Help - Search - Member List - Calendar
Full Version: [Fic] Sous l'aile d'un ange
Forum FB > Fruits Basket > Fanarts-Fanfics
Pages: 1, 2
ayumi_sohma
Chapitre 7 : "Rencontre avec :The Madubachi Trio's"




Comme chaque nuit, depuis qu'elle était arrivée au manoir Sôma, Rei eût beaucoup de mal à trouver le sommeil. Akito hantait ses nuits. Son visage à la beauté glacée lui revenait à l'esprit, comme un souvenir amer, tellement réaliste, qu'elle cru sentir glisser ses mains froides le longs de son dos.
Elle frissonna, se recroquevillant un peu plus sur elle même. Un étrange parfum flottait dans sa chambre.
Elle s'étira de tout son long, enroulée dans les draps blancs. Puis son visage se déforma en une grimace, quand sa main rentra en contact avec ce qui lui sembla être un corps.
A cet instant précis, les pires idées lui traversèrent l'esprits, plus saugrenue les une que les autres. Elle songea même à un cadavre, glissé dans son futon, par une personne mal intentionné ...
Le souffle court, elle se retourna, pour se retrouver face à ... Yuki ?!
Rei glissa sur le sol, dans un sursaut de stupeur. Puis, elle se ressaisit quelque peu, en se rendant compte qu'il ne s'agissait pas de lui. Ses cheveux étaient beaucoup trop longs, et légèrement plus clair. Sa peau dégageait une odeur délicate. Rei recula contre le mur.


Rei: "Seigneur! .... Allons calme toi Rei, ce n'est rien ... Il y a juste ... Un garçon presque nu dans ton lit .... KYYYYAAA !"

L'homme remua, et ouvrit ses grands yeux verts. Il regarda Rei, un sourire coquin accroché sur le visage, ce qui eût pour effet de ne la mettre que plus mal à l'aise. Il se leva comme si de rien n'était.
Si elle avait eût l'esprit mal tourné, Rei aurait pût admirer, son corps mince, ses membres à la fois forts et fragiles. Sa longues chevelures aux reflets argentés, effleurant gracieusement sa descente de reins.

Rei: "Q... Q ...Qui êtes vous ?!"
??? : "Quel idiot ! Je ne me suis même pas présenté hier soir ?! Faut dire que nous étions très occupés ..."
Rei: "Hier soir ?!"

L'adolescente était complètement perdue. Bien sûr elle s'était sentit mal la veille, mais pas au point, de se laisser consoler par un inconnu.
La fine de porte, de papier de riz, coulissa, tandis que l'homme enfilait, à la hâte, un kimono.
Hatori, entra dans la pièce, suivi de très près, par un autre individu, qui lui ressemblait énormément. Rei, se précipita vers le médecin, totalement paniquée.
A son grand étonnement celui-ci sourit.

Hatori: "Ayame t'es lourd ... Fiche-lui la paix, elle vient d'arriver!"
Shigure: "Oui, tu devrais être moins taquin avec ta cousine!"

Rei parut un peu soulager, mais elle ne comprenait toujours pas ce qu'il faisait dans son lit.

Rei: "Q..Qu'est-ce qu'il fiche ici ?!"
Shigure: "Ne t'inquiète pas, c'est une de ses spécialités, se faufiler en douce dans le lit des gens! La dernière fois, il a fait le coup à Kyo."

Ayame, plus resplendissant que jamais, fit un geste désinvolte de la tête, et commença a tressé ses cheveux.

Ayame: "Shigure, je ne dormirai jamais plus avec ce chat ... Il bouge beaucoup trop pendant qu'il dort! Ce n'est pas digne de moi!"

Quel étrange personnage, pensa Rei. Ses manières éxagérées, son égo démesuré, la faisait rire.

Shigure: "N'ait aucune crainte, mon amour, la prochaine fois, tu restera à mes côtés."
Ayame: "Je ne pense pas que nous dormirons énormément ..."

L'écrivain passa un bras autour des épaules de Rei, et la tira vers lui.

