> [Arisa kun], Coeurs Envolés chap 6
Arisa kun
posté Jul 31 2007, 05:15 PM
Message #1


Petit(e) nigiri


Groupe : Membres
Messages : 59
Inscrit : 28-February 07
Lieu : En train de bouffer un gateau à la pistache
Membre no 12 664



Salut!

Bienvenue sur mon topic! ^^ En espérant que mes fics vous plaisent, bonne lecture!

Listing des créations
-----------------------------------
Coeurs Envolés - chap 6 ici

-----------------------------------

* = [explicit content] réservé aux + de 18 ans
* = [spoilers]


Voila mon blason! (IMG:https://img406.imageshack.us/img406/2748/animationnyahhmi1.gif) Il a été fait par quelqu'un que j'apprécie beaucoup! Si jamais elle passe par là, Je t'adore!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
3 Pages V   1 2 3 >  
Start new topic
Réponse(s) (1 - 19)
Arisa kun
posté Jul 31 2007, 05:32 PM
Message #2


Petit(e) nigiri


Groupe : Membres
Messages : 59
Inscrit : 28-February 07
Lieu : En train de bouffer un gateau à la pistache
Membre no 12 664



Et bien voila! C'est ma première fic! Je l'ai écrite il y a pas longtemps et je souhaiterais vous la montrer donc voila! Je vous met les 5 premiers chapitres pour commencer!^^


Titre : Un amour difficile

Genre : Romance, mièvrerie, humour, souffrances (heu je m'égare là)

Note : Les pensées des persos sont entre /, les flash back entre [] et mes remarques ou délires entre ()

Disclamer : Les persos de Fruits Basket ne m'appartiennent pas et blablabla...


Chapitre 1

C’était par une belle journée d’été, les oiseaux gazouillaient, et les rires et les sourires fusaient de partout sauf dans une maison. Une maison composée de biens étranges personnages. Un garçon aux cheveux orange criait sur un autre aux cheveux argentés.

-Tête orange (c’est plus court) : JE VAIS TE TUER BAKA NEZUMI !!!!!
-Tête argentée : C’est ça, quand les poules auront des dents …
-Tête orange : Mais elles en ont déjà !
-Tête argentée : Depuis quand ?
-Tête orange : Depuis maintenant !! dit le garçon en fonçant sur l’autre comme pour lui envoyer un coup de poing quand une voix féminine l’arrêta net.
Elle provenait de la porte. Le garçon regarda avec effroi la porteuse de la voix. Il s’éloignait déjà quand une main le retint. Un homme d’environ 27 ans le tenait par le t-shirt. Il dit :

-Kyo tu pourrais au moins dire bonjour à Kagura et ainsi éviter que ma maison soit démolie avant l’heure. A moins que tu veuilles que je prenne l’argent sur ton compte ?
-Mais j’suis pas ton assurance, moi !
-Kyo, dit Kagura au bord des larmes, pourquoi ne m’as-tu pas prévenu de ton retour ? Moi je voulais te parler… JE VOULAIS TE VOIR !!!! dit-elle en lui administrant un violent coup de poing.
Elle le fit tournoyer au dessus de sa tête avec une telle vitesse qu’elle le lâcha et il s’écrasa contre la maison en faisant un grand trou.
L’homme d’environ 27 ans s’écria :

-MA MAISOOOOOOOOOON !!!!!!!! Oh je meurs ! dit-il en se jetant à terre et en simulant la crise cardiaque.
-Shiguré, tu crois pas que t’en fais un peu trop ? dit la tête argentée.
-Yuki, tu ne comprendras jamais ce qu’est la souffrance de voir sa maison s’écrouler sous les coups d’amoureux transis…
-Mais n’importe quoi ! J’suis pas amoureux d’elle !! cria Kyo
-Tu disais, dit Kagura d’une voix menaçante, une étrange lueur brillant dans ses yeux
-Je disais que je ne t’aime pas !
-Quoi, répète un peu pour voir! dit-elle en lui tordant le bras.
-AAIE AIIIIEE !!!!!!!
-Kyo, ne la provoque pas voyons. Qu’est ce que je disais… Ah oui, je disais hum hum : je me sens si triste pour ma maison que je vais me coucher en espérant que ces souvenirs si blessants s’effaceront. Non, j’ai une meilleure idée, je vais plutôt appeler Aya !
-QUOI ? dirent les deux garçons d’un air menaçant prêts à le frapper à mort 
-Je j’ai dit que j’appelais mon assistante d’édition, j’ai envie de faire baver quelqu’un aujourd’hui, niark niark…
-Sadique !
-Moi, sadique ? dit Shiguré de son air faussement innocent
-C’est ta première caractéristique !
-Tu es trop méchant avec moi, Kyo ! dit-il en pleurant
-Espèce de crocodile !

