Help - Search - Member List - Calendar
Full Version: [Fic] Sous l'aile d'un ange
Forum FB > Fruits Basket > Fanarts-Fanfics
Pages: 1, 2
ayumi_sohma
ATTENTION, CETTE FICTION EST UN SPOIL ! ^^

Bon, voilà, c'est ma première fiction. J'ai pas la prétention de me mesurer à PTT, ou à Y-c ! XD


Chapitre 1


Il faisait nuit noire. Rei était profondément endormie, mais son sommeil semblait bien agité. Sa mère, attirée par ses cris, entra dans la chambre, et trouva sa fille, en larme, couverte de sueur. Elle s’avanca rapidement vers elle, et posa une main sur son front. Elle était brûlante.
Yoko : « Rei … Réveille-toi, Rei … »
Elle ouvrit ses yeux, rougis par les larmes, et lui adressa un grand sourire. Rassurée, Yoko poussa un soupir de soulagement. D’un geste de la main, Rei essuya ses joues humides, tandis que sa mère quittait la pièce. Elle se leva et tira les rideaux. Les rayons argentés de la lune éclairèrent son visage fin. Trois coups frappés à la porte, la font sursauter.
Rei : « Oh … C’est toi Manoru … »
Un petit garçon, aux cheveux très clairs, s’avanca vers elle, d’un pas mal assuré. Il paraîssait encore endormi. Manoru s’arrêta à quelques pas d’elle et bailla.
Manoru : « Pourquoi tu criais Rei ? »
Rei : « J’ai fais un drôle de rêve. »
Manoru : « Un cauchemar tu veux dire ? »
Rei : "Non … Je n’avais pas peur … Au contraire. Il y avait cet homme, allongé sur le sol glacé. Il était magnifique. En me voyant arrivé, il m’a sourit. Et... Et je me suis mise à pleurer."
Manoru : « T’es bizarre ane-san !»
Elle se laissa tomber sur le lit, le regard rêveur. Son petit frère se blottit contre elle. C’est alors qu’une épaisse fumée rouge entoura la jeune femme. Manoru recula, paniqué, et manqua de peu de tomber. Quand la fumée se dissipa, il se retrouva face … à un petit oiseau, à la fois frêle et majestueux.
Manoru : "Maman ! Maman viens vite ! Rei s’est transformé en oiseau !"

C'est pas grand chose ! Mais j'éspère quand même que ça vous plaira. wink.gif
Et comme y disent à la T.V : "Dans le prochain épisode, encore plus d'amour, encore plus de tahison et encore plus de sang!"
ayumi_sohma
ATTENTION, CETTE FICTION EST UN SPOIL ! ^^

Je vais poster le deuxième chapitre, le début n'est pas très interressant.

Chapitre 2:

Akito, assis sur le tatami, ne cessait de sourire. Il était heureux ... Il était si heureux.
D'un geste de la main, il rajusta son kimono, et s'approcha lentement, de l'entrée, où étais agenouillé un homme. Il paraissait mal à l'aise, observant inlassablement le sol. Akito prit son visage entre ses mains.
Akito :"Tu te rappelle Kureno. Ce jour, où tu as été libéré de la malédiction ... Ce jour où tu m'a abandonné..."
Kureno : "Je ne vous ai pas abandonné Akito-sama ..."
Il enfonça ses ongles dans la chair de ses joues. Du sang commença à couler. Kureno fronça à peine les sourcils.
Akito : "Si ... tu m'as abandonné ! Par ta faute, le Junishii était incomplet. Et, moi, j'étais si malheureux. Mais j'ai à présent la preuve que rien ne peux briser notre lien, Kureno."
L'homme ouvrit de grands yeux. Il écoutait attentivement le chef de famille. Car il savait déjà ce qu'il allait lui annoncer. Derrière son dos, il croisa les doigts. Il ésperait se tromper; il ésperait à tout prix s'être trompé.
Akito : Cette nuit, Hatori à reçu un coup de fil. C'était une femme, complétement affolée. Elle criait à tue-tête, "Venez la chercher je ne veux pas d'elle sous mon toit !". Qu'elle idiote ! Et tu sais pourquoi, elle a rejeté sa fille avac tant de force ?"
Kureno hôchait la tête en signe de négation, comme pour s'en convaincre lui-même.
Akito : "Si tu le sais ... Tu ne le sais que trop bien!"
Il hôcha la tête avec plus de force. Il ne voulait pas, qu'une filette, endure le calvère de la famille Sôma. Non, plutôt être à nouveau maudit.
Akito relâcha son étreinte, et sourit malicieusement.
Akito : "Si Kureno ... Le coq est de retour! Le Junishii est à nouveau au complet!"
Les poings de l'ancien maudit se serrèrent. Ses yeux se fermèrent, laissant échappé une seule et unique larme, qui coula sur sa joue. Il voulait hurler, il aurait aimer le frapper. Mais une tendre affection, pour le si cruel Akito, était né depuis longtemps dans son coeur.
Akito : "Tu pleures ? Pauvre Kureno ..."
Le fait d'avoir continuer de vivre, au manoir, après avoir été libéré, lui avait fait réaliser avec encore plus de force, le fardeau des membres de sa famille. Parfois, Kureno aurait voulu s'enfuir, plutôt que de voir tant de douleur. Mais il n'avait pas pû; il avait promis.
Kureno: "Qu'elle âge a-t-elle ?"
Akito : "Tu n'es pas en position de poser des questions ... Mais, soit, puisque c'est ta dernière nuit au manoir, je te répondrais."
Le coeur de Kureno se mit à battre brusquement. Il allait enfin quitter cette endroit, goûter pleinement à sa liberté. Cette pensée, le fit se trouver bien égoïste.
Akito : "Rei Sôma a dix-sept ans, bientôt dix-huit, comme ce cher Yuki."
Kureno ne répondit rien. Il se contenta d'hôcher la tête en silence, apparament plongé dans ses pensées.
Akito fit coulisser la porte, et fit signe à l'autre homme de sortir. Celui-ci se leva, et avant de partir regarda durement le chef.
Kureno :"Ne soyez pas trop dur avec elle, qui n'est pas née maudite. Laissez lui le temps de s'habituer. C'est un trop gros changement dans sa vie. Ménagez la ... par pitié."
Akito : "Voyons Kureno, tu me connais ..."
Kuréno : "C'est bien ça le problème ..."
Sur ses mots, il quitta la pièce, sous le regard de braise d'Akito.
Akito:"Je sens que je vais bien m'amuser ..."