Shigure: "Tu sais ma petite Rei, les autres membres du Junnishi ont été mis au courant de ton arrivé, il souhaiterai tous te rencontrer."
Rei: "Akito ne va pas être content ..."
Shigure: "Oublie donc ce grand capricieux et viens prendre une tasse de thé avec nous, cette après midi."
Hatori: "Ainsi tu fera connaissance avec les autres membres de la famille."
Rei: "Très bien, je viendrai!"

Sur ces mots, ils quittérentla jeune fille. Ayame, toujours en train de délirer, sur ses soi-disant origines royales. Avant de fermer la porte, Shigure rajouta, d'une voix doucereuse: "Très jolie nuisette!"
Dans quelques heures à peine, elle rencontrerai le boeuf, le sanglier, le cheval, le lapin, et tout les autres maudits.
Son coeur palpitait d'impatience.
Les Sôma, semblaient tous plus étranges, les un que les autres. Peut-être était-ce dû à leur passé douloureux, ou bien à leur futur, presque inexistant.
Sourire pour oublier le poid du fardeau, que Rei commençait à peine à sentir.
ayumi_sohma
J'vais à l'esprit de faire quelque chose de beaucoup plus délirant ! Mais je l'ai un peu baclé ! Parce que, c'est mon dernier jour de vacs! Je doit aller bossé, donc, dès que j'aurais le temps, j'édite le post !! ^^
the_free_cat
C'est trop biiiiieeeeeeen !!!!!! MDR j'avais bien deviné qui ne s'était pas présenté hier soir !!!

Vivement la suite !!! rolleyes.gif
Yuki-chan
MDR!!!

Ayamé est toujours fidèle à lui-même!!!
J'adore la remarque de Gure-san sur la nuisette!!!^^

Excellent chapitre encore une fois!
ayumi_sohma
Preview Chapitre 8

Rei, les joues ruisselantes de larme, s'appuya contre le mur. Il prit son visage entre ses mains, et déposa un baiser sur ses lèvres humides.
"Tu voles beaucoup trop loin du nid, petit oiseau ... Je vais devoir te couper les ailes......oui,oui .... te couper les ailes."
Il la gifla, et l'embrassa de nouveau, un peu plus tendrement. Rei se surpris même à apprecier le contact de sa chair. Les larmes se mirent à couler plus abondément.
"Tu es à moi."
Kaya
Bravo! C'est seulement la 1ere fic que je lis mais j'adore!! rolleyes.gif
Je suis déja passionée par ton histoire!!J'adhère totalement!!!
Vivement la suite!!!
the_free_cat
Je suis trop pressé d'avoir la suiiiiiteeee !!!

Ja !

(Bonne chance la rentrée !!)
kisa_in_love
la suite stp !!!
Yuki-chan
Kyaaaaaaaaaaaaaaaaa!!!!!>.<

La suiteuh!!!!
Kaya
Oui ils ont raison!! La suite!! La suite!!!
PS : le style n'est pas lourd du tout!!! Moi j'adore tu écris trop bien!!!^^)
petitetohru
/me se promenais sur le fo quand me a vu ta fic et
*o* j'aui tout lu d'une traite, c'est une très belle fic ayu n_n continue ainsi
meno-chan
j'ai tellement hate de lire la suite! ton histoire est captivante tu ecrit très bien. J'espere que rei decouvrira toute la verité et tu respecte trop bien le perso d'akito. maintenant j'ai des envies de meurtre. ninja.gif
kaya prepare les mouchoir je vais pleurer en lisant la suite
ayumi_sohma
#^__^#
*me est écarlate*
Ahhh ... Ca me fait vraiment plaisir ! ^^
Je sais que je vous avez promis un chapitre par jour, mais je me vois dans l'incapacité de l'écrire pour le moment !!!
Arg .... Désolée !!!
Je vais être absente, durant la semaine prochaine. Pendant ce temps, j'essayerai de rassembler des idées pour le chapitre 8 !!!
En tout cas, merci d'avoir lu la fic jusque là !!! ^^
Kaya
Noooooooooooooooooon blush.gifCa veut dire qu'il va falloir attendre encore au moins une semaine pour lire ta fic??!!!
C'est trop dur je pourrais pas attendre je veux la suiteeeuuuuh!!!
/me se met à genoux et implore Ayumi...
the_free_cat
Tu ne peux pas nous laisser dans les affres de l'attente !!! blush.gif

Je t'en prie ! Fais un piti thé fort !!! blush.gifEcris au moins ce week-end !!