Et tout le reste de la matinée continua comme ça jusqu’au moment où Kyo finit par être blessé sérieusement.
Kagura affolée :

- Kyo, Kyo, répond moi ! Kyo, tu vas bien ? (Arisa kun: Tu vois bien qu’il va pas bien mais tu lui demandes si il va bien, franchement Kagura tu me déçois (-_-). Kagura : Mais c’est toi-même qui m’a fait dire ça ! Arisa kun: Euh… et alors ? Kagura : Elle ose demander ça en plus…Chers lecteurs et lectrices excusez la, elle ne sait plus ce qu’elle dit. Arisa kun: Mais n’importe quoi ! Je ferme cette boîte de dialogue inutile et… Kagura interrompant : Mais c’est toi qui l’a ouverte ! Arisa kun: La fer— et arrête de m’interrompre quand JE parle, donc je disais, Je ferme cette boite de dialogue inutile et je vous laisse continuer de lire. Kagura : Pff. Arisa kun: Quoi « Pff » ? Kagura : Rien et t’avais pas dit que tu fermais ? Arisa kun: Euh c’est vrai…Bon je ferme. Kagura : C’est pas trop tôt. Arisa kun: QUOI ? Kagura : Je ferme pour elle, la pauvre elle perd la boule. Arisa kun : Mais n’importe quoi ! Kagura tu vas voir !)
-Yuki : Shiguré, appelle Hatori. Je crois que là, c’est sérieux.

Shiguré se précipita sur le téléphone :

-Hatori, Kyo est gravement blessé !
-Comment s’est-il fait cela ?demanda t-il mais en se doutant déjà de la réponse
-Euh, dit Shiguré embarrassé, c’est Kagura.
-… J’arrive.

Quelques minutes plus tard, un bel homme en blouse de médecin sortit d’une belle voiture. Il avait des cheveux noirs et des yeux violets. Il pénétra dans la maison et prit conscience des faits.

-Hatori, enfin te voila. Tu en as mis du temps ! Ne me dis pasque tu étais avec Mayuko ? !!!!Ne me dis pas que j’ai mis dans le mil ? Tori-san est amoureux, Tori-san est amoureux !
-Même dans un moment aussi critique, tu es toujours aussi puérile. Au lieu de dire des imbécillités aide moi à transporter Kyo dans sa chambre.
-Tori-san est méchant avec moi !

Après les jérémiades de Shiguré, Hatori et lui montèrent enfin Kyo dans sa chambre. Le médecin l’examina puis il descendit annoncer son diagnostique dans le salon.

-Il n’a que quelques contusions et ne risque rien. Il a juste besoin de repos et de calme, dit-il à l’intention de Kagura.
-Je ne voulais pas, dit-elle en sanglotant faiblement
-Je sais, lui répondit-il, mais je t’ai déjà dit de te maîtriser pour ne pas faire de mal aux personnes que tu aimes.
-Et à ma maison !
-La ferme Shiguré ! dit Yuki
-C’est entendu, je vais essayer de me calmer, dit-elle en essuyant ses larmes

Elle monta dans la chambre de Kyo et le trouva à demi réveillé.
Quand il la vit, il prit peur mais Kagura le rassura et dit en lui prenant la main :

-Kyo, je suis sincèrement désolée du mal que j’ai pu te faire jusqu’à aujourd’hui mais tu comprends, je réagis comme cela parce que…je sais que tu ne m’aimes pas comme je t’aimes et ça me fait mal, ça me brise le cœur et c’est pour cela que je me défoule sur toi. Je ne te frappe pas toi mais ma souffrance. Je te frappe comme pour détruire cette souffrance que je ressens au plus profond de mon cœur lorsque je te vois et que penses à toi. Alors, pardonnes moi, pardonnes moi, dit-elle en fondant en larmes. Je vais changer et j’espère que grâce à cela tu m’aimeras même un tout petit peu.
-Je te pardonne mais j’espère que tu tiendras ta parole car la prochaine fois mes côtes ne supporteront pas le choc, dit-il en grimaçant de douleur
-Kyo, tu as mal ?!Non, je plaisante, dit-il en souriant

De la porte entrouverte, Shiguré observait la scène en soupirant :

-Espérons qu’elle dise vrai.

