RESUMES

Tome 1
par Louna

Naïve, courageuse et mignonne lycéenne, Tohru est contrainte de vivre sous une tente depuis la mort de sa mère. Un matin, ayant du temps devant elle avant le lycée, elle visite les alentours. Elle trouve une grande demeure devant laquelle elle s’attarde à contempler de petites figurines représentant les animaux du zodiaque chinois. Shigure, le propriétaire de la maison, apparaît alors. Celui-ci semble surpris de la présence de Tohru, puis, voyant son intérêt pour ses petites figurines, lui parle du zodiaque chinois.

Yuki, le jeune cousin de Shigure, fait alors son apparition. Il décide de faire le chemin jusqu’au lycée accompagné de Tohru. Ceci déclenche une vague de jalousie de la part du fan-club du beau Yuki, prenant cela pour un affront.
Mais heureusement, Tohru a deux amies qui veillent sur elle, dont l’une qui affirme que Yuki dégage des ondes étranges.

A la fin de la journée, Tohru, en route pour son travail, rencontre de nouveau Yuki, qui lui conseille de se ménager.

Après avoir travaillé dur pour subvenir à ses besoins, notre héroïne reprend le chemin de sa tente. Yuki et Shigure, l’apercevant, décident de la suivre, par sûreté.
Ils découvrent alors où habite Tohru, ce qui déclenche chez Shigure une vague d’hilarité.
De retour chez Yuki, Tohru explique sa situation aux deux garçons. Puis, pris d’une soudaine intuition, Shigure annonce qu’un glissement de terrain a eu lieu sur la tente de Tohru, qui, en voyant sa maison ravagée, tente inutilement de creuser. Yuki et Shigure la ramènent chez eux, afin qu’elle se repose.

Pendant la nuit, Tohru rêve de sa mère et d’un petit garçon portant une casquette. Le lendemain, Yuki rend à la jeune fille toutes ses affaires, qu’il était parti chercher.
Les deux garçons, voyant leur maison sale, et remarquant aussi les talents ménagers de Tohru, lui proposent de rester, en échange de quelques travaux dans la maison. La jeune fille accepte.

Apparaît alors Kyo, un personnage au tempérament de feu. Il fait partie, lui aussi, de la famille de Shigure et Yuki, la famille Soma. Il désire se mesurer à Yuki, qui se rit de lui. Arrive alors le « drame » : Tohru glisse et se rattrape sur Kyo, qui se transforme en chat. Pire encore : elle reçoit une planche sur la tête, tombe sur Shigure et Yuki, qui se transforment à leur tour en chien et en rat !

Les Soma doivent alors avouer qu’ils sont hantés par les esprits des animaux du zodiaque et qu’ils se transforment à chaque contact avec une personne du sexe opposé… et que quand ils se retransforment, ils sont nus.

Le lendemain, plusieurs décisions sont prises : la mémoire de Tohru ne sera pas effacée, elle devra donc garder le secret, et Kyo devra vivre sous le même toit qu’eux. A propos de Kyo, la jeune fille remarque son caractère solitaire, et sa haine vis-à-vis de Yuki . Elle a l’impression de n’être pas aimée par ce personnage. Mais Kyo s’en aperçoit et fait des efforts.

Puis un jour, une jeune fille, Kagura, débarque chez les Soma. D’apparence sage, intérieurement pas si sage, Kagura Soma est éperdument amoureuse de Kyo qui ne semble pas partager ses sentiments. Tohru apprend à la connaître, notamment en découvrant qu’elle est hantée par l’esprit du sanglier .

Un peu plus tard, le grand-père de Tohru la contacte pour lui dire que les travaux chez lui étant terminés, elle peut venir s’installer chez lui. Elle quitte alors à contrecœur les Soma. Mais chez son grand-père , elle est prise d’une mélancolie.

De leur côté, Yuki et Kyo, qui sentent une ambiance lourde peser sans Tohru, décident d’aller la chercher, à la plus grand joie de celle-ci.

C’est le commencement d’une émouvante histoire.

Mon avis : Le tome un reflète tout à fait la suite de la série : émouvante. On peut y découvrir les caractères des premiers personnages, qui sont tout à fait attachants.
Pour ma part, j’ai adoré cette ambiance douce et cotonnée, ce rythme léger et agréable, qui ne donne que l’envie de lire la suite !

Tome 2 par Shikyo-Chan

L'héroïne de notre manga, Tohru Honda, vit toujours avec trois garçons qui ont pour nom, Yuki, Kyo et Shiguré Sôma ! Trois garçons et Trois personnes ayant la faculté de se transformer en un animal du zodiaque chinois quand ils entrent en contact physique avec des personnes du sexe opposé ! La fête culturelle de nos amis Tohru, Yuki et Kyo a le mérite de faire"apparaître" deux Sôma, chose mystérieuse...Surtout quand on s'apperçoit que certain d'entre eux ne sont pas heureux de cette amitié prématurée unissant la jeune fille à certains des Sôma...Cependant Tohru souriante et entière, redonnera le sourire à tous nos protagonnistes, pendant un nouvel an mouvementé et un médecin secret et froid qui cache un triste souvenir...

Tome 3 par Shikyo-Chan

Tohru restera officiellement chez notre bienfaiteur Shiguré Sôma ! Biensûr on n'oubliera pas Yuki et Kyo, camarades de classe de Tohru par la même occasion ! Justement ! C'est le jour du marathon organisé par le lycée ! Kyo, voit en cette épreuve, le moyen de battre son cousin ! Mais Hatsuharu, un jeune homme connaissant Yuki et Kyo, est venu affronter Kyo ! Il se révèle être leur cousin, un Sôma encore !
Mais le combat tourne au vinaigre et le combat se termine par...un Yuki malade ! De retour à la maison de Shiguré, Tohru en apprend plus sur ce garçon étrange aux deux facettes...Un peu plus tard, Kagura Sôma vient rendre lui aussi visite à Kyo, son futur mari ! Ne vous inquiétez pas car cette histoire est plutôt un amour drôle et vache ravissant tous les amateurs de catch ! Pourtant, veille de la St valentin, elle veut demander quelquechose à la personne à qui elle prédestine un avenir de futur mari...Mais tout se finira dans une source thermale où nos trois accolytes seront ravis de passer quelques instants !

Tome 4 par Shikyo-Chan

Voici un volume bien mouvementé ! Le lycée devient un repère de Sôma quand nos amis Hatsuharu et Momiji Sôma rentrent à Kaïbara pour effectuer leur première année ! Nos héros, Tohru, Yuki et Kyo, eux en Deuxième année ne s'attendent pas à une surprenante visite, celle de Akito, le chef de la famille Sôma...Ce personnage ayant une bien grande emprise sur les siens, se révèlent mystérieux et a un rapport plus qu'étrange avec Yuki...Ce tome nous en dira plus sur les sentiments de chacun et leurs faccettes et passés tumultueux. Nous aurons aussi le plaisir aussi de voir Ayamé...Le grand frère de Yuki ! Extrêmement axé sur l'auto dérision et l'humour, ça ne nous empêchera pas de se diriger vers un sujet plus délicat provoquement larmes et détermination !!

Tome 5 par Shikyo-Chan

Une semaine amusante et agréable passée en compagnie de Yuki, Kyo et tous les autres dans une résidence secondaire des Sôma, Tohru est prête pour toutes les aventures que lui réserve ce nouveau "quotidien" avec Yuki, Kyo et Shiguré ! A la fin des vacances, la pluie faisait son entrée, Hatsuharu fait alors lui aussi son entrée avec un "paquet" sous la bras qu'il tient bien soigneusement ! Mais qu'est ce que cache ce paquet ? Il s'agit de Kisa Sôma ! Mais Kisa est torturée et bien triste...Que cache cette tristesse si profonde où elle y a enfouit sa voix ? Ainsi après ces évenements marquants, nous découvrirons des personnages délirants et sans limites ! Il s'agit du fan club de Yuki ! C'est alors que Mégumi, un personnage déplacé et totalement sympathique, nous apprendra qu'être frère, c'est aussi embêter les amies de sa soeur...Et pour finir, un malheur s'abat sur nos personnages, faisait réaliser à certains l'importance des amis...Tohru est malade !!!!

Tome 6 par Furubafolie

Nous sommes au début du mois de juin, au début de la saison des pluies. Yuki, Tohru et Kyo rentrent chez Shiguré. Depuis un certain temps (en fait, depuis qu'il pleut), Kyo est fatigué et plus ronchon que d'ordinaire. Tohru, fidèle à elle-même, s'inquiète pour le Chat. Elle lui propose son aide et demande si c'est une maladie. Kyo répond que non, il est ainsi, pas la peine de s'inquiéter. On remarque, dans une petite ruelle, une ombre qui observe Kyo.

De retour chez Shiguré, Kyo doit déjà se préparer à fuir. Kagura est venue et l'attend de pied ferme. Pour ne pas que sa maison tombe en ruine, Shiguré demande au « couple » d'aller faire les courses. Tohru remarque que Kagura freine son désir de voir Kyo, même si elle ne prend pas le bon chemin.