Voilà, pour ce deuxième chapitre. unsure.gif S'il vous plait, donnez moi votre avis ! ^^'
mogyoda
bravo, c'est bien écrit
je plains la pauvre Rei qui va sûrement s'en prendre plein la tête...
Akito va se venger de la libération de Kureno sur elle je pense
j'espère que tu vas expliquer comment elle est devenue maudite après tout ce temps
ayumi_sohma
Oui, oui ! Rei va s'en prendre plein la tête ! (Ayu mode sado activé !)
Et oui, je vais aussi expliquer pourquoi.
ayumi_sohma
Chapitre 3

user posted image


Hatori faisait les cent pas. Il attendait anxieusement la nouvelle arrivante. Shigure,lui, était assis, devant le bureau du médecin, et affichait un sourire moqueur. Il but une longue gorgée de thé, et reposa la tasse dans un bruit sourd.
Shigure :"Calme-toi un peu Hatori! Je ne t'ai jamais vu aussi stréssé."
Hatori: "Oui, tu as raison..."
Il prit place sur le sofa. Puis il sortit un paquet de cigarette de sa poche.
Shigure : "Tu ne trouve pas ça étrange ?"
Hatori :"Je dois t'avouer, que je ne sais pas trop quoi penser."
Shigure: "Surtout que la libération de Kureno ne date pas d'hier ..."
Hatori se demandait lui aussi, pourquoi est-ce que cette jeune fille avait été choisie si tard. Trop de questions se bousculaient dans son esprits.
Shigure :"En tout cas, ça ne me dérange pas! Encore une jolie petite lycéenne !"
Le docteur prit un coussin et le jetta sur l'homme souriant. Il ne comprenait pas, comment il pouvait prendre tout cela à la légère.
Hatori : "Tu ne peux pas être sérieux pour une fois ? Baka !"
Shigure :"Je ne sais pas être sérieux. Cela ne me ressemble pas."
Hatori : "Mais cette fille, c'est encore une enfant. Elle a vécue normalement jusqu'à aujourd'hui ... Tout ces changements d'un seul coup. La pauvre doit être complétement déboussollée."
Shigure :"Bien des mystères entourent notre famille... Qui sait ? Peut-être qu'un jour nous trouverons les réponses à nos questions. Et encore une fois, j'éspère, comme lorsque Tôru est arrivée, que Rei pourra nous aider."
Hatori : "Qu'est-ce qu'un maudit peu faire contre Akito ?"
L'homme fit un geste nonchalent de la main, et sourit.
Shigure :"Ne soit pas si pessimiste Hatori. Les choses sont en train de bouger."
Hatori tourna la tête pour observer le ciel, par la fenêtre. Dans la nuit noire, la lune resplendissait. Est-ce qu'un jour, ils trouveraient quelqu'un capable de dissiper les ténèbres ?
Hatori: "Encore une fois, tu sembles bien plus au courant que moi, Shigure. Je ne sais ce que tu caches,et je ne veux pas savoir."
Shigure : "De toute manière je n'aurais rien dit! ^^"
Les lourdes portes de bois, qui marquaient l'entrée du manoir, s'ouvrirent. Et une grande voiture de couleur noire pénétra dans la cour.
Hatori : "Cette fois peut-être ..."

VOILà ! Encore une fois Shigure fait bien des mystères ! Sait-il quelque chose, où est-ce encore l'une de ses inombrables ruses ?
La suite au
PROcHaIn EpIsOdE ! biggrin.gif
the_free_cat
Ta fic est super !! En plus elle est vachement bien écrite !!!!! (Et ça va m'aider parce que je me suis promis de ne plus regarder les spoils à partir du point ou tu commences ta fic !!!) rolleyes.gif

La suite ! La suite ! La suite !!!
mogyoda
ah, j'aimerai bien attacher Shigure et le torturer jusqu'à ce qu'il parle...
loulou2a
ta fic est vraiment bien
l'histoire ets intéressante et tu écris vraiment bien
encore des mystères dans la famille Soma!
ayumi_sohma
Arigatô minna-san ! ^^ biggrin.gif
Je vous écris la suite, ou se soir, ou demain ! ^^

Mog --> Shigure ... On a tous eu envie de la charcuter, au moins une fois ! ^^
shanan
c'est vraiment bien continue comme ça rolleyes.gif
ayumi_sohma
Chapitre 4

Rei sortit de la voiture, le visage pâle, le regard vide. Elle ne prit même pas le temps de contempler la véritable petite ville miniature dans laquelle elle venait de pénetrer.
Sur les petits escaliers de bois, du pavillon le plus proche, se tenait un homme. Il lui fit signe d'approcher.
Rei: "Bonsoir ..."
Sa voix était monotone, ses yeux, marqués par les larmes. Elle s'inclina respectueusement devant l'inconnu.
Hatori: "Bonsoir Rei. Je suis Hatori Sôma, méde..."
Rei: "Vous êtes un maudits vous aussi ?"
Durant quelques courts instants, Hatori parut gêné. Puis, il acquiessa d'un signe de tête. Devant cette timide affirmation, Rei se mit à rire.
Rei: "Ne vous moquez pas de moi ... Mais je suis rassurée de vous voir. Avec toute ses rumeurs qui circulent à l'Extérieur ... Je m'étais mis en tête, que les maudits ne pouvaient atteindre l'âge adulte. "
Hatori: "Mais si voyons!"
A ce moment précis, l'homme se jura de la protéger. Bien qu'il ne la connu que depuis quelques secondes.
Une ombre s'avança rapidement vers eux, glissant dans l'obscurité. Il s'agissait en réalité, d'une vielle femme aux allures de sorcière. Son visage était si ridée, que Rei aperçu avec peine ses lèvres remuées, lorsqu'elle prit la parole.
Domestique : "M. Akito désire vous voir Melle Sôma."
Hatori lui lança un regard noir. Mais cette dernière n'y prit pas garde. Rei était à la fois anxieuse, et curieuse de connaître, enfin, le fameux chef de la famille.
Rei: "Très bien. Allons-y ..."
Hatori : "Surtout reste calme, quoiqu'Il dise, ne répond surtout pas ..."
Sa voix était si sévère ... Il lui jetta un dernier regard, en guise d'avertissement, et disparût derrière la porte.