Au bout de quelques mois, une douce affection s’installa entre Kyo et Kagura. Celle-ci avait arrêté de le frapper et Kyo ne s’enfuyait plus lorsqu’il la voyait. Kagura l’aimait toujours autant et lui la considérait plutôt comme une amie chère à son coeur.
***


Un jour, que Yuki et Kyo se rendaient au lycée, toujours en se disputant, ils se figèrent devant une jeune fille recroquevillée sur elle-même et qui était secouée de sanglots.

Yuki : Mademoiselle, on peut vous aider ?
Kyo : Et qui t’a dit de parler pour moi et qui te dit que je veux l’aider ?
Yuki : Vraiment. Tu es plus mufle que je pensais. Tu ne peux même pas te conduire en gentleman, baka neko !

La jeune fille leva alors ses beaux yeux naïfs sur les deux garçons.
Kyo: /Qu’elle est jolie !/
La demoiselle en question était brune. Ses yeux marron profonds étaient si tristes que Kyo ressentit un besoin immense de la serrer dans ses bras mais il ne pouvait pas et puis il ne la connaissait pas assez pour cela.
Après un moment elle dit :

Fille : Non vous ne pouvez pas. Rien ni personne ne pourra y changer quelque chose.
Elle se leva en titubant un peu. Yuki, alarmé par son état insista :
Yuki : Mais vous n’avez pas l’air bien !
Fille : Je vais bien. Excusez moi de vous avoir fait perdre vôtre temps. Gomen. Au revoir.
Et elle s’enfuit en courant.
Yuki : Attendez !
Kyo : Laisse la.

Jusqu’à son arrivée au lycée, Kyo ne cessa de penser à la demoiselle. Yuki qui batifolait avec sa copine Machi l’avait sûrement déjà oubliée, mais pas Kyo.
Quand ils rentrèrent en classe, ils furent tous les deux surpris lorsqu’ils virent la même fille qu’ils avaient rencontré le moment d’avant dans la rue.
Mayuko, leur professeur principal dit :

Mayuko : Bienvenue à tous. J’espère que vous êtes prêts à travailler après les longues et merveilleuses vacances d’été que vous avez eu. Mais avant de commencer, j’aimerai vous présenter vôtre nouvelle camarade de classe. Vas-y Tohru, présente toi.

Tohru : Je m’appelle Tohru Honda et j’espère que je m’intègrerai bien à vôtre classe, dit-elle en souriant
Mayuko : Assieds toi, hum, là, à côté de Kyo.
Tohru : D’accord !

Elle s’assit à côté de Kyo.

Kyo : Tu vas mieux depuis tout à l’heure ?
Tohru : Hum, oui, je vais mieux dit-elle en arborant un magnifique sourire.

Sous le coup, Kyo rougit mais il se reprit bien vite.
Kyo : / Quelle fille bizarre! Tout à l’heure là, elle pleurait et voila qu’elle sourit déjà. Et d’ailleurs, je me demande pourquoi elle pleurait. Elle est très mystérieuse et elle à l’air joyeuse, pensa-t-il en lui jetant un coup d’œil discret, mais il y a dans son regard une lueur triste qui m’intrigue. Que cache t’elle donc de si triste ?/

A suivre…



Chapitre 2

Tohru devint vite connue dans le lycée sous le nom de « la gourde de première » (Et c’est justifié). Mais sous apparence « niaise », comme on le lui disait souvent, elle était plus intelligente qu’on ne le pensait (Sans blague). Elle avait vécu des choses assez difficiles et elle cachait sa souffrance et sa tristesse sous un sourire éclatant qui lui valait bien des critiques.
A la mort de sa mère, elle avait vécu un moment chez son grand père mais celui-ci était mort une semaine après à cause d’une maladie qu’il développait depuis de nombreuses années. Tohru s’était donc retrouvée seule sans aucun parent proche. Heureusement , il lui avait laissé une petite fortune qui lui avait permis de déménager et de s’acheter un petit appartement un peu isolé de la ville mais sécurisé.