Au magasin, Kagura remarque que Tohru connaît bien les goûts du Chat et que celui-ci cache son secret, connu d'elle seule. De retour, les deux couples (Kyo et Kagura et Yuki et Tohru, partis se promener) tombent sur un visiteur inconnu, connaissant Kyo.

Le chapitre suivant nous apprend que l'inconnu est le maître d'arts martiaux de Yuki, Kagura et Kyo. Avec ce dernier, Kazuma entretient une relation père-fils. Le maître et Kagura dorment chez Shiguré, car ce sera ce soir qu'il parlera à Kyo. Pourquoi aujourd'hui spécialement ? Parce qu'une jeune personne a réussit à casser la glace autour du cœur du Chat.

Une fois dehors, Kazuma demande à Kyo de s'accepter, lui et son « véritable aspect ». Kyo lui répond âprement qu'il a déjà tout accepté, comme le fait que dès sa naissance, sa vie était finie … et tout cela à cause du Yuki. Kazuma l'accuse de vouloir fuir la réalité. Il prend le bras de Kyo et lui arrache son bracelet. Des paroles « d'amour » reviennent à l'adolescent. Ses yeux reflètent une grande détresse et Tohru voit la scène.

Ensuite, nous voyons un Akito jeune, dégoûté par l'odeur et la forme de l'aspect du Chat. Kyo s'est transformé en monstre, ayant l'odeur de la mort.

Kyo se tourne vers Tohru, qui le regarde, horrifiée. Il se jette dans les bois, et court. Il croit que tout est fini. Plus rien ne sera comme avant. Kazuma demande à la jeune fille si elle l'accepte ainsi. Yuki, Kagura et Shiguré restent « planqués » dans la maison. Tohru court et vomit, envahie par le trop-plein d'odeurs nauséabondes. Elle-même ne sait comment réagir.

Kyo est dans la forêt, ressassant des souvenirs. Il revoit sa mère lui disant « je t'aime ». Tohru le retrouve. Il essaye de la faire fuir. Par n'importe quel moyen. Il préfère la perdre que la blesser. Mais Tohru n'en reste pas là. Elle se jette dessus et lui hurle qu'elle veux rester avec lui, de continuer à vivre comme avant. Même si elle a peur de lui, elle veut qu'il reste. Kyo finit par redevenir « humain » et la prend dans ses bras, pleurant et la remerciant de tout ce qu'elle fait pour lui.

Le chapitre d'après commence par une bribe de l'enfance de Kyo. Sa mère est décédée et tous les convives pensent que c'est de la faute à l'enfant qu'elle laisse. C'est de sa faute, au Chat, au Démon, si elle s'est suicidée. Maître Kazuma est attristé et lui dit que dorénavant, il sera son « fils adoptif ». Mais Kyo reste Kyo. Il se bat à l'école. Et le jour où Kazuma est demandé, Kyo hurle que jamais il ne sera son père.

Sur le chemin du retour, Kazuma révèle à Tohru que son propre grand-père était possédé par l'esprit du chat. Est-ce pour cela qu'il a recueilli Kyo ? Oui, au début, mais à la fin, il s'est attaché à ce petit bout de chou. Il s'est pris au jeu d'être père. Mais Kyo finit par les rejoindre et se rue sur son maître. Il se bat avec lui et finit par lui dire qu'un jour, il avouera enfin qu'il n'y a que lui, son maître, qui est son vrai père.

Le lendemain, la petite vie reprend son dessus. Mais Tohru trouve un air triste chez Yuki. Elle en parle à Haru, qui est tout à fait d'accord avec elle. Il rejoint son cousin et discute avec lui. Yuki est en fait en proie à de sentiments qu'il qualifie de « sales ». Ils sont apparus après avoir vu le vrai aspect de Kyo. Le rat finit par aller s'excuser envers Tohru. Un vrai Prince ne fait pas s'inquiéter sa cour ! Le soir, alors qu'il rentre, il rencontre tour à tour, une Kagura surexcitée a l'idée de reprendre des cours avec son Kyo-chéri et un Ayamé fidèle à lui-même qui s'est invité pour la soirée.

Nous terminons le volume avec une séance « shopping ». Voulant mieux comprendre son frère, Yuki finit par venir lui rendre une visite à son lieu de travail, accompagné de Tohru. A peine entré, que déjà Yuki se sent mal. Son frère est habillé en robe de marié ! Pour se justifier, le roi dit qu'il vend le « fantasme » aux hommes. Comme pour la robe. Mais Yuki ne comprend pas trop. Minné, l'assistante de Ayamé, « enlève » Tohru pour laisser les deux frères discuter. Une scène que j'adore suit. Ayamé devient sérieux et commence à remercier Yuki pour sa gentillesse envers lui … pour continuer sur son air de roi Minné revient in extremis avec une Tohru habillée de blanc. Yuki la félicite d'être encore plus jolie que d'habitude. Mais Ayamé est toujours là. Il se penche à son oreille et lui dit que ce jour restera comme « le jour anniversaire du fantasme de Yuki ».

Mon avis  : Ce tome est l'un des piliers de l'histoire. Nous apprenons enfin un peu plus sur l'identité de Kyo. Le pourquoi de son agressivité. Même si ce n'est qu'une goutte parmi l'océan, nous arrivons à cerner l'un des personnages principaux.

Heureusement, l'histoire est allégée par certaines scènes comiques et surtout, par le chapitre de la rencontre entre Ayamé et son jeune frère.

Si vous ne l'avez pas encore lu, faites-le maintenant ! … J'ai dit maintenant ! … Tends-ton bras et prends ton livre … c'est un ordre …

Tome 7 par Shikyo-Chan

Tous nos personnages coulent des jours paisibles et heureux en compagnie de Kisa, chez Shiguré ! La fin de l'histoire ? Mais pas du tout et loin de là ! Cette comédie de la transformation, comme on la surnomme nous réservent encore des surprises gigantesques et rocambulesques comme la découverte d'un Sôma, Hiro ! Hiro semble très attaché à Kisa, il passera cependant son temps à humilier Tohru et à la traiter des pires façons qui soient ! Mais pourquoi donc s'acharne t-il sur notre héroïne ? Une seule réponsé : Il aime Kisa tendrement en secret ! Ces fameuses pages de Fruits basket, nous laissera enfin entrevoir la rencontre de Kyoko et Arisa, cette dernière étant l'une des meilleures amies de Tohru ! Ces souvenirs douloureux pourtant, ils se les rappelleront le sourire sur les lèvres en honneur à une grande femme ! Tandis que Motoko nous fait partager son amour de Yuki et tout ce que cela comporte ! Allez Motoko, ne te décourages pas, sera la phrase d'ordre de ce fin de volume !!

Tome 8 par Shikyo-Chan

Alors que les discussions concernant les vacances sont joyeuses et vives, Momiji nous apprend que Hatsuharu est en train de tout saccager ! Il est en mode Black mais l'intensité de sa crise porte à croire que quelquchose va de travers ! Rajoutant encore plus de cris et de stupeurs, Ritsu l'enfant unique de l'étrange hôtelière des sources thermales, vient rendre visite à un Shiguré plus que joueur ! Rires, sentiments de regrets et aventures en vue car ce personnage n'a pas ce qu'on appelle un caractère facile ! Mais dans ce huitième volume, tout ne sera pas drôle quand tous nos Sôma seront d'accord pour dire que leur futur est incertain et difficile...Tohru, partage alors leur vision des choses quelques instants et les larmes coulent...Les sourires mélancoliques seront alors de la partie ainsi qu'un Ayamé et Yuki qui se comprendront enfin ! Les émotions et les sentiments les plus curieux sont donc à l'honneur dans ce merveilleux tome des aventures de Fruits basket !

Tome 9 par Sab

Les vacances viennent de commencer.
Nous retrouvons Shigure en train de taquiner Kyo et Tohru. Kyo fait alors remarquer que « ce type n’a aucun intérêt ». Sur ce, Yuki apparaît et administre à Kyo un très joli coup de pied. Entre les deux, débute une dispute que Tohru tente d’arrêter avec son fer à repasser (mdr si vous voyiez la tête des garçons). Remis de ses émotions, Yuki se prépare à partir au lycée et souhaite une bonne journée à Tohru (uniquement à elle) sous l’œil observateur de Shigure qui émet des sous-entendus auxquels Kyo répond par un regard innocent. Il est vraiment trop lent à comprendre !!!! Mais c’est ce qui fait son charme^^
Nous retrouvons Yuki sur le chemin du lycée, repensant aux paroles du Chat. Arrivé à la salle du conseil, il fait la connaissance de deux jeunes gens : Manabe Kakeru (il est assez original) et Machi Kuragi, qui semblent appartenir au conseil des élèves. Après avoir passé un moment avec eux, Yuki semble exaspéré et ne sait plus quoi dire. Oh ! Pauvre prince ! Si vous pouviez voir sa tête, elle est excellente.
Ce chapitre plein de promesses se termine par une note d’espoir.