Onegaishimasu !!! >_<
Sakuraflower
NONNN§!! Vous vous etes passez le mot ou quoi ?!!! TT-TT!! C'est pas vrai!! OUUIINNN!! Lol bouhhh j'espere que a ton retour on aura un bon ptit chapitre comme on les aime ^^ ou sinon.... ¤_¤. lol
the_free_cat
Aujourd'hui tu dois ABSOLUMENT et IMPERATIVEMENT nous mettre un chapitre supplémentaire !!! Je t'en prie... blush.gifL'attente est trop pénible !!! Fais quelquechose pour nous soulager de cette douleur blush.gif(écris un chap !! ^^) !!
ayumi_sohma
*trompettes*
Je suis de retour, et le chapitre 8 est en cours d'écriture !!! ^^
Je le poste ce soir les cocos !! *_*
tongue.giftongue.gif
the_free_cat
JAAAAAA-TEEEEENN-DRAAIIIIIIII !!!!! (Petit musique de fond...) Je sais pas qui a écrit cette chanson et je ne me rappelle même plus de l'air exact mais moi aussi j'attendrai !! ^^
meno-chan
il est ce soir, il faut la poster maintenant on a deja tellement attendu. Ta fic est genial je veux savoir la suite
the_free_cat
Il est où le chapitre promis !!? blush.gifSoeur Anne a attendu jusqu'à tard hier soir pour voir si t'avais rajouté un message mais elle n'a rien vu venir !! blush.gif(XD Cette allusion à Barbe bleue !)

Enfin bref...

JAAAAAA-TEEEEENN (Coupez !!!) toujours... eh oui !! è_é

JAAAAAA-TEEEEENN-DRAAIIIIIIII (Encore !!? Mais c'est pas vrai !!? Coupez !!!) pas toute ma vie pour avoir la suite !! (kikito mode on *_*) Je t'aurai attachée au clavier avant longtemps !!! *_* (kikito mode off) Ecris vite la suite !!! Onegai !! ><

Ja ! ohmy.gif



Kaya
Wiiiiiiiii la suiiiite!!!¤_¤
On en peux plus il nous la faut!T.T
On est en manque la!
STP Ayumi!!!
/mes 'accroche aux jambes d'ayumi jusqu'a ce qu'elle aie posté un nouveau chapitre...
meno-chan
que fais tu? free cat a raison tu risque de declancher le mode akito de tes lecteurs
ayumi_sohma
Je suis vraiment désolée, j'ai pas respecté ma promesse, je suis vraiment vraiment désolée, je vous mets un petite preview encore, en esperant pouvoir le poster demain (je finis à 15H30). J'ai un peu de mal faire avancer l'histoire, mais j'ai presque finis ! ^^ JGomen en! De vous faire attendre comme ça! Mais par pitié me charcutez pas ! xD



PreviewChapitre8 : Petite après midi entre maudits

Rei quitta sa chambre, en début d'après midi, après avoir passé une bonne demi heure à choisir sa tenue. Elle ne voulait être habillée ni trop strictement, ni trop négligement. Elle finit donc par opter pour un yukata de couleur bleue, léger et ravissant.
Le jeune fille traversa la cour,se demandant bien à quoi ressemblait les autres membres du Juunishi.
Avaient-ils eux aussi autant de difficultés à supporter cette terrible malediction ? Ou bien vivaient-ils simplement avec, sans se poser de questions, sans chercher la solution à leur problème ?
Du cabinet d'Hatori s'élevaient les rumeurs d'une conversation, qui la sortirent de ses pensées. Rei tendit l'oreille et entendit les bribes de ce qui semblait être une dispute.