-Tohru kun ! appela une voix
/Hein/ Elle sortit de ses pesées. Quelqu’un l’appelait. Elle se retourna et vit un beau jeune homme aux yeux flamboyants qui la regardait avec étonnement
-Bah, qu’est ce que tu fais là ?
-Je réfléchissais… Vous avez besoin de quelque chose Kyo kun ?
Il sourit en se souvenant du jour où elle l’avait appelé comme cela la première fois

[Kyo : Tu pourrais pas m’appeler Kyo kun tout simplement parcqu’avec tes  « Soma kun » ou « Soma san », on pourrait même me confondre avec l’autre débile ?
Tohru : D’accord, si ça vous fait plaisir Som…Kyo kun et bien ça me convient aussi.]

- Non je venais juste te prévenir que la Yankee, la folle aux ondes et l’autre baka voulaient que nous déjeunions ensemble.
-Ah, d’accord ! Et vous, vous ne venez pas ?
-Non, j’avais pas top envie.
-Ah, dit elle en baissant les yeux, déçue.
-Eh ! dit Kyo, Fais pas cette tête ! C’est pas comme si ta mère était morte !

A ces mots, Tohru détourna précipitamment les yeux. Kyo, remarquant son erreur s’exclama alors :
- Ah !! Excuse moi je ne savais pas ! Je suis désolé. Je sais combien ça peut faire mal de perdre quelqu’un…

GROS SILENCE

Et puis après un instant, Kyo dit avec une douce voix (Ce qui est très inhabituel) :

-Raconte moi. Je voudrais connaître la raison pour laquelle tu as parfois les yeux aussi tristes.
-Vous…Vous aviez remarqué ?
-Ben ouais, j’suis pas aveugle !

PETIT SILENCE

Puis Tohru raconta alors les circonstances de la mort de sa mère puis celles de la mort de son grand père. Elle lui raconta sa détresse, sa solitude et l’angoisse qui la prenait quand elle rentrait chez elle. Elle lui confia qu’elle avait peur de ce qui arriverait lorsque sa famille décédée ne serait vraiment plus qu’un souvenir et qu’il n’y aurait plus personne pour l’accueillir, la soutenir et l’aider dans les moments difficiles. Kyo répliqua alors :

-Et qu’est ce que tu crois qu’je fais en ce moment !
-Eh bien …
-Idiote ! Tu n’es pas toute seule. Il y a des gens qui pensent à toi et qui t’aiment contrairement à ce que tu penses. Arisa, Hana, et même l’autre cloche ! Alors arrête de t’apitoyer sur ton sort !

Tohru le regarda avec étonnement et puis elle osa lui demander après un instant :

-Et vous, vous faites parti de ces gens ?
-Ben…dit Kyo en rougissant légèrement, Il faut croire que oui puisque je suis assez idiot pour m’inquiéter pour toi !
-Et bien si je vous inquiète tant voudriez vous me faire le plaisir de déjeuner avec mo…nous ? Suggéra t-elle en devenant rouge tomate.
-Et bien …j’accepte, dit il d’un air contrit et en posant son point sur sa tête comme il en avait pris l’habitude.
 / Pourquoi j’ai accepté ! Je vais devoir me farcir ce baka nezumi/ Mais en regardant le joli visage de Tohru, il se dit qu’il pouvait bien faire ça pour elle.


Ils arrivèrent enfin et furent accueillis par les propos énigmatiques de Hana, une amie d’enfance de Tohru qui possédait d’étranges pouvoirs :

-Enfin c’est pas trop tôt!

Kyo enleva son point de la tête de Tohru et alla s’asseoir de son côté.

-Honda san, vous allez bien ? Comme j’ai vu que vous preniez du temps, je me suis dit que ce baka neko vous avait fait quelque chose ! S’exclama Yuki
-Qui c’est qu’tu traites de baka neko, baka nezumi ? Si tu veux m’insulter, fais le au moins en face pauv’baka !
-Je me dégraderai si je répondais à tes insultes. De plus tu n’es pas digne d’intérêt.
-Bien envoyé Prince ! rétorqua Arisa une ancienne yankee reconvertie grâce à Tohru qui était une de ses amie d’enfance. Eh ! Poil de carotte ! C’est quand que tu vas lui avouer ton amour à Tohru ?
-LA FERME ? SALE YANKEE !!!! dit Kyo en rougissant
-Ah la la ; Les jeunes d’aujourd’hui ne savent plus s’exprimer…soupira Hana
-Parce que t’es vieille pou dire ça ?!
-Peut-être…
-De toute façon, rétorqua Yuki, Il a déjà une petite copine qui s’appelle Kagura.
-Ah bon ?!! Kyon Kyon a une copine ? s’écria Arisa
-Ils se connaissent depuis qu’ils sont tout petits. Elle veut l’épouser depuis longtemps mais ce n’est que récemment que ce baka neko a accepté.
-Vous avez une fiancée Kyo kun ? demanda naïvement Tohru (Tu vois pas que c’est ce qu’on vient de dire ?)
-MAIS N’IMPORTE QUOI !!!!! JE M’EN VAIS !! VOUS ME FAITES TOUS CHI-- !!!!!!