Le chapitre suivant débute sur un flash-back relatant la première rencontre entre Arisa et le jeune homme qu’elle mentionne dans le tome 7 à la supérette.
Tohru, Saki et Megumi viennent rendre visite à Arisa dans le restaurant dans lequel elle travaille en tant que serveuse. Une fois ses amies parties, Arisa prend sa pause et sort du restaurant lorsqu’elle l’aperçoit le dos tourné. Arisa lui court après sans réellement comprendre pourquoi et l’attrape par le col. Surpris, le jeune homme se retournant reconnaît Arisa tandis que cette dernière essaie de reprendre son souffle tout en expliquant pourquoi elle lui a couru après.
En entendant le ventre d’Arisa gargouiller, le jeune homme, Kureno, l’invite à déjeuner. Attablés, les deux jeunes gens bavardent. Cependant, au fur et à mesure de la discussion, le visage d’Arisa s’assombrit et elle quitte précipitamment le restaurant en lui avouant qu’elle désirait désespérément le revoir (c’est trop kawai^^). Kureno, surpris, (vraiment il ne sait pas s’y prendre avec les filles !!!) part à sa poursuite, s’excuse et lui avoue que lui aussi désirait la revoir. Lui souriant chaleureusement et lui caressant les cheveux, il s’en va sans lui dire un mot. (Scène romantique mais inachevée lol).
A la fin, nous retrouvons Arisa pensive et pleine d’attente (Elle est très belle) et Kureno qui rejoint Akito (Quoi !!!! Kureno connaît Akito ? Il ferait partie des maudits ?).

L’enfance de Saki est dévoilée : l’origine de son pouvoir, l’origine de la couleur de ses vêtements, sa rencontre avec Tohru et Arisa… Ce chapitre est émouvant (snif!) et retrace une très belle histoire d’amitié…et met en évidence la confiance et la gentillesse de notre petite Tohru. ^^

Tohru et Kyo sont invités chez Maître Kazuma, le père adoptif de Kyo. Suite à quelques incidents culinaires causés par le Maître, Tohru et Kyo se proposent pour préparer le déjeuner sous l’œil bienveillant de Kazuma. Quelques instants plus tard, Kazuma reçoit un appel téléphonique du père de Kyo, qui souhaiterait une entrevue avec lui. Laissant les jeunes préparer le repas (trop bien ce passage^^), Maître Kazuma se rend chez le père de Kyo qui lui expose l’avenir qu’il a choisi pour son « fils » (horrible personnage que ce père de Kyo, il est totalement égoïste et ne pense qu’à son propre bonheur) Maître Kazuma se révolte et lui fait clairement comprendre qu’il ne tolèrera jamais que cela se passe comme cela. Prenant congé, Maître Kazuma rejoint Tohru et Kyo et voyant l’air joyeux de son fils, Kazuma réalise en son for intérieur que sa décision est la bonne. Une très belle image entre Kazuma et son fils.

Dans le dernier chapitre du tome, Momiji apparaît brusquement dans le salon de Shigure et annonce qu’ils partent en vacances dès le lendemain. Tohru, surprise par la nouvelle, est ravie, elle commence à organiser le séjour avec Momiji lorsque Shigure annonce qu’ils ne pourront partir que s’ils ont fini leurs devoirs de vacances.
Nous retrouvons donc Tohru dans sa chambre avec Yuki qui l’aide à finir ses devoirs tandis que Momiji rejoint Kyo pour lui annoncer la nouvelle. Quelques instants plus tard, Yuki, intrigué par la casquette posée sur l’étagère, questionne Tohru à son sujet. Des souvenirs rejaillissent… Alors que Yuki s’apprête à parler, un débris de bois traverse la fenêtre et brise la vitre. Entendant le bruit, Momiji et Kyo accourent dans la chambre de Tohru et les aident à réparer les dégâts. Au même moment, une ravissante jeune fille aux longs cheveux noirs vient rendre visite à Shigure et lui demande des réponses. Mmmh… la mystérieuse jeune fille et Shigure semblent bien proches… et intimes.

L’atmosphère qui imprègne ce tome est mélancolique et remplie d’attente et d’espoir.
Ce tome dévoile certaines réponses à certaines questions mais apporte également son lot de mystères à l’histoire. Nous avons l’impression d’avancer dans l’histoire sans réellement avancer. Takaya-sensei est très douée, cela ne fait aucun doute, et maîtrise agréablement les différentes pièces de l’histoire.

Tome 10 par Shikyo-Chan

Encore en vacances, le Momiji prévenant du tome 9 avait invité Tohru et compagnie a passé une partie de leurs temps au bord de la Mer ! Que de beaux instants en perspectives !! Ils font des chasses de scarabées sur des arbres et se baignent librement ! Mais ce qu'ils ne savent pas encore, c'est que jamais ils n'oublieront ses vacances placées sous le signe de la surprise et de la désolation...Car Yuki, mélancolique plus que jamais, ne se laissera pas dévaster par Akito venu semer sa petite graine que personne n'apprécit vraiment....Tandis que Mayuko, la professeur principale de Tohru, Yuki et Kyo fait parler d'elle ! Elle connait les Sôma !...Jamais rien ne sera plus pareil, tous nos protagonistes sont à l'affût, leurs sentiments se révèlent, l'heure de se remettre en question est venue, et personne ne peut plus rien changer ! Ce tournant inévitable, rapprochera les coeurs pour une mélodie qui commence à se faire entendre...Tohru trouvera enfin peut-être la force d'affronter ce qu'elle avait mis de côté jusque là et cette boîte s'ouvrira enfin...Un jour peut-être...Venez retrouvez ce tome de Fruits Basket où les dessins plus sublimes que jamais vous emménerons avec ce qu'il faut d'humour, dans la mélancolie qui entoure ce manga...

Tome 11 par BB Kawaii



Kagura propose à Rin de rejoindre les autres dans leur résidence secondaire. De son côté, la mère de Kagura déconseille à sa fille de se rendre là-bas, car elle a entendu dire qu’Akito s’y trouvait.
A la résidence secondaire des Soma, Hatori s’inquiète pour Tohru souvent obligée de rester seule, mais celle-ci le rassure en lui expliquant qu’elle n’est pas seule puisque Kyo reste avec elle. Plus tard, elle propose à ce dernier d’aller sur la plage faire des châteaux de sable.
A la plage où Tohru a fait un château de sable (ou plutôt un tas de sable ^^), les autres sont de retour. Yuki prend Tohru à part pour lui dire qu’il ne regrette pas ce qui s’est passé la veille. Puis il s’adresse à Kyo en lui conseillant de ne pas péter les plombs si jamais il rencontre Akito, car sa colère pourrait retomber sur Tohru.
Dans sa chambre Akito demande à Kureno s’il voudrait rencontrer Tohru.

Tandis qu’Akito et Kureno sont en route pour rencontrer Tohru, le chef de la famille Soma explique qu’il fera tout pour que Tohru reste toute seule pendant leur séjour, mais Kureno lui fait remarquer qu’elle n’est pas seule puisqu’elle reste avec Kyo.
Sur la plage Tohru interroge Kyo au sujet de son bracelet, il lui révèle que celui-ci a été confectionné en sacrifiant des vies humaines. Alors que Tohru lui prend la main, une vague s’abat sur eux. Kyo menace la mer et Tohru éclate de rire car on ne peut pas se battre contre la mer. Akito semble contrarié de les voir rire ainsi et décide finalement de rentrer.
Plus tard alors qu’elle essaie de récupérer un drap qui s’est envolé, Tohru tombe nez à nez avec un cheval. Yuki lui explique qu’il s’agit de Rin. Cette dernière, après s’être retransformée, se dispute avec Yuki et avant de partir lui ordonne de ne dire à personne qu’il l’a vue.
Akito fait irruption auprès de Shiguré et Hatori : il exige de voir Kyo immédiatement.

A la maison, alors que Tohru s’interroge sur l’identité du coq, Shiguré revient chercher Kyo à la stupéfaction de ce dernier et de Tohru.
Avant que Kyo ne rencontre Akito, Yuki le met une nouvelle fois en garde contre un intempestif pétage de plomb.
Dans sa chambre, Akito interroge Kyo à propos du pari qu’ils ont fait, il souhaite savoir où en est Kyo et s’il a compris qu’il ne parviendrait jamais à battre Yuki. Il l’interroge ensuite sur Tohru et sur le fait qu’elle ne se soit pas enfuie lorsqu’elle a découvert la véritable apparence du chat, il en conclut qu’elle doit être également un monstre. Kyo lui demande de se taire, qu’il ne sait pas de quoi il parle. En repensant à Tohru, Kyo réalise qu’il l’aime à la folie.

Kyo se demande depuis quand il ressent ce sentiment pour Tohru. Akito l’interroge sur ses sentiments pour elle mais Kyo, sentant le danger que cela pourrait représenter pour Tohru, nie être amoureux d’elle. Akito lui affirme que c’est plus raisonnable ainsi et que le mieux pour tous est qu’on l’enferme comme convenu pour le restant de sa vie.
Après avoir quitté Akito, Kyo se rappelle que Kazuma lui avait dit qu’il y aurait toujours de l’espoir et qu’il y aurait des personnes qui l’accepteraient. Il se remémore alors sa rencontre avec Kyoko et une promesse qu’il lui aurait faite mais qu’il n’a pas pu tenir.
Il rejoint Tohru à la plage qui s’étonne de le voir rentrer si tôt. Il lui confesse qu’Akito ne veut plus le revoir mais que ça lui est égal à présent. Il réalise que même si Tohru ne pourra jamais être à lui, il souhaite rester le plus longtemps possible auprès d’elle.