"Tu t'amuses encore ?! Ou est-ce que tu as véritablement l'intention de faire changer les choses ......... Tu dois la protégé ! C'est elle la clé ..........."
meno-chan
ca promet j'ais hate d'etre a demain moi je finis tard snif heureusement G pas de devoir pour le samedi on a juste histoire
ayumi_sohma
Chapitre 8 : partie 1 : petite après-midi entre maudits.

Rei quitta sa chambre, en début d'après midi, après avoir passé une bonne demi heure à choisir sa tenue. Elle ne voulait être habillée ni trop strictement, ni trop négligemment. Elle finit donc par opter pour un yukata de couleur bleue, léger et ravissant.
La jeune fille traversa la cour, se demandant bien à quoi ressemblaient les autres membres du Juunishi.
Avaient-ils eux aussi autant de difficultés à supporter cette terrible malédiction ? Ou bien vivaient-ils simplement avec, sans se poser de questions, sans chercher la solution à leur problème ?
Du cabinet d'Hatori s'élevaient les rumeurs d'une conversation, qui la sortirent de ses pensées. Rei tendit l'oreille et entendit les bribes de ce qui semblait être une dispute.

« Tu t’amuses encore une fois … Tu dois la protéger, c’est elle, la clé … »

Rei monte les quelques escaliers de bois et fais doucement coulisser la porte. Shigure est assis sur l’un du fauteuil de cuir de la pièce. Les mains croisées, il regard calmement l’homme qui se trouve devant lui. Son visage est dissimulé par une capuche. Rei n’aperçois que les quelques mèches auburn qui en dépassent. Il se retourne brusquement en la voyant. D’un pas lent, il se rapproche d’elle, tête baissée. Il pose une main sur l’épaule de la jeune fille.

L’inconnu : « Rei … »

Une larme tombe sur le sol, avant que l’inconnu ne s’enfuie du manoir, en courant. Rei écouta le bruit de ses pas s’évanouir au loin, puis elle se retourna vers son cousin, qui continuait de fixer paisiblement le plafond.

Rei
: « Qui était-ce ? »
Shigure : « Sans doute l’un des nombreux illuminés qui vivent dans ce manoir ! ^^ On perd vite la tête ici ! »
Rei : « On t’a déjà dit que tu n’étais pas doué pour mentir ? »
Shigure : « Oh si quand je veux, je peux … Au fait, tu es ravissante habillée comme ça ! »
Rei : « M…merci. »
Shigure : « Tu vois tu m’as cru ! »
Rei : « Baka … »

Elle laissa échapper un long soupir et secoua la tête, exaspérée. Au même moment, un bruit sourd retentit derrière eux. Kyô venait de traverser la fenêtre. Il se trouvait étendu au milieu des morceaux de verre brisé, un fin filet de sang coulait de son nez.

Rei : « KYÔ ! »

Il se releva et essuya son visage du revers de la main, et poussa Rei à l’écart.

Kyô : « Bouge-toi ! »
Rei : « Je voulais juste voir si tu allais bien ! »

Hatori arriva dans la pièce au pas de course. Durant quelques secondes il observa le triste spectacle, en silence.

Hatori : « Kyô … »
Kyô : « J’ai rien fais ! C’EST HATSUHARU ! Il est passé en mode black sans aucune raison ! »
Rei : « En mode black ?! »

Une autre personne entra dans la salle. C’était un garçon de grande taille, et bien bâtit. Ses cheveux, aussi blancs que la neige sur le devant de sa tête devenaient noirs au niveau de sa nuque, rappelant le pelage tacheté de la vache. Rei pensa immédiatement qu’il s’agissait de l’esprit du bœuf. Sous ses sourcils froncés, elle aperçu de grands yeux dans lesquels passaient beaucoup de choses : de la haine, de la peine, entre autres …
Il s’approcha de l’adolescente, et l’attrapa par le poignet. Il la serra avec tant de force, que Rei cru que sa main allait se briser.