Sur ce, il partit en laissant derrière lui le visage impassible d’Hana, celui rempli d’incompréhension de Tohru et deux personnes se tordant de rire.
-Et toi Prince tu as une copine ? demanda Arisa
-Oui ! Elle s’appelle Machi et je l’adore ! (Arisa kun : Non Yuki ! Ne dis pas ça tu vas briser le cœur de toutes ou presque toutes les fille qui lisent ma fic ! Yuki : Que veux tu, quand on a un succès fou comme moi, on ne peux rien y faire. Arisa kun : La popularité t’es montée à la tête, ma parole !! Ayamé serait fier de toi ! Ayamé : Quelqu’un m’a appelé ? Yuki poussant un cri d’agonie : NON, PAS LUI !! Arisa kun pressée : Bon, Yuki je te laisse, je…je dois finir d’écrire la fic… Yuki : NOOOON !!! Ne me laisse pas tout seul avec LUI !!)
-Et bien protège la bien car avec les folles qui courent dans le coin, on ne sait jamais !
-J’essaierai. dit il avec un grand sourire


Trois semaines plus tard, nôtre joyeuse petite troupe remarquèrent l’absence de Tohru. Kyo et Yuki n’avaient aucunes nouvelles et Arisa et Hana n’étaient pas au courant non plus.
Tohru ne vint pas de la semaine. Arisa se disait tout le temps qu’elle devait aller voir Tohru mais elle travaillait tous les soirs et Hana avait quelques problèmes familiaux.
Kyo légèrement inquiet décida donc de lui rendre une petite visite chez elle après les cours. Il sortit un petit papier dans son sac.

[Tohru : Tenez. C’est mon adresse, lui avait elle dit en lui tendant un papier avec des petites fraises. Si un jour vous avez besoin de moi ou que vous avez un problème, n’hésitez pas.
Kyo étonné : Ah ! Merci. Tu l’as déjà donné à l’autre ?
Tohru : Non. Je…je tenais à vous la donner d’abord, avoua t-elle en rougissant
Kyo : Ah…Bon allons en cours, dit il en fourrant le papier dans son sac
Tohru : Oui !]

Kyo arriva devant la maison et remarqua avec chance que la maison de Tohru était à quelques pas la maison fraîchement réparée de Shiguré. Il frappa mais personne ne vint répondre. Il attendit un instant en jurant dans ses dents
/ Mais qu’est ce qu’elle fait ? Si ça continu, je vais finir par vraiment m’inquiéter et je vais peter un plomb !/

Lorsque la porte s’ouvrit il était sur le point de partir. Il vit alors Tohru en …….pyjama, (A quoi est ce que vous pensiez ?!) les cheveux emmêlés, les yeux légèrement rougis et un mouchoir à la main.
Affolé par son état, il la fit s’asseoir dans une petite chaise qui traînait par là (Arisa kun : T’as pas fait ton travail Tohru ! Tu vas pas être payée ! Tohru : Ah bon ! Où est la chaise ? Arisa kun : -_-) Après s’être assuré qu’elle allait bien tout en lui criant dessus il lui demanda :

-Comment tu t’es fait ça ?
-Vous voyez, je sortais de mon cours de gymnastique, (Une de mes magnifiques idées !) comme tous les dimanches soirs et j’ai voulu faire un petit tour..
-LA NUIT, TOUTE SEULE !!!!
-Gomen Nasai !!! Hum, il faisait un peu noir et puis j’ai glissé et je…je…
-TU QUOI ?
-Je…je suis tombée dans la rivière (Je sais, c’est invraisemblable)
-IDIOTE !!!
-Gomen !!
-Continue !
-Et puis je criais à l’aide et il y a un homme qui est passé. Il m’a aidé à sortir de l’eau en prenant plein de précautions. Et il m’a amené chez lui, pour me soigner…
-ET TU L’AS SUIVI ?!!! INCONSCIENTE !!!! cria Kyo à bord de l’explosion.