Les Soma décident de faire un feu d’artifice le lendemain pour fêter la fin des vacances. Tohru part à la recherche de Momiji et le surprend en grande conversation avec Kyo. Ce dernier lui confesse qu’il pense qu’ils ont bien fait d’aller voir Akito, même s’ils ont dû délaisser Tohru. En agissant ainsi ils ont protégé la jeune fille de la colère du chef de famille.
Dans sa chambre, Akito discute avec Shiguré. Il lui reproche de ne pas être assez gentil avec lui comme autrefois. Kureno interrompt la conversation en informant Akito qu’il y a des problèmes à la résidence principale des Soma et qu’il vaudrait mieux qu’ils rentrent.
Akito décide d’aller saluer Tohru avant de partir mais il se heurte à Momiji. Il frappe ce dernier qui refuse de le laisser passer. Tohru arrive et s’interpose. Après l’avoir insultée, Akito lui révèle le sort réservé à Kyo. Il lui confie également que les 12 vivront à tous jamais auprès de lui et qu’il ne lui permettra pas de les rejoindre.

La conversation entre Tohru et Akito se poursuit, la jeune fille comprend qu’il n’est pas le coq et l’interroge sur ce qu’il représente pour les 12. Akito lui révèle alors qu’il est leur dieu et qu’ils ne pourront jamais se séparer. Il lui intime l’ordre de ne plus se mêler de leurs affaires et la griffe au visage. C’est alors que Kureno arrive. Avant de partir, Akito présente Kureno à Tohru et lui apprend qu’il est le coq. Entre temps Momiji est allé chercher Shiguré et Hatori. On découvre que Kyo, Yuki et Hatsuharu ont vu la scène à travers la fenêtre. Kyo est écœuré par sa propre lâcheté. Hatsuharu confie à Yuki que ce n’est pas facile de protéger quelqu’un, ce dernier semble partager son avis.
Le lendemain, comme prévu, tous se retrouvent pour le feu d’artifice. En les voyant s’amuser Tohru comprend que les Soma aspirent à autre chose qu’une vie de captivité et se fait la promesse qu’elle fera tout pour les libérer de la malédiction et pour les aider à suivre les chemins qu’ils ont choisi!


Tome 12 par Hanyarin



Le volume commence là où se terminent les vacances d'été, devant la maison de Shigure. Les quatre résidents de la maison sont accueillis par Ayame, qui a profité de l'étourderie de l'un d'eux (Shigure, pour ne pas le nommer) pour squatter les lieux... Tohru profite du raffut que provoque Ayame pour téléphoner à Kazuma. Celui-ci est absent ; néanmoins, elle prend rendez-vous avec lui auprès de Kunimitsu. Elle est pleine de courage et semble assez déterminée à défendre son objectif, à savoir briser la malédiction. Le lendemain, au premier jour du nouveau trimestre, nous retrouvons la classe de Tohru et ses petits tracas quotidiens - et, surtout, un petit rappel de la situation amoureuse d'Arisa. Tandis que ses amis taquinent Tohru au sujet de son mystérieux rendez-vous, Yuki est pris à partie par son fan-club ; c'est alors qu'une jeune fille très mignonne, Kimi Tôdô, apparaît inopinément et accapare Yuki, sans se soucier des foudres qu'elle risque de s'attirer... Kakeru les rejoint, et ce curieux trio entre dans les locaux de l'association des élèves, où un autre personnage entre en scène : Naohito Sakuragi, qui se présente à Yuki de manière plutôt agressive, mais est interrompu par Kakeru avant qu'il ne puisse terminer une phrase plutôt étrange ("Tu es mon riva... !"). Machi est présente aussi, de manière très discrète. La saynète se termine sur un petit discours de Yuki, et l'attention se dirige sur Tohru, reçue par Kazuma. La discussion tourne rapidement sur l'enfermement probable de Kyo et la malédiction ; c'est sur cette question que s'enchaîne le chapitre suivant.

Tohru souhaite vivement briser la malédiction, mais, bien qu'apparemment touché, Kazuma avoue avec amertume qu'il ne peut satisfaire aux velléités de notre héroïne. Leur discussion se termine autour d'un thé, et Kazuma décrit la personnalité d'Akito et le lien qui l’unit au Jûni-shi. Pendant ce temps, Kagura donne rendez-vous à Kyo. En sortant de chez Kazuma, Tohru croise Isuzu, mais leur entrevue est encore plus rapide que dans le volume 11. Isuzu semble chercher la même chose que Tohru, mais n'accepte pas que celle-ci se mêle de telles affaires. Le chapitre s'achève sur une courte scène familiale entre Yuki, Kyo, Tohru et Shigure.

Le chapitre suivant est centré sur Kyo et Kagura. Il s'agit de leur rendez-vous, et leur conversation fait ressurgir un passé bien douloureux, le jour où Kagura a rencontré Kyo, mais où elle a surtout vu sa troisième apparence. En évoquant ces souvenirs et en analysant ses sentiments, Kagura s'aperçoit qu'elle aime réellement Kyo, et leur histoire se termine dans une dernière étreinte...

Cette journée se prolonge dans le chapitre suivant, qui commence par des souvenirs de Yuki, brefs mais très substantiels (une fois n'est pas coutume, car les autres sont pour la plupart assez flous), à propos de lui, Hatsuharu et Isuzu. Nous n'avons pas le temps d'en savoir plus, car nous assistons à la conversation téléphonique entre Tohru et sa tante, qui annonce à celle-ci que Toto-san (grand-père) est malade, et qu'il ne pourra donc se rendre à la rencontre parents-professeurs... Shigure se propose alors, à la grande surprise de Tohru, de remplacer Toto-san dans le rôle du "parent" ! Puis Kyo arrive, et, apparemment ému et troublé par son rendez-vous avec Kagura, se retire dans sa chambre après avoir grommelé quelques mots. Le lendemain, nous retrouvons Tohru, Yuki, Momiji et Hatsuharu en récréation. Yuki profite du fait que Momiji accapare Tohru pour demander des nouvelles d'Isuzu à Hatsuharu ; leur relation semble plutôt tendue, et Hatsuharu se pose de nombreuses questions. Yuki se rend ensuite à la résidence principale des Soma, dans le but de voir sa mère à propos des rencontres parents-professeurs ; mais celle-ci est absente. Après avoir croisé Kagura et lui avoir touché un mot sur Kyo, Yuki réussit à attraper Isuzu, qui tente de lui échapper. Yuki lui pose alors des questions sur sa relation avec Hatsuharu, mais la discussion tourne court à cause de l'agressivité d'Isuzu, qui finit par insulter Yuki. C'est alors que Hatsuharu entre en scène, et sur ce, le chapitre suivant s'enchaîne.

Hatsuharu semble intervenir deus ex machina, mais cette première entrevue avec Isuzu depuis leur rupture va lui permettre de renouveler l'aveu de ses sentiments, avant de lui donner un magnifique baiser volé... Isuzu le gifle alors et s'enfuit à toutes jambes, laissant les deux cousins sur place - et surtout un Yuki tout ébahi devant ce qu'il vient de voir. La scène se termine sur une discussion entre les deux garçons, où Hatsuharu tient à Yuki des propos encourageants. Pendant ce temps, Tohru est allée rendre visite à son grand-père, qui évoque ses souvenirs de Kyoko et Katsuya... Nous n'en saurons pas plus pour le moment, car nous retrouvons Tohru dans la rue, vraisemblablement découragée et troublée par de tristes souvenirs, puis ragaillardie par Kyo, qui, à son tour, et pour une fois, l'encourage ! Le chapitre se clôt sur une petite discussion entre Hatsuharu et son Sensei (Shigure) qui, lui aussi, se montre encourageant, au lieu de répondre à des questions au sujet d'Isuzu.

Le dernier chapitre du volume est essentiellement consacré aux rencontres parents-professeurs. Yuki s'excuse de l'absence un peu désinvolte de sa mère auprès de Shiraki-Sensei (décidément, la mère de Yuki échappe à son fils aussi bien qu'au lecteur jusqu'au dernier moment). Après un rapide passage d'Arisa et Saki, c'est au tour de Tohru... La déconvenue est immense pour Mayuko qui revoit son ex en la personne du tuteur de Tohru, mais l'entrevue se passe plutôt bien (au milieu d'une "diamond dust"...), Mayuko conseillant à Tohru de ne pas prendre tout sur elle. Puis, on a droit à une sympathique conversation entre les deux ex, où Shigure laisse entrevoir l'intérêt qu'il porte à Tohru (mais de quelle nature... mystère). Tohru continue à ressasser de mauvais souvenirs, de manière très évasive. C'est alors le tour de Kyo de passer chez Mayuko, accompagné de Kazuma, pour lequel Saki témoigne un certain... intérêt (!?). Kyo, qui connaît très bien son avenir proche, semble encore plus dérouté que les autres, mais Kazuma agit une nouvelle fois en père, en lui adressant des paroles très stimulantes. Le volume s'achève sur un petit repas entre Tohru, Yuki, Kyo, Shigure, Arisa et Saki.