*
**


Rei tremblait. Même les rayons de la lune ne pouvait illuminer une pièce si sombre. L'atmosphère était glacé. Un frisson lui parcourue l'échine, quand une voix s'éleva dans l'ombre.
Akito: "Bienvenue au Manoir Sôma ..."
L'adolescente ne répondit rien, jouant nerveusement avec une mèche de ses cheveux sombres. Akito s'avança vers elle, d'un pas lent, et gracieux. Avec le peu de lumière qui persistait dans la pièce, Rei aperçu son sourire, qui se voulait chaleureux. Un mauvais présentiment s'empara d'elle.
Akito: "Tu ne réponds rien ? Je te fais peur ?"
Elle entrouvrit la bouche, mais aucun son ne sortit. Sa gorge était séche. Son coeur frappait violement contre sa poitrine. Une larme perla au coin de son oeil.
Le chef de famille, receuilli la petite goutte sur le bout de son doigt.
Akito: "Je sais ... Cela fait toujours ça lorsque l'on me voit pour la première fois."
Rei voulu répondre quelque chose, mais, il posa son doigt sur ses lèvres pour la contraindre au silence.
Akito: "Chut ... Il ne faut pas être effrayée. Non, non ... Tu n'as aucune raison. Je ne te ferai jamais aucun mal ... Parce que je t'aime ..."
Les yeux de la jeune fille s'écarquillèrent. Comment pouvait-il dire une chose pareil ? Ses paupières se fermèrent. Elle sentait une drôle de sensation, au fond de son être... Etait-ce de la soumission ? De la dévotion ? Du dégout ? Elle n'en avait aucune idée ... Mais c'était quelque chose, que rien ne pouvait briser en cet instant.
Akito : "Einh ... tu sais que je t'aime Rei ..."
Rei : "O...oui ..."

"Laisse agir le pouvoir du lien du sang,
Rends les aveugle par tes mots.
Fais que leurs yeux restent à jamais fermer.
Car lorsqu'ils veront ...
Tu te retrouvera seule, ma fille.
Tu n'es rien sans eux."


Mais qui a bien pû dire cette dernière phrase ? Pas top, ce chapitre, je suis un peu fatiguée. Le prochain sera mieux! PROMIS ! ^^
the_free_cat
Quelle pét*sse cette domestique !!!(<= pas trop censuré quand même pour que tout le monde puisse comprendre le fond de ma pensée) Une confrontation avec Akito(-rrible) dès qu'elle arrive au manoir et qu'elle est au bord des larmes !!! C'est vraiment inhumain !!! Vraiment, rien que de penser à cet immonde chose qui se dit Dieu, ça me dégoute !!!

Je pense que ça doit être ma colère pour ce qu'il a fait subir à Yuk-Yuk qui me fait dire ça mais Akito me dégoute vraiment !!!!

Pitié !!! Il ne faut pas qu'il fasse de mal à la pauvre Rei !!! blush.gifElle est encore innocente !!! Mais je pense pas qu'il lui fera trop de mal parce qu'après tout l'oiseau et le rat sont ses signes préférés ! Hein Ayu ? (Oups j'avais oublié qu'il aimait bien dépecer les oiseaux wub.gif)Mais il lui fera pas trop de mal quand même? hein ? blush.gif
mogyoda
ben il risque de lui faire du mal, passer ses nerfs sur elle pour se venger de la libération de Kureno...
il aurait pu au moins lui laisser un peu de temps avant de la faire venir...
je lui souhaite bien du courage... pauvre Rei, sois pas trop sadique avec elle quand même...
Yuki-chan
biggrin.gifBravo Ayu!!!!
J'adore ta fic!!!^^
Kikito est...vraiment fidèle à lui-même!^^"

Pauvre Rei, je lui souhaite bien du courage....supporter Kikito....la pauvre....<snif>
Mais que sait Shiguré???

J'aime bien ta façon d'écrire...j'ai ressenti ce qu'a ressenti Rei en voyant Kikito...(la scène de la larme est magnifique...)

Pauvre Rei...TT_TT

Au fait...elle va rencontrer Yuki et les autres non?
ayumi_sohma
#^^#

Merci Yuki-chan, Mog, TFC & cie! ^^
Bah oui ! Rei va rencontrer Yuki et compagnie. En fait, Akito hésite. Il veut pas la lâcher d'une semelle, parce qu'il a peur qu'elle parvienne à se liberer à son tour. Et justement, cette peur, qu'il va ressentir, ça va réveiller toute la colère qu'il a accumulé contre Kureno. C'est pour ça qu'il va accepter de laisser Rei, en liberté conditionnelle.
Le moindre geste sera propice à de trèèèèèèèèèèèès lourdes représailles ! XD
Ca lui permettera d'évacuer en quelques sortes.
Je suis en train d'écrire la suite, mais ça va prendre un peu de temps.
Petite panne d'inspiration ! XD
ayumi_sohma
J'ai fait un chtit dessin. C'est a peu près comme ça, que je m'imagine Rei ...
commune, mais plutôt jolie.


user posted image
kisa_in_love
bo dessin et la suite???
loulou2a
trop kawai rei

la pauvre a peine arrivée alors qu'elle ets encore pertibé elle doit rencnterer Akito
Il est tellement cruel, il veut la soumettre elle aussi
il dit qu'il aime mais il le pense pas
il va tres dur avec elle

la suite
the_free_cat
Wouah !! Tu dessines bien !! rolleyes.gif

C'est certainement pas mo qui pourrait faire un dessin comme ça !! MDR !! Vu mes aptitudes en arts plastiques c'est pas près d'arriver !! mellow.gif
Yuki-chan
Trop kawaï Rei!!!^^

Pour la panne d'inspi, ca va passer t'inquiète!!
ayumi_sohma
Chapitre 5 (partie I)