Puis il se calma et demanda d’une voix inquiète :

-Il ne t’a pas fait de mal au moins ?
-Non ! dit elle en affichant un large sourire. Il a été très gentil. Il s’appelait Shiguré je crois.
-Ah. Soupira Kyo quand même un peu soulagée et content qu’on ait pas touché à Sa Tohru
/ MA Tohru !! Je deviens fou !!/
-Et puis ?
-Il m’a amené chez lui et il a appelé un homme. Son cousin je crois. Le cousin en question était d’une grande beauté. Il s’appelait Hatori je crois. Et puis il m’a donné des médicaments et il m’a ramené ici.….Vous ne dites rien ? Vous n’êtes plus en colère?
-Le plus important c’est que tu vas bien. Mais j’y pense, Tu aurais pu appeler Arisa et Hana ?
-Ano…J’ai perdu leurs numéros…
-Etourdie ! dit il en riant et en lui donnant un petit coup de poing sur la tête.

Silence

-Vous voulez une tasse de thé ?
-Pourquoi pas. Merci.

Tohru alla préparer un thé tandis que Kyo était dans ses pensées.
/ Il faudra que je parle à Hana et à Arisa. Mais peut être qu’elles m’en voudront parce que je suis allée voir Tohru. Bah, je verrai après. /

Tohru arriva peu de temps après. Mais avec sa maladresse habituelle, elle perdit l’équilibre, glissa et tomba sur Kyo.
SPOUF !!
Kyo se transforma alors en chat devant les yeux éberlués de Tohru.
-zut ! lâcha Kyo au sol ses vêtement à côté de lui.
-Que se passe t-il ? Kyo kun ?! C’est bien toi ! (Sous le choc elle oublie de le vouvoyer) 
-Oui, c’est bien moi. Autant tout te dire d’un seul coup.

Et il lui raconta la malédiction des Somas, la transformation intempestive lorsque les membres maudits rentraient en contact physique avec une personne du sexe opposée…etc.
Tohru se montra attentive, compréhensive et un peu triste. Kyo se retransforma. Tohru détourna les yeux. Après qu’il eut fini de rhabiller elle lui demanda avec hésitation :

-Et… A part le fait qu’il ne fait pas parti du zodiaque le chat n’est pas trop désavantagé ?
-Non….dit il d’un air énigmatique qui intrigua un peu Tohru. Mais quand j’y pense…..non rien.
-Vous ne voulez pas me dire ? Gomen si je suis un peu indiscrète alors.
-Non, ce n’est pas ça. C’est que je ne suis pas sûr…

Après un instant d’hésitation, il se lança.
-Et bien il se trouve que quelques fois quand je me retrouve convoqué chez Akito, nôtre chef de famille, il me dit que la personne qui était hanté par le chat avant moi, était plus chanceuse que moi. Car, il ne me l’a dit que récemment, la personne hantée avant moi était enfermée à l’age de 18 ans mais que moi …Il m’arriverait une chose plus douloureuse. Il m’a dit que quelque chose avait changé dans la malédiction du chat et que censée arriver un jour. Je ne serai pas enfermé mais…quand j’avouerai mon amour à une fille et que ce sentiment sera réciproque,…quelque chose se passera mais je ne sais pas quoi. Il m’a également avoué qu’à ce moment là, la personne qui aura eu le malheur de m’aimer aura seulement trois choix et que dans les trois choix, je souffrirai.

GROS SILENCE
-Kyo kun, quoi qu’il arrive je serai toujours là pour vous. Vous n’êtes pas tout seul. C’est maintenant à moi de vous dire ça, lui déclara t-elle d’un sourire rassurant.