Tome 13 par Mily-chan



Nous avions quitté Tohru et ses amis après les entretiens d’orientation du lycée, nous les retrouvons, dans ce volume, au moment où Yuki doit passer son entretien avec sa mère, qui avait retardé le rendez-vous parce qu’elle était très occupée. Mais cette rencontre commence plutôt mal ; la mère de Yuki décide de tout à sa place, ce qui rappelle son enfance au jeune homme, époque où elle se comportait de la même manière. Ces souvenirs douloureux qui resurgissent le paralysent littéralement. Heureusement, l’intervention relativement mouvementée d’Ayame, qui arrive brusquement à l’entretien, va redonner du courage à Yuki.

Nous le retrouvons peu de temps après, occupé à remplir ses obligations de président de l’association des élèves. Lors d’une réunion très « agitée », il constate avec une certaine désolation que les autres membres de l’association sont des personnes très…particulières. Peu après cette réunion, Kakeru Manabe, le vice-président, demande à Yuki quel est le lien qui le relie à Tohru Honda. Leur discussion vire à la dispute, mais ils se réconcilient finalement ; Yuki songe que, malgré cela, Manabe n’est pas aussi désagréable qu’il le pensait.

Nous retrouvons ensuite Tohru, qui a décidé de se rendre au manoir des Soma pour vérifier si le Kureno que son amie Arisa a rencontré est bien Kureno Soma. Elle rencontre alors Momo, la petite sœur de Momiji, qui décide de la mener au jeune garçon. Momo révèle à Tohru qu’elle regarde souvent Momiji en cachette et qu’elle aimerait bien qu’il devienne son grand frère. Ebranlée par ces révélations, Tohru va voir Momiji et lui répète ce que Momo lui a dit. Elle lui explique également la raison de sa venue dans la demeure des Soma.

Grâce à Momiji, Tohru trouve enfin Kureno, qui se révèle être bel et bien celui qu’Arisa a connu, mais, pour des raisons mystérieuses, il affirme à Tohru qu’il ne souhaite pas la revoir.

Après cette rencontre, Tohru avait tant de choses en tête qu’elle a failli oublier le voyage de classe, avec la visite de Kyôto et Nara. Mais entre les visites, les déclarations d’amour qui fusent, Saki qui croit avoir déjà vu Kakeru quelque part avec Tohru, et Yuki qui a une discussion avec celui-ci, ce voyage s’annonce mouvementé !

Ce volume plaira assurément ; Natsuki Takaya nous gratifie de dessins somptueux, et combine à la fois l’humour et l’émotion dans ce tome. Le duo Momiji/Momo est réellement émouvant, tandis que les fans de Kyô/Tohru apprécieront certainement les moments qu’ils passent ensemble à plusieurs reprises.

En somme, ce volume 13 est un volume attendrissant et amusant, qui nous montre encore une fois l’évolution de Natsuki Takaya, dont les dessins sont de plus en plus expressifs.


Tome 14 par Angelpick



Rin, en visite au Manoir, tombe sur Kisa, Hiro et sa mère (qui ne va pas tarder à accoucher) entrain de discuter. Ce qui la fait culpabiliser d'avoir vécu avec des parents qui la détestait. Elle se souvient du jour (Cf. tome 9) ou elle s'est rendue chez Shigure dans l'espoire de glâner quelques informations sur la malédiction. Puis du jour où elle s'est retrouvée face à la colère de ses parents.
Flashback de sa première rencontre avec Hatsuharu, et Kazuma. Akito, qui trouve que Rin est d'une laideur abominable avec ses longs cheveux noirs, la frappe sans retenue.
Retour au présent: Torhu est à ses côtés et tente de la réconforter ("La solitude elle-même est très effrayante.")
De son côté, Yuki semble avoir quelques soucis avec les membres de son comité: en se rendant à l'une de ses réunions, il découvre le local saccagé!
Chez Shigure, Torhu demande à Yuki ce qu'il compte organiser pour le festival de l'école, et ce dernier ne sait quoi répondre.
La discution revient sur Rin, que Tohru a été voir à l'hôpital, et qui semble aller mieux.

Au Lycée, Yuki essaie de comprendre qui a pu lancer une rumeur sur le festival de l'école, jusqu'a ce que le coupable se dénonce intentionellement: Manabe ! ("Hey Yun-Yun! L'idée que j'ai soumise à propos du feux de camps et
des feux d'artifices, elle a été approuvée?").Le projet a finalement été décidé, et approuvé par tous: une pièce de théatre! (cendrillon).


Tome 15
par Cinedaria



Le tome précédent s'achevait sur Yuki s'apprêtant à faire des confidences à Kakeru …

Le quinzième tome débute donc avec un long flash back sur l'enfance de Yuki. Celui-ci vivait entre l'ignorance, l'égoïsme ainsi que l'austérité de sa mère et ses longues journées passées en compagnie d'Akito qui du jour au lendemain se comporta de façon cruelle avec lui. De plus sa rencontre avec Kyô lui témoignant de la haine, l'indifférence de son frère et l'effacement de la mémoire de ses premiers amis, le tout intensifié par les dures remarques d'Akito, contribuèrent à rendre Yuki terriblement seul avec le sentiment d'être insignifiant. Une deuxième rencontre avec le chat durant laquelle celui-ci lui laissa sa casquette (qu'il venait de perdre et que Yuki avait ramassée) après lui avoir lancé un regard haineux brisa le cœur de notre petite souris qui en tomba gravement malade.

La convalescence de Yuki fut rythmée par les remarques blessantes d'Akito. Un jour notre souris enfila la casquette de Kyô puis s'enfuit de la maison des Soma. Sur sa route il tomba sur Kyoko en larmes signalant la disparition de sa fille à la police. C'est ainsi qu'il retrouva Tohru, la ramena chez elle puis lui remit la casquette. Suite à cela Yuki fut heureux car il avait pu être utile à quelqu'un. C'est ainsi que se termine le flash back et que nous retrouvons Yuki racontant la noirceur de son enfance ainsi que les conséquences de sa première et de sa seconde rencontre avec Tohru qui lui apporta l'affection maternelle qu'il n'avait jamais reçu.

Yuki explique alors à Kakeru que le fait de considérer Tohru plus comme une mère que comme une femme est sans doute malsain. Kakeru lui demande si ces sentiments ne sont pas en réalité un prétexte pour déclarer forfait face à Kyô. Yuki nie en ajoutant qu'il avait déjà remarqué l'amour réciproque entre son cousin et notre boulette de riz mais que cela ne le dérangeait pas. Il veut avant tout réussir à apporter à Tohru tout ce qu'elle lui apporte déjà et ainsi pouvoir avancer. En rentrant, Yuki surprend Kyô en train de taquiner notre boulette de riz en lui prenant son texte (qu'elle a d'ailleurs du mal à apprendre). Le chat n'aime pas le fait d'avoir été ainsi pris sur le fait par celui qu'il déteste. Une fois seuls, la souris lui signale que désormais c'est Torhu qui a la casquette qu'il lui avait laissé quand ils étaient enfants.

Bien que le problème des costumes soit résolu (c'est Ayamé et Miné qui s'en occupent), les répétitions de la pièce de théâtre tournent assez mal étant donné que Torhu ne sait pas être méchante, que Saki se révèle trop étrange pour son rôle et que Kyô refuse de jouer le prince. Il est alors décidé que le texte sera modifié. Après une confrontation avec Yuki durant laquelle ses certitudes concernant sa haine sont remises en question et qu'il réalise que son entêtement ait peut-être causé du souci à Tohru, Kyô accepte finalement de travailler son rôle. Entre temps, Yuki se rend compte qu'il existe une personne de plus qui ne le considère pas comme un prince : Machi.

Le jour de la représentation, tout le monde est là pour applaudir nos héros. La pièce, intitulée A peu près Cendrillon, se révèle être une étonnante adaptation du conte. Nous y trouvons une Cendrillon plutôt fainéante, qui ne rêve que de manger du yakiniku et s'avère être très attachée à sa belle-sœur qui est en effet d'une gentillesse alarmante, un magicien qui a du mal à faire entendre raison à sa protégée, un prince maladroit qui n'aime pas danser (et semble avoir un faible pour la belle-sœur) et des baguettes dans une pantoufle… Lors de la scène finale, alors que Saki/Cendrillon demande si Kyô/prince ne voudrait pas se marier avec Tohru/belle-sœur ou s'il préfère être enfermé dans son château, il lui répond que cela ne la regarde pas et que de toute façon tout le monde s'en moquait. C'est alors que Tohru se met à crier que cela la dérangerait s'il était enfermé. Ce dernier a alors des doutes sur les sentiments de celle qu'il aime.

A la fin du spectacle Kyô surprend Saki en train de discuter avec Kazuma, ce qu'il n'apprécie pas vraiment. Tohru ne sait pas comment dire à Arisa que Kureno ne veut peut-être pas la revoir. Hiro fait une gaffe qui amène Tohru à avoir des doutes sur la relation entre Haru et Rin. Yuki et Kakeru sauvent Machi des griffes des fans du prince qui lui reprochent d'avoir affirmé que celui-ci n'en était pas un. Et Kyô décide refouler ses sentiments pour Tohru …


Tome 16 par Ryoga Hibiki



Le tome 16 commence avec Kyo, qui après avoir couru, rentre chez Shigure en pensant à Tohru, et à ses souvenirs. A son retour, il surprend Momiji, Tohru et le maître des lieux à regarder le fort amusant DVD de "A peu près Cendrillon" (cf tome 15). Après avoir éteint la télévision et écouté Tohru vanter les qualités d'un DVD, le chat remonte dans sa chambre, pensant à la mère de la jeune fille, la défunte Kyoko, et se demandant ce que penserait celle qu'il aime si elle savait qu'il connaissait sa mère.