Ce matin là, Rei se réveilla, avec un horrible mal de tête. La nuit avait été longue. Toutes ses pensées qui se bousculaient dans son esprits, l'avait empêcher de trouver le sommeil.
Elle sortit de son lit, toujours vêtue de son yukata. Debout devant le miroir, elle se regarda longuement.
Son visage était maladif, ses yeux cernées. A la vision de ce spectacle désolant, elle se mit à rire.
Rei : "On va se moquer de toi au lycée, Rei ..."
Après s'être lavée, et habillée, elle décida d'aller rendre visite au médecin de la famille.
La jeune fille traversa le domaine, jusqu'au pavillon, un peu en retrait. A l'entrée était accrochée une pencarte, sur laquelle était gravé en caractères dorés le nom d'Hatori Sôma.
Rei : "C'est sans doute ce qu'il a essayer de me dire, avant que je ne lui coupe la parole ..."
La porte coulissa brusquement, laissant apparaître un Hatori, de très mauvaise humeur. Surprise, elle recula de quelques pas et glissa sur les marches humides.
Rei : "Aïe ..."
Le docteur hôcha la tête d'un air agacé, et l'aida à se relever.
Hatori : "Tu t'es fait mal ?"
Rei : "Non, mais vous êtes pas bien de me faire peur comme ça ! Vous voulez ma mort au quoi ?!"
Elle massa sa jambe douloureuse, et lui lança un regard de reproche. Puis, elle entra dans le salon, et s'assid sur le sol.
Hatori :"Désolé ... C'est que j'ai mal dormi cette nuit ... Comment vas-tu ce matin ?"
Rei : "Je suis dans le même cas que vous. Et puis j'ai un peu mal à la tête."
Hatori pris sa saccoche, et chercha quelque chose à l'intérieur. Puis, il tendit à Rei, un petit cachet bleuté.
Hatori : "Prends, ça te fera du bien."
Elle s'éxécuta, sous le regard sévère du médecin.
Hatori : "Et mis à part ça ... Est-ce que ... enfin ..."
Il était visiblement gêné. Rei lui sourit, comme pour le rassuré.
Rei : "Ne soyez pas inquiet. Pour le moment, tout va pour le mieux. Moi qui me plaignais sans cesse, d'avoir une vie morose et ennuyeuse ... Je suis comblée !"
Hatori : "Tu déchanteras bientôt ..."
La jeune fille, le regarda sans comprendre, et haussa les épaules. Puis, elle repensa à son entrevue de la veille. Ce qui eu pour effet de la faire frissoner. Oui, Akito, était ... tout bonnement effrayant.
Hatori : "Aller ! Debout ! Tu vas être en retard pour ta première heure de cours. Tu veux que je t'accompagne ?"
Rei : "Avec la chance que j'ai ... Je vais tombé sur le pire professeur de tout l'établissement!"
Hatori: "Non ... Mayuko est quelq'un de bien ... Oui, c'est vraiment quelqu'un de bien ..."
Un léger sourire apparut sur ses lèvres, mais s'effaça presque aussitôt, lorsque la voix glacial du chef des Sôma, retentit dans son dos.
Akito: "Vraiment ? Il faudra que tu me la présente ... cette Mayuko ... Je crois ne la connaître que de nom. N'étais-ce pas une amie de cette chère Kana ?"
Le regard du docteur s'assombrit, lorsqu'il prononça son nom. Il approuva d'un faible signe de tête.
Hatori : "Va mettre ton manteau Rei, je t'attendrai près de la voiture."
Akito : "Oui, vas-y vite, sinon tu risques de tomber malade. Couvre toi bien surtout. Nous t'attendrons."
Rei et Hatori: "Nous ?"
Akito s'approcha de Rei, pris son visage entre ses mains et déposa un baiser sur son front, devenu brûlant.
Akito: "Bien sûr! Tu ne croyais quand même pas que j'allais te laisser aller seule au lycée. Un jour si important."

*
**


Durant le trajet, l'ambiance avait été insupportable. Rei fut soulager, lorsqu'ils s'arrêtèrent devant un grand batîment, aux murs d'un blanc nacré. C'était un très bel endroit, agréable et accueillant. Les jardins étaient splendides, et embaumé d'un parfum fleuri. Le ciel était dégagé, le soleil resplendissait. Tout annonçait une belle journée. Mis à part ce nuage, noir. Cet air glacé à l'horizon, qu'elle aurait voulu chasser d'un simple geste. Mais elle avait beau espérer, il persistait, et continuait d'avancer menaçant.
Akito passa ses mains autour de son cou. Les battements de son coeur s'accélérèrent, ses joues empouprèrent. Ce qui eut pour effet de le faire sourire. Elle échangea un bref coup d'oeil avec Hatori, toujours assis sur la banquette avant.
Akito: "Passe une bonne journée. Et surtout, veille bien à ne pas t'approcher trop des garçons."
Quand il prononça cette phrase, Rei sentit ses ongles s'enfoncer dans sa nuque. Cependant, elle ne laissa rien paraître de sa douleur.
Akito : "Tu vas faire connaissance avec les autres membres du clan."
Rei: "J'ai hâte de les rencontrer."
Akito: "Oui, oui ... C'est bien ça ..."
Ses ongles s'enfoncèrent plus profondement dans sa chair. Rei sentit ses yeux lui piquer, mais elle fit tout pour retenir ses larmes.
Akito: "Mais toute fois prends garde, ma chere Rei. Fais attention à Yuki et à Kyo, ils ne sont pas dangereux, mais ce sont des idiots."
Il marqua une courte pause, durant laquelle, il la fixa durement.
Akito: "Mais si je dois te donner, un seul conseil ... C'est de te méfier de cette sale garce ... Cette Tôru Honda ... Ne t'approche d'elle en aucun cas!"
Rei: "Pourquoi ?"
Il s'éloigna un peu d'elle, et la gifla violement. Rei chancela. Les mains d'Hatori se crispèrent sur le volant.
Rei ne comprenait pas. Que pouvait bien avoir cette fille, pour qu'il s'énerve au point de la frapper. Etait-elle si mauvaise que cela ?
Akito: "Ne pose pas de questions ! TU DOIS M'OBEIR ! C'est tout ! Ai-je été assez clair ?!"
Rei: "Oui ... Pardonnez-moi Akito-sama ..."
Il lui tourna le dos, retourna s'assoir tranquillement à l'arrière, et fit signe à Hatori de démarrer.
La jeune fille, fixa le véhicule jusqu'a ce qu'il ne soit plus visible. Puis, elle regarda l'heure, sur la montre bracelet, accrochée à son poignet. Elle ouvrit de grands yeux, et se mit à courir.
Rei: "En retard ?! Il ne manquait plus que ça!"


Ce chapitre étant assez long, et important (bah oui, elle va rencontrer les autres membres!), j'ai décidé de le faire en deux parties. Il n'est pas très bien écrit, enfin, j'ai fait mieux. Et je dit un grand :"BRAVO" à ceux qui ont réussi à le lire jusqu'au bout.
ayumi_sohma
Un autre petit dessin, gribouillé à 23H04, devant "SeCrEt D'1AcTuAlIté" sur M6 ! XD
Il parlait du double meurtre de l'hopital psychiatrique. Je peux vous dire que mes mains n'arrêtaient pas de trembler ! J'avais troooooop peur qu'y ai un malade derrière moi ... MMmmm TT_TT


user posted image
the_free_cat
Elle est vraiment super bien ta fic !!! rolleyes.gifJ'ai vraiment hâte de savoir la suite ^_^ !!!