Kyô : « HARU ! »
Rei : « Gnn … »
Hatsuharu : « Alors c’est toi … »
Rei : « Oui, oui, c’est moi … Peux-tu me lâcher … T…Tu me fais mal … »
Hatsuharu : « Tu souffres pas vrai ? C’est rien comparé à ce que tu vas vivre ici ! »

Rei soutint son regard, bien que la douleur devient insupportable. C’est alors qu’une voix féminine retentie derrière eux.

Isuzu : « Hatsuharu arrête … »

Les yeux du maudit s’écarquillèrent, son regard s’adoucit au son de cette voix si apaisante. Il relâcha son étreinte, et recula de quelques pas. En l’espace de quelques instants, il avait radicalement changé.

Hatsuharu : « Pardon … Je suis désolé d’avoir réagit comme ça. »

Encore une personne assez peu ordinaire…. Tout comme cette femme, aux cheveux courts qui venait de faire son entrée. Elle portait une jupe quasiment inexistante, de couleur noire, et de longues bottes de cuir. Comme si aucun incident n’était venu troubler la tranquillité du manoir, Haru traversa la pièce et s’assit à côté de l’écrivain. Quelle autre surprise attendait encore Rei ? Alors qu’elle était plongée en grande conversation avec Kyô, un autre bruit sourd retentit.

« GUTEN TAG! OH … DAS IST EIN SHÖNES MÄDCHEN!”
ayumi_sohma
la suitr plus tard !!! ^^ Pas très interressant pour le moment, je me rattraperai dans la partie 2 !! rolleyes.gif
meno-chan
super biggrin.gifje suis trooooooop contente que tu es publier la suite merci
the_free_cat
Mais si c'était intéressant !! ^^ En tout cas j'ai bien aimé !! ^^

Bon...alors, elle est où la suite !!!? glare.gifComment ça y en a pas !!!!? Ayu-chan !!!! Dépêche toi !!!!!!

Bon...d'accord, j'attends sagement ! v_v

Ja ! ohmy.gif
Kaya
Génial!!! Enfin la suite!
/me peux lacher les jambes de Ayumi...
Mais bon...Comme d'habitude j'ai trop hate de lire la suite!...
Yuki-chan
super!^^
Kaya
STP Ayumi je n'en peux déja plus!! Quand vas tu nous mettre la suite? TT__TT
Ne nous fais pas languir!!
ayumi_sohma
AUJOURD'HUI !^^ un peu de patience, encore dix petite minute ^^ laugh.gif
ayumi_sohma
° Voilà, voilà tout le monde !! Merci beaucoup !!!!!!! °




Chapitre 8 : « Petit après-midi entre maudits » (Partie 2)

Ce petit garçon aux cheveux dorés et aux allures enfantines dégageait une bonne humeur communicative. Cela faisait à peine quelques secondes qu’il se trouvait dans la salle, et déjà, l’atmosphère semblait plus légère. Ses yeux d’azur pétillaient de bonheur, et son sourire était tellement chaleureux. Il s’inclina poliment devant son aînée.

Le blondinet : «Bonjour ! Je suis Momiji Sôma !»
Rei : « Enchantée ! »
Kyô : « Toujours à faire le malin celui-là … baka de lapin ! »
Momiji : « Rei ! Kyô est méchant avec moi ! »

Il portait dans ses bras, un étui de cuir sombre, qu’il serrait délicatement contre sa poitrine. De l’autre côté de la pièce, Hatori se pressait de ramasser les éclats de verre, tout en pestant contre Hatsuharu. Momiji posa son bagage contre le mur.