Pendant plusieurs chapitres, Kyo va alors se rappeler le passé de Kyoko qu'elle lui avait raconté alors qu'il était encore un enfant. Vivant dans une famille sans amour, elle sombrait dans la violence, frappant et étant frappée, séchant sans cesse les cours. Son histoire changera pourtant en ce lieu pour elle presque inconnu. Sévèrement réprimandée par ses professeurs alors qu'elle était de passage à l'école, la jeune fille réagit violemment et fait fuir ses professeurs, à une exception près. Honda Katsuya, un "étudiant en professorat pas très motivé", selon ses propres termes. En lui parlant calmement, en faisant vraiment attention à elle sans la juger, il réussit alors à percer le mur qu'elle créait entre elle et le monde, s'enfermant dans la haine. "Miss sans sourcils", surnom affectueux donné par le jeune homme, commence véritablement à changer, allant à l'école pour le voir, et traînant de moins en moins avec les filles de son gang. Alors même que Katsuya part de l'école, ne souhaitant pas vraiment devenir professeur, leur relation perdure, mais Kyoko n'arrive toujours pas à vraiment avoir confiance en son sensei. Rattrapé par ses anciennes amies et battue, la jeune fille à l'hôpital perd courage, avant d'être reniée par sa famille. C'est alors qu'elle est chassée par son père que Katsuya fait à nouveau son apparition, déclarant qu'il souhaite épouser Kyoko, la sortant de son milieu familial difficile, il lui montre d'une certaine façon la lumière, et la sort de cette enfance sombre de laquelle elle ne croyait pas pouvoir sortir.

Le bonheur de ce couple semble parfait, après le mariage arrive la naissance de notre petite Tohru, entourée de merveilleux parents. Pourtant, le bonheur ne semble jamais éternel, et à cause d'une simple grippe, Katsuya décède, laissant sa femme désespérée sombrer dans une profonde dépression. Allant jusqu'à vouloir se suicider pour retrouver celui qu'elle aime, elle sera réveillée de son désespoir par une petite fille appelant sa maman. Revoyant Tohru, Kyoko comprend qu'il lui reste encore une personne à aimer, et à protéger.
Le rêve de Kyo tourne alors au cauchemar, entouré de sa mère et de celle de Tohru, recouverte de sang, il est seul face à des cadavres, et se réveille alors en sursaut. Redescendant à la cuisine, il pense qu'il doit arrêter de se faire des idées au sujet de Tohru. Tout cela se termine par la petite bande aux fourneaux, les rires contrastant avec le passé de Kyo, qui l'obsède et l'effraie.

Là se termine la première partie du livre, nous laissant avec Yuki et le comité des élèves. Ce chapitre permet avant tout de mieux cerner Machi, ainsi que le lien qui commence à se créer entre elle et le "prince". A la fin d'une réunion, Kakeru et Kimi proposent au comité de se réunir le lendemain. L'auteur suit alors Machi, rentrant chez elle, dans une chambre très peu ordonnée (pour être poli). Sa mère l'appelle et une discussion mêlée à des souvenirs débute, montrant un peu du passé de la jeune fille, où celle-ci devait être parfaite simplement pour "battre" Kakeru. La discussion se clôt avec la mère qui dit de sa fille qu'elle est ennuyeuse, encore une fois, les rapports parents-enfants semblent tendus, et sans amour. La jeune fille ne sent dans sa vie et dans le monde qui l'entoure que son néant, mais elle décide tout de même d'aller au rendez-vous, sachant pourtant qu'il ne pourra rien lui arriver de bon. A son arrivée, il n'y a que Yuki pour l'accueillir, très chaleureusement, ce qui semble lui faire peur. Alors qu'elle commençait à fuir, son sac tombe, et Yuki l'aidant à ramasser ses affaires tombe sur la feuille d'érable qu'il lui avait offerte. Oubliant son air calme et réservé, la jeune fille s'énerve alors, meilleure preuve peut-être des sentiments qu'elle peut attacher à ce que Yuki pense d'elle. L'amusante dispute ne cessera qu'à l'arrivée de Kakeru, puis de tous les autres membres de l'association.

Le dernier chapitre raconte le réveillon des Soma. Yuki décide de passer la soirée au manoir, tandis que Kyo et Tohru se rendent chez Kazuma, où se trouve également Isuzu, trop affaiblie physiquement pour aller au manoir. Après que Hatori et Momiji aient dansé pour la cérémonie, Akito et Yuki, en retrait du groupe avec Kureno, discutent un peu. La souris exprime alors au chef de famille ses sentiments, disant qu'il doit arrêter de rejeter les fautes sur les autres. Akito face à cela revoit des images de Kureno pleurant, et s'énerve contre Yuki, le frappant à la tête avec une bouteille en céramique. Le jeune garçon est soigné par Hatori, et en profite pour s'excuser de sa rancoeur envers lui quand il était enfant, simplement parce que Hatori avait effacé la mémoire de ses amis. Voyant que son ami va bien, Hatsuharu part de la fête pour retrouver Rin. De son côté, Momiji remet à Kureno le DVD où Arisa disait (d'une manière assez spéciale) à quel point elle voulait le revoir. Finalement, Tohru discutant avec Kyo nous dévoile son voeu pour la nouvelle année, briser la malédiction qui les enchaîne, tandis que Haru embrasse Rin.

Le livre se termine ainsi sur une note d'espoir, l'amour entre les deux maudits par ce baiser, Yuki ayant en un sens défié Akito en réfléchissant par lui-même, le DVD remis à Kureno, et enfin ce souhait, celui de tous les libérer, pour qu'ils puissent enfin être heureux.


SPOILERS


Tome 17 par Kotoko



Est il possible de briser la malédiction?...Existe-t'il un "vrai" lien entre Akito et les maudits?...Le tome 17 est riche en revelations...Il est pour ainsi dire "la plaque tournante " de l'histoire....
Tout commence par un Kuréno qui s'en va à la rencontre de notre petite boulette de riz afin de lui dire qu'il ne souhaite pas revoir Arisa...et c'est la que nous apprendrons "les secrets du clan Soma"...Le pouvoir d'Hanajima s'est il amplifié? Toujours est il qu'elle ira rejoindre Tohru dans un moment de tristesse afin de la consoler..en effet, Saki "a décidé d'agir"...Plus tard, nous nous retrouvons au lycée Kaibara en pleine effervescence ou chacun s'active à la créations de fleurs en papier, de vols de fleurs faites par Yuki et Kyo (commis par leurs fans) laissant une joyeuse ambiance! C'est la que notre cher Yuki fera une decouverte incroyable... Que de revelations! Par un subtil Shiguré nous apprendrons une "relation " entre Ritsu et Mi-chan? Quelle est elle? Est ce simplement professionel? Mais le clou reste sans égal: Les sentiments d'un maudit envers son Dieu...Shiguré pour Akito...


Tome 18 par Ichi



Une rumeur dérangeante courant sur Machi amène Yuki à en apprendre davantage, enfin, au sujet de la mystérieuse jeune fille. Par une belle journée de neige, Kakeru et Yuki décident de lui rendre visite dans son petit studio (qu'ils trouvent en grand désordre, ce qui donne lieu à une succession de scènes absolument hilarantes). Pendant que Kakeru vaque à ses occupations de son côté, Yuki entreprend d'aider Machi avec son rangement. Ce faisant, les deux jeunes gens entament une conversation au cours de laquelle Machi se livre à de douloureuses confidences sur son enfance et sa relation avec sa mère… Yuki semble infiniment touché. Les deux jeunes gens paraissent à présent fort proches l'un de l'autre…

Le chapitre suivant demeure axé sur le Conseil des Etudiants, puisqu'on y voit Motoko, qui quittera bientôt le lycée, se décider à faire, enfin, sa déclaration à Yuki. On y apprend également que Naohito nourrit en réalité des sentiments très forts pour Motoko, ce qui explique qu'il se considérait comme le rival de Yuki.

Un charmant évènement est au cœur du chapitre qui suit : la maman de Hiro vient de mettre au monde une petite fille, prénommée Hinata. On y apprend également que Kagura n'a plus de nouvelles de Rin depuis pas mal de temps. On subodore que Rin est toujours hospitalisée…

Mais dans le prochain chapitre, on s'aperçoit que de nombreuses personnes, restées sans nouvelles de Rin depuis un temps variable, s'interrogent sur cette prétendue hospitalisation, aussi bien Satsuki que Yuki, Haru et même Tohru (ce qui surprend Haru qui ignorait que Rin et Tohru étaient devenues amies).

Plus tard, Haru a une conversation avec Hiro au cours de laquelle ce dernier lui fait part de ses craintes concernant Rin, et lui raconte comment celle-ci a déjà eu à subir les foudres d'Akito par le passé (ce qu'Haru ignorait). Très choqué, Haru décide de se rendre sur-le-champ chez Akito.