Comment va-t-elle annoncer à Yuki et Kyo qu'elle est maudite à l place de Kuréno ? Comment vont-ils le prendre ? Comment va réagir Tohru ? (Bon ça c'est vrai qu'on s'y attend tous : "On peut être amies ?") Et comment va se comporter Rei (quel joli nom...) vis-à-vis de Tohru ? Est-ce qu'elle a bien compris qui était Akito ? Que va-t-elle penser de Yuki et Kyo ? Est-ce qu'elle va faire confiance et suivre Akito comme le faisait Kuréno ? AAAAHHH !! Toutes ces questions sans réponses !!! mellow.gif

Je suis vraiment super pressé d'avoir la SUITE !!!!! -^_^-
ayumi_sohma
Petit aperçu

Rei monta les marches deux à deux,et longea le couloir au pas de course. Arrivée devant la porte de la classe, elle regarda par l'entrebaillement, ce qui s'y passait. Le professeur, une femme aux allures de mannequin (grande et mince), écrivait au tableau, ce qui semblait être un texte assez ancien.
Rei, profita de ce moment d'inattention pour rentrer dans la salle. Sur la pointe des pieds, elle gagna la seule place libre, au fond, à côté d'un étrange garçon aux cheveux oranges... oranges ?
Elle prit place à côté de lui, et sortit rapidement, ses affaires, ouvrit son livre, et fit mine de suivre.
Mayuko: "Comme vous avez pû le constater par vous même, nous accueillons une nouvelle élève. Vu qu'elle arrive en cours d'année, j'éspère que vous serrez tous très aimable avec Melle Sôma!"
Ces mots eurent l'effet d'une véritable bombe. Alors que personne ne semblait avoir remarqué sa présence quelques instants au par avant, toutes les têtes se trounèrent vers elle. Rei sembla de ratatiner sur place, essayant désespérement de se cacher derrière son livre.


Je continuerai sans aucun doute demain, car je dois partir, gomen. huh.gif Ce vous donne juste le début. ^^
Yuki-chan
Magnifique fic et le dessin...n'en parlons pas...elle a des air de Machi Rei dessus...el le peu qu'on voit de Yuki...segneur, je me sens défaillir...

/me tombe dans les vapes...
loulou2a
le dessin de Rei ets super
elle est vraiment tres jolie


j'aime de plus en plus cette fic


comment vont réagir yuki et Kyo, va t'elle s'entendre avce eux ou va t'elle écouter Akito?

ayumi_sohma
tongue.gifMERCI TOUT LE MONDE
tongue.gif

Je m'éclate à écrire cette fic, et ça me fait vraiment palsir qu'on la lise.
Mais cette panne d'inspiration elle persiste ça me casse les pieds !!!!!!!! GrrGrGrrr !!!
J'ai pas envie de vous décevoir, mais j'arrive pas à écrire, et a cause de ça, je pourrais peut-être pas participer au mini-jeu des Chevaliers !! m*rde !!!!
Dès que je pourrais, je ferai de mon mieu! Vous verez vous serrez éblouis ! XD

** PROMIS **
the_free_cat
J'espère bien qu'on sera ébloui !! mad.gif( <= les yeux déjà plein d'étoiles...)

Courage il faut que tu retrouves l'inspiration !!!!

PS : C'est quoi le mini-jeu des chevaliers ? oO
Sakuraflower
*o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o*
Tu dessines super bien!! surtout que t'as du prendre du temps a dessiner le premier dessin, sur l'ordi ca doit pas etre facile
*o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o* *o*

Bouhhh vos fics m'empechent de dormir TTT-TTT. Elle est geniale ^^. Merci de me l'avoir conseiller Onii-san (la personne concerne se reconnaitra^^)

Bon je vais dodoter (enfin j'espere....)
the_free_cat
Sakuraflower >> mdr !! Les fics qui t'empechent de dormir !! Moi je suis toujours connecté, je sais pas si t'as vu l'heure qu'il est !!!

a_s >> Toi par contre dors bien parce qu'il faut qu tu retrouves l'inspiration !!!!!! Si jamais tu fais des rêves et que tu t'en souviens tu peux toujours t'en servir pour écrire ta fic
ayumi_sohma
sad.gif Arigatô pour votre soutien ! Ayu est de retour plus en forme que jamais, un peu fatiguée, parce que j'ai pas assez dormi, mais y c'est passé quelque chose cette nuit, je suis bouillonante d'idées, c'est un miracle ! ^^

TFC >> 5 heures du matin ?! XD Tu devrais dormir toi aussi tu sais ! ^^


Chapitre 5 (partie 2)