Rei : « Qu’est-ce que c’est ? »
Momiji : « Ah ! Ca c’est une surprise pour toi ! »

Rei rougit jusqu’aux oreilles, ils étaient tous si attentionnée avec elle depuis qu’elle était arrivée au manoir. Chacun y avait mit du sien, afin qu’elle ne ressente pas trop l’absence de sa famille, et surtout pour qu’elle se sente à son aise, dans cet endroit où la tension grimpait facilement.
Le dernier invité arriva quelques instants plus tard. Yuki, plus resplendissant que jamais. Il portait une chemise blanche, dont il avait prit soin de laisser les premiers boutons détachés. Rei le dévisagea longuement. Son cœur battait très rapidement dans sa poitrine, mais il n’y accorda pas une grande attention. Yuki était le genre de personne qui faisait rapidement chavirer les cœurs. Il devait faire cet effet là, à l’ensemble de la gente féminine. Le fait que les palpitations cardiaques de Rei s’accélèrent en sa présence ne constituait alors rien d’extraordinaire.

Yuki : « Désolé d’être en retard, réunion du conseil ! »
Shigure : « Dis plutôt que tu ne te résignais pas au fait de laisser Tôru seule à la maison. »
Yuki et Kyô : « La ferme ! »

Les autres maudits ne purent pas venir rendre visitent à Rei, pour cause d’obligations personnelles plus où moins importante.

Ayame : « Ristu viens de téléphoner, il a attrapé la grippe. »
Rei : « Avec un temps pareil ?! Il faudra qu’il m’explique comment faire ! »
Haru : « C’est utile pour sécher les cours ! »
Rei et Kyô : « Tout a fait ! »
Hatori : « Il faut excuser Ristu, c’est un grand timide. »
Shigure : « Il te rendra sans doute visite quand il aura moins de monde. »

Durant toute l’après-midi, Ayame et Shigure ne cessèrent de délirer, et cela de manière bien peu orthodoxe. Hatsuharu et Isuzu était partit tôt, prétextant une course urgente à faire. Mais Rei n’en crû pas un mot. Si l’écrivain était un piètre menteur, que pouvait-elle dire de son autre cousin… Kyô et elle n’avait pas arrêté de se chamailler. Cela avait été un moment plus qu’agréable. En fin de soirée, Momiji leur offrit même une petite mélodie au violon, alors qu’il n’était plus que cinq, le rouquin étant partit rejoindre Tôru. Un peu plus tard, le repas fut servi. Shigure et Rei vidèrent à eux seul deux bouteilles de saké. Il se mit à chanter à tue-tête dans tout le manoir (Rei étant restée parfaitement sobre !). C’était vraiment amusant de voir les domestiques le supplié de se taire, car Akito dormait déjà. Surtout la vieille femme de la veille, qui avait un mal fou à faire deux pas sans tomber. Yuki, lui, se tenait à l’écart depuis son arrivée.
Il était adossé contre le tronc d’un des arbres du parc, et regardait la lune d’un air absent. Rei s’approcha de lui, en chantonnant la berceuse de Momiji. D’un pas joyeux, elle se posta devant lui, le sortant par la même occasion de ses sombres pensées.

Rei : « Pourquoi restes-tu tout seul ? Tu n’as même pas mangé … »
Yuki : « Je n’ai pas vraiment faim, tu sais … »
Rei : « Ce n’est pas bien de sauter des repas. »

Un faible sourire apparut sur son visage pâle, et son regard s’éclaircit. Il posa une main sur l'épaules de la jeune fille.

Yuki : « Je suis désolé de m’être isolé ainsi. »
Rei : « Tu as raison de t’excuser, si j’avais été de mauvaise fois, j’aurais pu t’en vouloir ! »
Yuki : « Alors j’ai de la chance d’avoir une cousine qui n’est pas rancunière ! »
Rei : « Oui, oui ! Mais j’aimerai savoir pourquoi tu n’es pas venu t’amuser ? »
Yuki : « Je ne trouve rien d’amusant à cet endroit… Je n’aime pas venir ici. Cela me rappelle … de mauvais souvenirs. »

Rei l’écouta attentivement. Il paraissait si fort … Mais son cœur était fragile en réalité … Aussi fragile que le cristal. Au moindre choc, il risquait de se briser. Sa voix pleine de souffrances raisonna dans l’esprit de Rei, durant quelques secondes, puis elle se ressaisit.