Kuréno quant à lui remarque par hasard une servante portant de la nourriture vers la pièce du Chat. Intrigué, il se renseigne auprès d'elle. D'abord trop effrayée pour lui dire la vérité, elle lui avoue ensuite qu'il y a une personne enfermée à l'intérieur de cette pièce, qui refuse de se nourrir depuis pas mal de temps et dont les jours sont clairement en danger.

Le chapitre suivant nous montre Haru, fou de rage, finalement arrivé chez Akito. Le maudit et la Déesse ont alors une violente altercation au sujet de Rin. Mais Kuréno les interrompt pour leur apprendre qu'il vient de libérer Rin et que celle-ci a du être hospitalisée d'urgence.

Le chapitre qui suit revient sur les circonstances de l'enfermement de Rin. Nous apprenons comment Rin s'est rendue chez Akito en secret, dans le but de découvrir un moyen de mettre fin à la malédiction. Rencontrant Ren, elle lui a demandé conseil et, à la demande de celle-ci, a voulu ouvrir la boite que ne quitte jamais Akito… provoquant l'immense colère de la déesse. A la fin du chapitre, Rin réalise qu'elle a enfin quelque part où aller et qu'il existe une personne sur laquelle elle pourra toujours compter : Haru.

Il est donc décidé que Rin logera à présent chez Kazuma. Tohru s'en réjouit, et, se souvenant que Kyo était jaloux de l'attention que Kazuma portait à Rin quand ils étaient enfants, entreprend de le rassurer à ce sujet. Mais Kyo lui répond qu'il n'est pas inquiet. Au contraire, si Rin loge chez Kazuma c'est tout aussi bien, dit-il, car ainsi, Kazuma ne sera pas seul lorsque lui, Kyo, sera "parti" (en fait, lorsqu'il sera enfermé). Puis Kyo sort, laissant Tohru en proie à la détresse la plus totale.

Plus tard, Shiguré rend visite à Rin chez Kazuma. Les deux maudits ont une courte conversation au cours de laquelle Shiguré explique à Rin que suivre les conseils de Ren n'était pas une bonne idée, car comme tout le monde, Ren ignore comment briser la malédiction, et qu'elle s'est juste servie de Rin pour tenter de parvenir à ses fins (en l'occurrence, s'emparer de la boite qui appartient à Akito).
Mais Shiguré ajoute que de toutes façons, la malédiction sera brisée, un jour où l'autre, il en est persuadé. Cependant Tohru, qui était elle aussi venue rendre visite à Rin, entend cette partie de leur conversation et les interrompt, en demandant à Shiguré quand, au juste, la malédiction sera levée. Savoir que cela finira bien par arriver un jour où l'autre ne lui suffit plus. Devant Shiguré et une Rin médusée, Tohru hurle qu'il faut absolument que la malédiction soit brisée avant le printemps prochain, sinon… mais, s'apercevant qu'elle vient de formuler un aveu on ne peut plus éloquent devant Shiguré et Rin, elle leur tourne le dos et s'enfuit.


Tome 19 par Mily-chan



Le volume 19 commence là où le volume 18 s'est arrêté. Tohru vient d'entendre la discussion entre Rin et Shigure à propos de la malédiction, et semble tourmentée autant par ce qu'elle vient d'apprendre que parce qu'elle craint que Shigure et Rin aient compris la véritable raison pour laquelle elle veut briser la malédiction.

Des souvenirs lui reviennent, et Tohru se questionne. Est-ce possible pour elle de tenir cette promesse faite à sa mère ? Peut-elle réellement toujours lui garder la première place dans son cour ? La jeune fille est interrompue dans ses réflexions par Shigure, qui la retrouve alors qu'elle erre dans la rue. Elle le questionne alors sur la malédiction. Va-t-elle vraiment se briser bientôt ?

Shigure lui répond que, selon lui, la malédiction qui pèse sur les Soma s'affaiblit, et qu'il est fort possible qu'ils soient les derniers maudits à la subir et lorsqu'ils en viennent à parler du destin du Chat, Shigure lui apprend que finalement, l'existence de Kyô est source de soulagement et de mépris pour tous les autres maudits. Il semble également deviner les sentiments de Tohru à propos de Kyô, ce qui trouble la jeune fille.

Le chapitre qui suit se situe le jour anniversaire de la mort de Kyoko. Kyô, qui n'a pas souhaité aller sur la tombe de la mère de Tohru avec les autres, se rend finalement seul au cimetière. Il y rencontre par hasard le grand-père de Tohru, et celui-ci va finir par lui expliquer pourquoi Tohru parle de façon aussi polie (note : référence aux degrés de politesse dans la langue japonaise ^^) depuis toujours.

Une partie de l'enfance de la jeune fille nous est révélée. Nous apprenons également les véritables sentiments de Tohru à propos de son père, qu'elle avoue à Kyô un peu plus tard. Ainsi, Tohru se croit « la pire personne qui puisse exister », à cause de ces sentiments. Mais heureusement, Kyô la comprend et est là pour la réconforter. Yuki apparaît également dans ce volume, et, dans une tentative d'échapper à l'atmosphère « intense » entre Kyô et Tohru à la maison, il finit par se rendre à la boutique de son frère. Après avoir subi les habituelles élucubrations d'Ayame, il lui parle d'une femme qu'il vient de croiser dans la rue et qui l'a confondu avec lui. Ayame devient soudain plus sérieux et finit par faire part à son petit frère d'une partie de son passé dont il n'est pas fier, et qui concerne cette jeune femme qu'il a connue auparavant. Nous en apprenons également un peu plus sur la relation entre Ayame et Mine.

Dans le chapitre suivant, nous retrouvons Momiji, qui a beaucoup grandi (et qui s'est décidé à porter l'uniforme masculin !), qui propose à Tohru, Yuki et Hatsuharu d'aller manger des glaces et d'aller ensuite chez Shigure.

Un peu plus tard, chez Hatori, le médecin demande à Shigure pourquoi il n'est pas plus gentil avec Akito. L'écrivain nous révèle alors que si c'est de la gentillesse d'un père dont Akito a besoin, comme celle d'Hatori ou de Kureno envers elle, alors il ne peut pas être « gentil » avec elle, parce que ce n'est pas cette relation qu'il recherche.
Nous retournons chez Shigure, où Momiji veut organiser un barbecue, où Tohru s'inquiète pour Kyô et où Hiro s'interroge sur les sentiments du Chat pour la jeune fille. Momiji décide d'aller chercher Kyô, et en profite pour lui confier qu'il ne veut plus croire tout ce que l'on dit du Chat, et que Kyô devrait se dépêcher avant que quelqu'un ne déclare sa flamme à Tohru avant lui, ce qui a le don de troubler le jeune homme.

Dans les deux derniers chapitres de ce volume, nous faisons la connaissance d'un nouveau personnage : Komaki, la petite amie de Manabe. Yuki apprend de Manabe que la mère de Tohru est morte percutée par la voiture du père de sa petite amie, et que Manabe a déjà rencontré Tohru. Yuki fait également la connaissance de Komaki lors d'un dîner chez Manabe, et ce repas entre les trois amis amène un peu d'humour et de fraîcheur dans ce tome.

Ce volume est riche en révélations, et les dessins de Natsuki Takaya sont toujours aussi appréciables (Momiji est splendide, et la fameuse « scène du drap » est tout simplement sublime !). La tendresse des personnages entre eux est très bien rendue par l'auteur et touche facilement le lecteur. Joie et peur, amour et haine s'entremêlent dans ce tome 19, et l'histoire n'en est que plus intéressante.


Tome 20 par Ichi



Un peu gênée par la manière un peu abrupte dont s'était terminée leur dernière entrevue, Tohru décide de rendre visite à Rin, qui vit à présent chez Kazuma. Intriguée par les sentiments de Tohru pour Kyo, que celle-ci a involontairement laissé transparaître lors de leur petite altercation, Rin lui demande si cet intérêt pour Kyo est motivé par la pitié.

Pendant ce temps-là, un Kazuma un peu soucieux questionne Kagura au sujet des sentiments que Kyo et Tohru nourrissent l'un pour l'autre. Kagura admet à contrecœur que Kyo est amoureux de Tohru, et ajoute qu'il est fort probable que cela soit réciproque. L'inquiétude qui se peint sur les traits de Kazuma ne manque pas de surprendre Kagura. Kazuma lui raconte alors comment sa grand-mère, la femme qui a eu un enfant du précédent maudit du signe du chat, avait avoué que la pitié qu'il lui inspirait était la seule raison de sa présence aux côtés de cet homme. Kazuma explique qu'il ne voudrait pas voir l'histoire se répéter.

En entendant la question de Rin, Tohru se demande comment qualifier ce qu'elle ressent… comment nommer un sentiment assez fort pour, dit-elle, avoir complètement remis en question le serment qu'elle s'était fait de toujours conserver à sa mère la première place dans son cœur ? Comment appeler un sentiment si vorace qu'il exclut tout le reste ? Devant la surprise de Ren, Tohru avoue alors que si elle a souhaité briser la malédiction si fort, c'est simplement parce que l'idée qu'elle puisse ne plus voir Kyo un jour lui est odieuse. Tout simplement parce qu'elle l'aime.

