son regard était si accablé, que Kyo lui fut encore plus cher, plus encore que ne lui était cher le souvenir de sa mère.

Akito apparaît devant Tohru, son couteau en main. Elle a entendu une partie de la conversation de Tohru et Kyo, et lui dit :

Akito: Est-ce que tu vas...
vraiment tourner la page...

Est-ce que tu vas
laisser tout cela derrière toi...

Akito: est-ce que tu vas...
laisser tout cela derrière toi...

Tohru regarde Akito, et l'image de sa mère se juxtapose sur celle d'Akito...

------

Yuki descend en courant la rue qui mène vers chez Shiguré, et finit par tomber sur ce dernier (entrain de rentrer chez lui après une soirée de beuverie passée avec des amis écrivains).

Yuki: Le crétin, est-ce que tu as vu passer le crétin!?
Là, sur la route!! Le crétin!!

Shigure: Le crétin?

Shigure: Ah, tu veux parler de Kyo-kun, c'est ça ?
Non, je ne l'ai pas vu.

Yuki disposait de deux options pour partir à la recherche de Kyo (à droite ou à gauche) et il réalise qu'il a mal choisi (Takaya nous a dessiné un petit diagramme explicatif et la tête de Yuki à cet instant est excellente XD). Shiguré lui demande ce que Kyo a fait. Yuki répond qu'il n'a pas tous les détails, mais qu'il sait que Kyo a fait pleurer Tohru...

------

Ce sentiment d'abandon...

Akito demande à Tohru si le fait d'avoir "gagné" la rend heureuse. Après avoir complètement volé sa place, faisant d'elle un intrus au sein du 12shi, Tohru, elle, est aimée de tout le monde. Alors, lui demande Akito, comment se sent-elle ?

En entendant ces mots, Tohru commence à entrevoir l'âme désespérée qui habite réellement Akito. Elle réalise enfin qui est Akito.

[Ah

Enfin]


Akito: Je te déteste
Tellement...

[Je peux voir]

Akito: Tu détruis complètement...
l'univers d'une personne et malgré cela

Tu parviens à rester si "propre". Mais en fait tu es
La plus sale de tous...!!

[Akito-san]

Tohru: Pendant tout ce temps......
Vous étiez là...

Tohru réalise que tout le temps qu'elle a connu Akito, elle ne l'a jamais vraiment "vue". Elle n'a vu que la façade qu'Akito s'efforçait de montrer. Mais derrière cette façade, Akito a toujours été là, cachée à l'intérieur d'elle-même. Tohru se rend compte que la vraie Akito avait été devant ses yeux tout le temps, mais qu'elle ne l'a jamais vue.

Akito: ......!?
Idi-...

Pleine de compassion, Tohru s'avance alors vers Akito. Celle-ci, qui avait gardé son couteau tendu vers elle, a tout juste le temps de le déplacer, mais sans le vouloir elle érafle le bras de Tohru au passage.

*slash*

Tohru: !

Akito: Ne m'approche pas...
Ne m'approche pas. Tu me rends malade!!

Tohru ne peut que déplorer son propre manque d'égards et de perspicacité, alors qu'elle réalise enfin ce à quoi a du ressembler la vie d'Akito.

[Pendant tout ce temps]

Tohru: Vous étiez...
si seule,
Et pourtant vous vous efforciez de paraître forte, n'est-ce pas...

[Depuis le commencement]

Depuis votre naissance, vous avez été "spéciale"
Vous avez été séparée des autres par une limite infranchissable

Traiter
Et être traitée
Non comme faisant partie du cercle, mais comme étant au-dessus de tout le monde

[Ce n'est]
[pas vraiment différent
d'un abandon]


Tohru réalise qu'Akito s'était raccrochée à ces idées d'éternité parce que l'idée de faire autrement la terrifiait, et elle le lui dit.

Akito gifle Tohru et lui hurle de se taire. Elle crie qu'elle refuse de se laisser avoir par Tohru ou par ses paroles...

Tohru: Je suis
sale...

Comme vous l'avez dit.

J'ai l'air de dénigrer votre souhait d'immuabilité

Mais en vérité, moi-même
Je désirais la même chose.

De "l'immuable"...

des sentiments, des attaches
...éternels.

[Toujours ensemble]

Et Tohru s'adresse en pensée à sa mère, en lui disant qu'elle a trouvé une nouvelle personne à aimer, et elle réalise:

Si le "changement" fait partie de la vie

alors

Quelle cruelle douceur est-ce là.


Tohru se dit qu'elle a lutté très fort et très longtemps pour atteindre cette vérité. Kyo a refusé d'accepter ses sentiments pour lui et lui a dit qu'il était déçu, mais malgré cela, même si se sentiment ne devait jamais aboutir à quelque chose de concret, Tohru a decidé qu'elle ne vivrait plus dans le passé.

Maman,

Je dois

Te quitter.


Tohru dit à Akito que ni les sentiments ni les pensées ne peuvent être retenus par un lien, et réalise qu'Akito a déjà conscience de cela. Et c'est parce qu'elle en a conscience que tout est si frustrant, triste, difficile pour Akito, et qu'elle se sent si seule.

En plein déni, Akito s'enfuit à travers bois. Tohru la suit. Akki crie qu'elle déteste avoir peur, qu'elle déteste ce monde. Un monde, le monde réel, au sein duquel personne n'aurait besoin d'elle, où “la promesse”, le “lien” et l'”éternité” n'existeraient pas.

L'idée de vivre parmi des gens complètement étrangers la terrifie. Et il n'y a aucune garantie qu'elle pourrait y être aimée de qui que ce soit, dit-elle.

Alors Tohru s'avance vers Akito et lui suggère de tout recommencer à zéro entre elles, puisque leur rencontre s'est faite sur de bien mauvaises bases.

Tohru: Bonjour

Je m'appelle

Tohru Honda.

...Quel est

votre nom?

Tohru: Je voudrais

que nous devenions amies.

*SLAP* (Akito la gifle – oui, encore ^^;;)

Akito: Menteuse...

Dire
des choses comme ça...

Mais si je pleurais, cela t'agacerait très vite.

S'il m'arrivait de me plaindre, tu te mettrais en colère.

Tu me détesterais

Tu m'abandonnerais...

Tohru sourit gentiment à Akito et continue à tendre la main vers elle.

[Vous étiez là
n'est-ce pas]


Akito repense alors au dernier banquet du 12shi. Tout le monde était présent, mais personne n'a fait attention à elle (cette image est vraiment très triste >_<).

Mais voilà, Akito ne sera plus seule désormais. Et à la pensée de Tohru assise auprès d'elle, ses yeux se remplissent de larmes.

Mais comme elle commence à son tour à tendre la main vers Tohru, le sol sous cette dernière s'effondre et Tohru fait une chute de plusieurs mètres dans le vide. Akito, la main tendue, se tient en haut de la falaise, très choquée, regardant tout en bas, où l'on distingue Tohru gisant à terre.

Devenir

Amies...



---------

A suivre dans le numéro 4 du Hana To Yume, qui sortira le 20 janvier 2006.