Rei monta les marches deux à deux,et longea le couloir au pas de course.
Arrivée devant la porte de la classe, elle regarda par l'entrebaillement, ce qui s'y passait. Le professeur, une femme aux allures de mannequin (grande et mince), écrivait au tableau, ce qui semblait être un texte assez ancien.
Rei, profita de ce moment d'inattention pour rentrer dans la salle. Sur la pointe des pieds, elle gagna la seule place libre, au fond, à côté d'un étrange garçon aux cheveux oranges... oranges ?
Elle prit place à côté de lui, et sortit rapidement, ses affaires, ouvrit son livre, et fit mine de suivre.
Mayuko: "Comme vous avez pû le constater par vous même, nous accueillons une nouvelle élève. Vu qu'elle arrive en cours d'année, j'éspère que vous serrez tous très aimable avec Melle Sôma!"
Ces mots eurent l'effet d'une véritable bombe. Alors que personne ne semblait avoir remarqué sa présence quelques instants au par avant, toutes les têtes se tournèrent vers elle. Rei sembla se ratatiner sur place, essayant désespérement de se cacher derrière son livre.
Arisa : "Encore une ?! Mais c'est une véritable invasion !"
Le professeur Shiraki frappa dans ses mains, pour attirer l'attention des élèves, et les insiter au silence.
Le visage habituellement pâle de Rei avait prit une teinte cramoisie. Bien que le calme revint très rapidement, les élèves ne cessaient de lui jeter des regards interloqués, ce qui ne faisait qu'accroître son malaise, lui donnant l'impression d'être un véritable phénomène de foire.
Kyô : "Ne t'inquiète pas ... C'est toujours comme ça le premier jour. Faut dire que t'es quand même la cinquième Sôma du lycée, la troisième de cette classe...... Qu'est-ce que tu regarde comme ça ?!"
La jeune fille ne cessait de fixer ses cheveux étrangement flamboyant, se demandant s'il s'agissait d'une teinture ou de sa couleur naturelle.
Kyô : "Mais arrête de me regarder comme ça ! C'est mes vrais cheveux, ça te pose un problème ?!"
Dans son esprits, Rei fit le rapprochement. Ce garçon, assis à ses côtés, ne pouvait être que le plus maudit, de tout les maudits: l'esprit du chat. Sa mère lui avait souvent conté la légende. On disait de lui, qu'il se devait de porter un bracelet, lui permettant de garder son apparence normal, sans quoi, il se transformait en un abominable monstre, cruel et assoifé de sang. L'adolescente posa ses yeux sur le poignet de Kyo, jogeant du regard les petites perles noireset blanches .
Rei : "Désolée... Mais c'est la première fois que je vois quelqu'un avec un couleur de cheveux pareil."
Kyô: "Ouais, et alors ?! On t'as jamais dis que c'était mal poli de fixer les gens comme ça ?!"
Rei: "Je t'ai déjà dis que je m'excusais ... Ca ne te suffit pas ?"
Kyô: "NON ! Ca me suffit pas !"
Rei: "Quel casse pied! Qu'est-ce que tu veux de plus ?!"
Kyô : "Rien du tout, TAIS-TOI!"
Elle se mit à rire doucement, devant la stupidité de cette dispute, avant que Mayuko ne les rapelle à l'ordre. La suite du cours se passa sans encombre majeure, mis à part le fait, qu'un garçon entra dans la classe , en criant qu'il avait à tout prix besoin de son "Yun-Yun" pour une réunion du conseil. Quand le professeur parvint enfin a lui faire quitté la salle, la sonnerie retentie pour annoncé la fin de l'heure.
Rei, sortit rapidement. Le jeune homme en question, était toujours présent, appuyé contre le mur.
Lorsqu'il posa ses yeux sur elle, son visage s'illumina; et dans un geste théatral, il s'inclina.
Manabe: "Quelle est cette illusion enchanteresque ?! Trop belle pour être réelle."
Il s'approcha de Rei, qui ne savait pas trop s'il fallait rire ou se taire,lui prit la main, et déposa un très léger baiser dessus.
Manabe: "Kakeru Manabe pour vous servir ma Dame..."
Amusée, Rei décida de se prendre au jeu. Elle fit une grossière révérence, et se redressa, bien droite.
Rei: "Enchantée ... Je ne peux qu'être touchée par votre dévotion jeune prince!"
En entendant cette réplique, il ouvrit de grand yeux, et lui sourit. Yuki s'approcha de lui, et lui tira l'oreille. C'était un garçon, assez grand. Son visage aux traits fins, presque féminins, dégageait une beauté presque surnaturelle. Rei fronça les sourcils. Akito ... il était le portrait craché d'Akito.
Yuki: "Elle est nouvelle, laisse lui cinq minute de répis, baka!"
Manabe: "Je me disais bien aussi ... Si j'avais croisé pareille beauté je m'en serai souvenue."
Yuki leva les yeux au ciel et poussa un long soupir.
Yuki: "Qui m'a fichu un abruti pareil ?! Excuse-le ..."
Le pauvre se fit littéralement traîné par l'oreille, tout le long du couloir.
Manabe : "Aurevoir ! AUREVOOOOOIR MA PRIIINCESSE !"
Cette dernière remarque lui valu un coup de pied dans le derrière. Les cris couroussés de Manabe rentirent avec force dans tout le batîment.
Arisa :"Lors c'est toi la nouvelle Sôma ?!"
Rei : "Euh ... oui!"
Kyo s'approcha d'elles, en compagnie de deux autres élèves. L'une avait de longs cheveux noir comme la nuit, ainsi que des yeux, tout aussi sombres et brillants, qui semblait être dôté de la capacité de TOUT voir... même l'invisible.
Rei se força à lui sourire. L'autre semblait beaucoup plus sociable. Elle était assez petite (Rei la dépassait d'une demi-tête). Son visage était doux, son sourire chaleureux.
La lycéenne en question se s'inclina respectueusement devant elle.
Tôru : "Bienvenue au lycée Kahibara. Je suis Tôru Honda ..."
Honda ... Ou avez-t-elle entendu ce nom ?
Rei : "Salut!"
Tôru: "J'éspère que tu te plaira ici!"
Rei: "Sans aucun doute!Je m'y sens déjà très bien!^^"
Arisa: "Poil-de-carotte t'as pas trop embêté!?"
Rei: "Qui ?! Ah ... le roi des casse-pied ? Non ça a été."
Kyô: "REPETE UN CE QUE TU AS DIT SI T'ES UN HOMME!"
Rei et Arisa lui lancèrent un regard moqueur, tandis que Tôru souriait. Saki avait les yeux fermé, et une étrange expression accroché sur le visage. Yuki,les rejoint.
Saki: "Tiens donc ... Les ondes émmanent de toi, sont identiques à celle de Kyô et Yuki."
Elle la regarda sans comprendre. Décidément ce lycée acceuillaient de drôles de personnages.
Arisa: "Bah, c'est normal Saki, ils sont de la même famille."
Saki: "Non ... Cela n'a aucun rapport. Kyo et son père, bien qu'il soit de la même famille, ne dégagent pas du tout la même chose. Ces ondes ne sont caractéristiques que de certains Sôma ..."
Tôru arrêta brusquement de sourire.
Saki : "Je ressens la même énergie chez Hatsuharu et Momiji ... ainsi que chez Shigure d'ailleurs ... C'est bizarre."
Arisa: "Si tu veux mon avis, c'est toi qui est bizarre Saki ..."
Tôru regarda Rei, les yeux brillants. Rei devait sans doute être le signe du coq...
La pensée, qu'elle fasse, elle aussi partie des maudits avait éfleurés Yuki et Kyô, mais c'était impossible ...
Arisa regarda sa montre, et s'excusa, car elle devait aller travailler. Saki partit elle. A présent Tôru pouvait parler sans craindre de représaille.
Elle attrapa vivement les mains de la jeune fille.
Tôru: "C'est toi ?! C'est toi le nouveau coq !"
Yuki : "Nouveau ?"
Kyo: "Ne dis pas n'importe quoi Tôru!"
Rei acquiessa d'un signe de tête. Tôru se félicita mentalement d'avoir trouvé si rapidement, alors que Kyo était totalement dépassé par les événements.
Yuki: "Descendons, il y a trop de monde dans les couloirs."
Dehors, le soleil tapait avec force. La brise fraîche qui soufflait était très agréable. Elle faisait valser les pétales des cerisiers dans les airs, offrant un spectacle presque magique.
Kyo: "Explique-toi Tôru parce que là ... mellow.gif"
Tôru: "Eh bien ... il y a pas si longtemps que ça, je suis allée voir Kureno. Nous avons beaucoup parler tout les deux, c'est là que j'ai appris qu'il n'étais plus maudit...."
Yuki: "Alors il y a vraiment un moyen de briser cette malédiction ?!"
Un petit oiseau se posa sur l'épaule de la fille.
Rei: "Je croyais déjà au courant ...."
Kyô : "Non, c'est normal ... Jamais Akito n'aurait laissé quelqu'un être au courant d'une telle chose."
Yuki: "Ca aurait été le début de la fin ... La naissance d'un nouvel espoir pour nous, maudits. Celui d'être un jour libre de faire nos propres choix."
Kyo: "C'est pour ça que Kureno habitait à l'écart ..."
Tôru: "En tout cas, je suis contente de te connaître Rei!"
Rei lui sourit chaleureseument. Des pas retentirent derrière eux, mais ils n'y prirent pas gardent, pourtant, elle sentit une présence derrière elle. Un étrange frisson la parcourue.
Tôru: "Nous pouvons être amie si tu veux !"
Rei: "Bien sûr !"
Une main se posa sur son épaule. Elle se retourna, et se retrouva nez à nez avec Akito. Son coeur s'emballa. A présent, elle se rappellait, qui était cette Tôru Honda. Instinctivement, les deux garçons se placèrent devant leur protégée.
Akito: "Ne vous inquiétez pas ... Je m'occuperai de cette petite peste plus tard!"
Le chef de famille semblait furieux. Il attrapa Rei par les cheveux, et la fit rentrer dans la voiture.
Akito: "Je crois que nous allons avoir une longue discussion toi et moi, Rei Sôma !"