Rei : « Tu ne devrais pas vivre dans le passé, Yuki. C’est mauvais. Un souvenir est un souvenir. Si tu te les remémores sans arrêt, tu t’empêche de vivre, alors qu’il y a pleins de moments heureux à saisir, le plus vite possible. »
Yuki : « Rei … »
Rei : « La vie est trop courte pour que l’on prenne le temps de s’apitoyer sur son propre sort. »

Un silence gêné suivi. Rei regardait sévèrement le jeune homme en espérant qu’il retienne la leçon. Elle ne voulait pas qu’il l’apprenne à ses dépends. Non, elle le refusait… Yuki devait réagir, tant qu’il en était encore temps. Elle reprit d’un ton rieur.

Rei : « En plus, avec tes caprices, on a pas eu le temps de faire connaissance tout les deux ! »
Yuki : « Pas besoin … Tu es le genre de personne qu’on à l’impression de connaître depuis toujours… »

Elle ouvrit de grands yeux. Son cœur battait à présent si fort, qu’elle avait l’impression qu’il allait bondir de sa poitrine. Au loin, Momiji s’était remis à jouer du violon. Yuki tendit la main vers Rei.

Yuki : « Acceptes-tu cette danse en guise de pardon ? »
Rei : « Tu me fais penser à Manabe ! »
Yuki : « Ne dis plus jamais ça, si tu veux qu’on devienne ami ! »
Rei : « D’accord, d’accord ! ^^ Mais je te préviens je danse affreusement mal. »

Il passa une main autour de sa taille, ni trop haut, ni trop bas, la rapprochant un peu plus de lui. Rei se sentait réellement bien dans ses bras. Puis il se mirent à valser lentement, oubliant tout ce qui les entourait. Durant quelques minutes, Rei ne détacha pas son regard du sien.
Puis des pas précipité retentirent derrière eux, et elle sentit une forte étreinte autour de son bras. Désorientée, elle tomba à genoux sur le sol. Ses yeux se posèrent sur Akito. Sa respiration s’accéléra soudainement, lorsqu'il gifla Yuki.

Akito : « PARS ! PARS TOUT DE SUITE ! ET NE REVIENS JAMAIS ! »

Yuki voulu répondre quelque chose, mais un autre coup le contraint au silence. Il s’exécuta à contre cœur, tandis que le chef des Sôma traînait la maudite, aux joues ruisselantes de larmes, derrière lui.

Akito : « Sous mes yeux … TU FAIS CA SOUS MES YEUX ! cette fois ma belle, tu vas payer … »





Encore une fois Akito gâche tout ! (è_é) en fait, j'ai repris la caractéristique de ce style de mangas, qui est le trio amoureux (ex : YukixTôruxKyô), sauf que j'ai pris Yuki, comme ça le neko et boulette son en paix !! ^^
loulou2a
tres beau chapitre, Rei et Yuki se reprochent

et Akito qui comme d'hab vient gacher

il va surement s'en prender a Rei , la pauvre
Kaya
Génial!! Un nouveau chapitre!!^^
Aaaah ca fait du bien de lire ta fic, elle est tellement géniale!
C'est l'idée du couple Yuki/Rei (je suis à 100% pour le couple Tohru/Kyô)
Bravo et vivement le prochain chap.! rolleyes.gif
the_free_cat
1°) Tu n'as pas le droit de faire trop de mal au Prince Yuki le Magnifique !!! è_é Sinon le temple va te coller un procès pour maltraitance de nezumi (ça va jusqu'à 3000 € d'amende !!! è_é véridique !! )

2°) C'est trèèèèèèèès bien Ayumi-chan !!! ^^ Je suis super content d'avoir pu lire ce nouveau chapitre !!!!! Il était vraiment génial !! J'attends le suivant maintenant !!! XD

Ja ! ohmy.gif

This is a "lo-fi" version of our main content. To view the full version with more information, formatting and images, please click here.
Invision Power Board © 2001-2005 Invision Power Services, Inc.