Kagura, qui a entendu cette dernière partie de leur conversation, entre dans la pièce avec fracas et hurle à Tohru que c'est à Kyo qu'elle doit dire ces choses-là, pas à elles, puis elle lui colle une gifle qui laisse Tohru inanimée au sol.
Alors qu'elle rêve dans un état semi-inconscient, Tohru réalise qu'elle a fait preuve de beaucoup de lâcheté jusqu'à présent, niant ses sentiments, les réprimant, les fuyant, allant même jusqu'à se montrer sous ses traits les plus vils à Kyo dans l'espoir que celui ci la rejette, le testant par là-même… mais Kyo, lui, lui a simplement dit que rien de ce qu'elle dira ne le décevra jamais. Rien n'y fait, elle aime ce garçon. Elle ne veut plus le nier. Lorsqu'elle se réveille, Kyo est près d'elle (Kazuma l'a appelé). Tohru lui dit qu'elle ne demandera pas d'excuses à Kagura pour ce qui s'est passé, et cette simple phrase nous permet d'entrevoir très nettement dans ce chapitre que le deux jeunes filles se sont comprises. Kagura est peut être celle qui a aimé Kyo en premier, mais Tohru il n'existe plus rien qui l'empêchera de faire face à ses sentiments désormais, pas même elle. Et de fait, Tohru décide qu'elle ne souhaite plus cacher plus longtemps à Kyo les sentiments qu'elle éprouve pour lui.

Le chapitre suivant nous plonge dans les souvenirs de Ren et de Kureno. On y apprend les circonstances de la rencontre de Ren et Akira. En fait, Ren était une servante au Manoir Soma, et elle a séduit Akira. Ils se sont mariés contre l'avis d'une grande partie du Clan. Ils ont été très heureux, mais tout a changé lorsqu'Akito est venue au monde. Il semblerait que Ren ait alors conçu une jalousie extrême à l'égard de l'enfant. Prétendument parce que cela simplifierait les choses (Akito ayant hérité du titre de Chef de Clan), Ren exigea qu'Akito soit élevée comme un garçon.

Au manoir Soma, Shiguré et Ren ont une conversation au sujet de la fameuse boite qu'Akito conserve jalousement près d'elle en toutes circonstances. Cette boite est supposée contenir quelque chose ayant appartenu à Akira, mais on ignore quoi. Ren, furieuse, est d'avis que tout ce qui a appartenu à Akira devrait être en sa possession après sa mort, car elle est la personne qu'il a le plus aimée. Agacé, Shiguré lui répond qu'il serait ravi que Ren la garde, car il sait que cette boite fait partie de ce qui empêche Akito d'aller de l'avant. Pendant qu'ils discutent, Akito endormie rêve du jour où Akira lui a promis que personne ne l'abandonnerait jamais. Mais au moment même où elle fait ce rêve, la malédiction de Momiji prend subitement fin…

Le chapitre suivant se focalise principalement sur Momiji et la manière dont il vit sa récente libération. On le voit d'abord aux prises avec Akito qui, dès qu'elle a senti le lien se briser, est aussitôt venue le trouver, complètement paniquée. Comme elle l'a fait pour Kureno des années avant cela, Akito supplie alors Momiji de demeurer près d'elle. Cependant Momiji ne lui promet rien. A l'école le lendemain, les garçons remarquent que quelque chose a changé à propos de Momiji mais ne savent pas dire précisément quoi, d'autant que celui-ci les évite, et ils font part de leur trouble à Tohru. Celle-ci est peinée lorsque Kyo passe rapidement près d'eux sans s'arrêter. Elle n'est toujours pas parvenue à rassembler suffisamment de courage pour lui parler. De loin, Momiji perçoit sa peine, et un sentiment de douleur intense l'étreint. On comprend alors que Momiji nourrit des sentiments amoureux pour Tohru. S'ensuit une courte conversation entre Momiji et Kyo au cours de laquelle Momiji laisse sous-entendre à Kyo que Tohru a des sentiments profonds pour lui, ce qui plonge Kyo dans le plus profond désarroi. Plus tard dans la journée, Momiji informera Akito de son désir de s'en aller.

Le chapitre suivant, qui s'ouvre au petit matin d'un jour férié de début d'été, nous offre une véritable introspection dans le monde d'Akito. On y apprend quelles ont été les circonstances de la mort d'Akira. On y voit également comment pendant toutes ces années, Akito s'est raccrochée aux paroles d'Akira ("tu es une enfant hors du commun, tout le monde t'attendait, personne ne t'abandonnera jamais car la promesse qui vous lie est éternelle") comme à une planche de salut. On y comprend que Ren n'a jamais cessé de railler le lien du sang devant Akito et qu'un jour, Akito, poussée à bout, a parié avec sa mère que quelles que soient les tentations extérieures rencontrées, les 12 finiraient toujours par revenir vers elle. C'est pourquoi elle a consenti à ce que Yuki et Kyo s'éloignent d'elle en allant vivre chez Shiguré, c'est pourquoi elle a également permis à Tohru de venir vivre chez eux, pour prouver encore mieux à sa mère que malgré tout cela, ils lui reviendraient. Et si Akito a toujours donné l'impression d'être tout à fait sûre que les 12 reviendraient toujours vers elle, en fait on se rend compte dans ce chapitre qu'Akito réalise très bien que sa mère avait raison, que tout ça n'était qu'une illusion, et qu'elle l'a toujours su. La fin du chapitre nous ramène brusquement au temps présent en nous montrant Ren, hors d'elle, faisant irruption dans la chambre d'Akito un couteau à la main, en lui intimant l'ordre de lui donner la boite. Akito s'exécute : la boite est vide.

Pendant que Ren regarde à l'intérieur de la boite sans comprendre, Akito se saisit du couteau que Ren a laissé tomber à terre…

Et entreprend de s'en servir sur sa mère, mais le chapitre suivant nous apprend que Hiro vient d'être libéré à son tour. Pour Akito, c'est un nouveau coup de massue, qui la calme aussitôt. Bouleversée, elle quitte la pièce. Kuréno la suit. Dehors, ils parlent de la boite. Akito lui dit qu'elle a toujours su qu'elle était vide, mais que quelque part en elle, elle voulait croire qu'il y avait quelque chose, et elle a cru la servante lorsqu'elle lui a dit que la boite renfermait l'âme d'Akira. Kuréno lui explique doucement qu'il va falloir qu'elle commence à tirer des leçons de ce qui se passe autour d'elle et entreprend de lui faire comprendre qu'il veut sa liberté. Furieuse, non pas du fait qu'il veuille s'en aller mais parce que Kuréno est peut être celui qui a le plus contribué à la maintenir pendant toutes ces années dans cette illusion, Akito le poignarde, puis s'enfuit sous la pluie.

Pendant ce temps-là chez Shiguré, ce même matin très tôt, Tohru s'éveille et réalise qu'elle n'a toujours pas fait part à Kyo de ses sentiments. Alors qu'ils prennent leur petit déjeuner tous les deux en tête à tête, l'ambiance est si lourde que Kyo déclare qu'il sort faire un tour (oui oui, sous la pluie XD). Comme il pénètre dans le vestibule Tohru le rattrape, et lui dit qu'elle doit lui parler. Kyo se retourne vers elle, avec dans les yeux le désespoir de quelqu'un qui sait déjà ce qu'elle va dire et qui redoute de l'entendre….

De but en blanc, il demande à Tohru si elle est amoureuse de lui. Tohru ne lui répond pas, mais elle rougit, ce qui la trahit, et Kyo comprend. Dépité, il sort.

Kyo et Tohru vont alors avoir une longue conversation devant la maison, au cours de laquelle Kyo racontera à Tohru comment il a rencontré sa mère quand il était petit, comment ils sont devenus amis, puis ce qui s'est réellement passé le jour où Tohru s'est perdue… et enfin, et surtout, la raison pour laquelle il Kyo se sent responsable de la mort de Kyoko…

Décidément, un tome ultra riche en rebondissements de toutes sortes que ce tome 20 ! Une bagarre ! De l'amour ! Des malédictions levées ! Des énigmes résolues ! Des larmes ! Des cliffhangers de fin de chapitre de plus en plus palpitants !
L'histoire accélère enfin et, cela ne fait pas de doute, c'est un tome que vous adorerez.

Suba Furuba © 2003 - 2006 ~ Fruits Basket © N. Takaya/Hakusensha.
This site is not for profit and intends no infrigement. [credits - ]
Toutes les illustrations sont propriétés de leur auteur et distributeur respectif.
FB
auteur
histoire
personnages
chronologie
analyses
hana to yume
ANIME
dvd
résumés
captures
ost
lyrics
SITE
news
archives
activités
tchat
forum
guestbook
team
FAQ
contacts
nous lier
liens
webmail
bonus
crédits
LE MANGA
couvertures
résumés
traductions
preview
artbooks
MEDIA
images
avatars
wallpapers
pixels art
tegami
skins
goodies
OMAKE
fanfics
fanarts
doujinshi
cosplay
jeux - tests
japon
oekaki
AFFILIES