-----------

Je tiens à m'excuser pour ce gigantesque chapitre ! J'avais tellement d'idée; qu'a la fin ça donne quelque chose de très longs et d'un peu brouillon. J'essayerai de me rettraper sur le prochain, et de faire quelque chose d'un peu plus agréable à lire ! Parce qu'il y a plein de répetition, le style est lourd. Je suis vraiment déçue là ... blush.gif
mogyoda
mais non c'est très bien
Rei va regretter d'avoir oublié la mise en garde d'Akito au sujet de Tohru...
Sakuraflower
TTT-TTT T'as pas honte de couper a un endroit pareil TT-TT Bouhh...
A quand la suite ?? Ah oui je voulais juste savoir.. Tu compte sortir a quelle vitesse tes chapitres ?? (ex: 1par jour, 1 chaque 2jours etc..)

TCF=> Ouais pour trouver pire que moi faut te trouver =_=', mais a vrai dire je me suis couchee a 4h du mat -_-'... Maudites fics... lol
ayumi_sohma
Pendant les vacances, et si je suis inspirée, le plus que j'ai fait c'est trois en 1 jour, mais à partir de lundi, ça devrait être 1 par jour ^^ smile.gif
Sakuraflower
OHh! Serieux? Meme pendant les cours *-*. Oh c'est sympa ca *-*. Y'en aura une demain ???
ayumi_sohma
Chapitre 6

Rei s'assit sur le tatami, tremblante. Elle ne savait pas trop à quoi s'attendre. Akito était si imprévisible ...
Il traversa la pièce plus menaçant que jamais, et congédia Hatori qui les avaient raccompagnés.
Rei releva la tête, en essayant de croiser désespérement le regard du medecin. Mais Hatori détourna la tête, le coeur serré, et quitta la pièce sans dire un mot. Le silence qui régna durant ces quelques minutes, sembla durer éternellement.

Akito: "Je t'avais pourtant prévenue ce matin!"

La colère persait dans sa voix. Il frappa du poing contre le mur. Rei soutint tant bien que mal son regard.

Rei: "J'ai oublié."

Son visage était serin, ne laissant apparaître ne crainte, ni apréhension. Bien que cela ne fit que deux jours qu'elle était arrivée au manoir, elle commençait à comprendre comment fonctionnait le chef des douzes.

Akito: "Oublier ? C'est une des caractéristiques de ton signe, si je ne m'abuse."
Rei: "Oui, mais vous le savez mieux que moi."

Livide de rage, il attrapa le vase et le lança de toutes ses forces vers la jeune fille. Celui-ci se brisa sous le choc, blessant Rei par la même occasion. Elle laissa échapper un gémissement de douleur, et plaqua sa main, sur son bras ensanglanté. Elle ne comprenait pas, ses réactions démesurées, et ne comprenait pas non plus, comment est-ce que l'on pouvait avoir tant de haine dans le regard.

Akito: "Tu n'as passé qu'une heure avec elle, et voilà que tu me tiens tête!"

Elle voulu a nouveau lui répondre, mais elle s'en sentit incapable. C'était une sensation plus que désagréable . Sans doute a cause de ce lien. Rei avait entendu dire que les maudits devaient une entière dévotion à leur dieu, car, eux, n'était rien sans lui.

Rei: "P...pardonnez-moi ..."
Akito: "Que je te PARDONNE ?"

Elle ferma les yeux, tremblant de plus belle. Sa blessure la faisait atrocement souffrir. Akito l'observa, un sourire d'auto-satisfaction, scotché au coin des lèvres, celui que Rei détestait tant.

Akito: "Très bien, ne te mets pas dans cet état, je te pardonne ..."

Il posa sa main sur sa tête et s'agenouilla à ses côtés, optant pour une autre méthode de dissuasion. Il passa sa main dans ses cheveux, d'un geste presque machinal.

Akito: "C'est que je suis inquiet pour toi, ma petite Rei ... Tu es si fragile, c'est toi le plus faible de tout les signes. Tu as besoin de ma protection."

Elle se contenta simplement d'hôcher la tête, les yeux dans le vague, fissonant à chaque fois qu'il éffleurait sa nuque du bout de ses doigts.

Akito: "Regarde Hatori, lui, le grand dragon. Il a perdu son oeil gauche."
Rei: "Vraiment ?"
Akito: "Oui ... C'est se monstre qui l'a blessé, quand la garce lui a retiré son bracelet."
Rei: "Pourquoi ?"
Akito: "Pour me tuer ... Mais son plan à échoué, Hatori c'est interposée pour me sauver. Cette peste croyait pouvoir briser la malediction en me détruisant."

La jeune fille ouvrit de grands yeux. Comment est-ce qu'une adolescente, d'apparence, si pure, si innocente, pouvait avoir tant de choses à se reprocher? Si Hatori ne voyait plus, c'était à cause d'elle. Rei comprenait mieux à présent les raisons par lesquels, Akito la méprisait tant. Misi un doute persistait tout de même.

Akito: "C'est pour quoi, tu ne devra plus jamais t'approcher d'elle. Je t'aime tellement ... J... je crois que je mourrai s'il venait à t'arriver quelque chose. Alors promet moi, de ne plus jamais lui adresser la parole."

Rei ne répondit rien, trop de chose restaient floues dans son esprit. Le récit ne tenait pas la route ... Il empoigna son visage, insistant un peu plus.

Akito: "PROMETS-LE MOI!"
Rei: "Je vous le promets"
Akito: "Maintenant va te coucher."

Elle sortit de la pièce, tellement obnubilée par les propos du chef de famille, qu'elle traversa la cour, pieds nue, oubliant de reprendre ses chaussures., et d'aller faire soigner sa blessure. Le lendemain, elle irai voir Hatori, pour éclaircir un peu les choses.

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~


Voilà ! ^^
Prochain chapitre, fort en rebondissement, avec notamment l'aparition tant attendue de Ren, qui semble en savoir beaucoup plus sur la malediction qu'Akito lui-même. Plus pas mal de révélations ! ^^
Yuki-chan
Superbe chapitre!!!!
Ta façon décrire est vraiment pationnante!Tu respecte bien le caractère des persos en plus (bien plus que moi en tout cas...^^")

Vivement le suivant!^^
ayumi_sohma
XD Merciiii, merci beaucoup ! ^^ Y-chan ! biggrin.gif
Dans le prochain, je vais faire quelque chose d'un peu plus cool, tiens, je ferais intervenir Ayame et Shigure sans doute ! ^^ Pour rire un peu ! Et puis ... Bon, aller, je vais mettre une petite histoire d'amour !
Là, j'écoute vos propositions pour le couple !! Pas forcément avec Rei, et tout est permis ! XD Même un couple genre KazumaxSaki ! XD ^^
Yuki-chan
Mmmmmmmmmmmm......

Pourquoi pas Rei-Akito???
ayumi_sohma
Spoilers:J'avoue que ça me trotte dans la tête depuis un bon petit moment ! ^^
Et je me demandais, si j'allais laissé Akito en garçon dans ma fic pour le mettre avec Rei ...
Ou le mettre quand même avec elle, et faire une fic Yuri ... *_*
Je sais pas trop en fait. Mias je pense que j'aurias du mal a écrire une fic avec un couple fillexfille, bien que le fait en soi, ne me dérange pas du tout !!!
Alors je vais peut-être laissé Akito en garçon !!!


{je voulais essayer la balise spoils ! >o<}
the_free_cat
Mais non le style n'est pas lourd !! Mais non ce n'est pas désagréable à lire !! J'ai été super content de trouver cette fic à lire ce...hum..."matin" au réveil !! XD Vivement la suite !!!
Sakuraflower
Hihi torp cool je savais pas que t'avais mis la suite *o*. Eheh j'attends la suite avec impatience^^.

TFC=> =_=" toi t'es vraiment pire que moi question sommeil....
mogyoda
TFC >> t'as vraiment de drôle d'horaires....

ah le super mensonge d'Akito, je pense pas que ce soit très convaincant en effet de dire que Tohru a tenté de tuer Akito avec l'aide de Kyo
Yuki-chan
Oui...mais Rei est déstabilisée et donc influençable...
loulou2a
ta fic est magnifique

tu écris vraiment tres bien
ce nouveau personnage ets intéressant et les caractères des persos sont bien conservés
Akito ets vraiment un monstre pour inventer une histoire pareil

j'ai vraiment hate de lire la suite

pour ton spoilc'est vrai que c'est mieux de laisser akito en garçon car un couple filleXfille c'est pas trop cool
ayumi_sohma
C'est vrai que question mensonge, il aurait pû trouver mieux ! =_= Mais, en réalité, lui, aussi, est un peu destabilisé, il a aucune envie de perdre le signe du coq une seconde fois. C'est pourquoi, il fait tout pour convaincre Rei, que Tôru est mauvaise. Quitte à parfois se rendre un peu ridicule!
Ca phrase à la base ça devait être un truc du genre
"Elle a fait ça par amour pour ce monstre, croyant qu'en me tuant, elle le libererai de son fardeau. Mais elle s'est trompée, ma mort n'y aurait rien fait ... et tu veux que je te dise pourquoi ?! ..... c'est parce que je suis déjà mort!"
*là il rigole comme un dément, lui tourne le dos et rajoute d'une voix lugubre*
"L'amour est méprisable ..."
Mais finallement j'ai préféré changer, parce que je trouvais que ça allait trop vite à mon goût! ^^ Comme ça, je pourrais introduire des chapitres amusants avec toute la smala XD
Yuki-chan
C'est vrai que c'est mieux quand on peut écrire des petites joyeusetés avec ses perso! (mais moi je me suis embarquée dans un truc de ouf...)
ayumi_sohma
Preview Chapitre 7:" Rencotre avec: The Madubachi Trio's Show"


________________________



L'homme remua, et ouvrit ses grands yeux verts. Il regarda Rei, un sourire coquin accroché sur le visage, ce qui eût pour effet de ne la mettre que plus mal à l'aise. Il se leva comme si de rien n'était.
Si elle avait eût l'esprit mal placé, Rei aurait pû admirer, son corps mince, ses membres à la fois forts et fragiles. Sa longues chevelures aux reflets argentés, effleurant gracieusement sa descente de reins.

Rei: "Q... Q ...Qui êtes vous ?!"
??? : "Quel idiot ! Je ne me suis même pas présenté hier soir ?! Faut dire que nous étions très occupés ..."
Rei: "Hier soir ?!"
akito_ren
Je viens de lire toute ta fic ^^
j'aime bien, c'est ... euh... captivant XD !
Continue !
the_free_cat
Je crois que j'ai déjà trouvé qui ne s'est pas présenté hier soir !! XD Je suis déjà mdr rien qu'à l'idée de cette scène et je suis super impatient à l'idée de la lire !!!
This is a "lo-fi" version of our main content. To view the full version with more information, formatting and images, please click here.
Invision Power Board © 2001-2005 Invision Power Services, Inc.