[Kyo : Idiote ! Tu n’es pas toute seule. Il y a des gens qui pensent à toi et qui t’aiment…]

-Il y a autre chose que je voudrais te dire. Shiguré et Hatori font parti de ma famille et ils sont aussi maudits.
-Ah ! Par quels signes ? demanda t-elle excitée 
-Shiguré c’est un chien. / Un chien galleux d’ailleurs/ Et Hatori c’est le dragon /hum, hum/
-Ah ! La prochaine fois j’essaierais de deviner !
-Et excuse moi, dit il soudain d’un voix désolée, mais il se peut que l’on doive t’effacer la mémoire.
-Pourquoi ?Car si les autres découvraient cela, ils voudraient peut être nous analyser ou des trucs comme ça. Et puis c’est Akito qui décide. Donc je suis désolé.

SILENCE (Je sais, c’est répétitif)
-Promettez moi une chose Kyo kun, si on m’efface la mémoire essayez de redevenir mon ami (Je sais, c’est pas adressé à la bonne personne)J’veux bien. répondit il en souriant Vous savez, je suis très contente de vous avoir rencontré Yuki, Shiguré, Hatori et vous.

Ils passèrent une bonne soirée et Kyo rentra chez Shiguré un léger sourire aux lèvres.


Quand Akito fut mis au courant il pensa que ce fut une bonne opportunité pour ses plans machiavéliques. C’est pour cela qu’il accepta que Tohru connaisse le secret de douze.
Au fur et à mesure Tohru devint très présente dans la famille Soma. Elle fit la connaissance de tous les douze : Momiji, le petit lapin excité ; Haru le bœuf à double personnalité ; Kisa la petite tigresse fragile et Hiro (le mouton) son protecteur à la langue de vipère ; Ayamé (le serpent) le frère excentrique de Yuki ; Ritsu (le singe) un garçon timide mais très gentil et Rin ou Isuzu (le cheval) l’amoureuse très indépendante de Haru.


Un jour, où elle était invitée chez eux, elle fit une découverte sur prenante. Elle découvrit la troisième forme de Kyo. Elle fut terrifiée mais grâce à sa douceur et à sa compréhension naturelle elle réussit à accepter sa troisième forme. Ils devinrent plus proches que jamais.

Elle fut également invitée dans une de leur résidence secondaire pendant les vacances d’été.
Elle rencontra l’avant dernier membre du juniishi le coq : Kureno Soma et celui qui représentait leur dieu : Akito Soma. Il lui parut plutôt austère mais se montra poli avec elle.


Tohru était en train de s’entraîner pour sa gym’ et se mis à repenser à sa rencontre avec Kyo et les autres membres quand soudain, elle constata que le seul membre qu’elle n’avait pas encore rencontré était Kagura Soma, la petite amie de Kyo. Brusquement elle se sentit angoissée à cette idée. / Comment est elle ? Est elle jolie et sympathique ? Aime t elle tant Kyo que ça ?/
Elle ressentit un pincement au cœur en songeant que Kyo l’aimait. / Non ! Il ne l’aime pas sincèrement et autant sinon quelque chose se serait passé…Mais, quand elle le verra, va-t-elle l’embrasser/ Tohru rougit à cette pensée et puis soudain, l’illumination !
/Non ! Non ! Ca ne peut pas être possible ! Serais je amoureuse de Kyo !
Non, je ne peux pas ! / Elle repensa alors au visage de Kyo, à ses yeux flamboyants et à ses sourires timides mais si rares et elle admit l’évidence : elle était tombée AMOUREUSE de Kyo.

A suivre…



Chapitre 3

Note : Mes remarques ou mes délires sont entre (), les pensées des persos entre / et les flash back entre […]. L’histoire de Yuki a été racontée à la 3eme personne du singulier parce qu’avec des « je » tout le temps, ça aurait été dur.

Tohru, hébétée et effrayée se posa encore une fois la même question. / Depuis quand est ce que je … l’aime ? Peut être depuis ce jour là…/
[Kyo : Ne me touche pas !! Fous le camp !!!]

/ Mais j’étais revenue quand même/
[Tohru : Je ne veux pas ! Je refuse que vous partiez !!
Kyo : Lâche moi et essaye de comprendre.
Tohru : Non, je ne veux rien comprendre du tout ! J’ai peur, je ne vous reconnais pas Kyo kun car je ne vous ai jamais vu sous une telle apparence…mais je veux continuer la vie comme avant ! Je veux qu’on continue tous à vivre ensemble ! ]

/ Je l’aime mais je ne dois pas. Il y a Kagura et puis la malédiction… Je ne dois pas. Aidez moi, Mère, à faire ce que qu’il faudra. /

DRIIING !!!
Le téléphone sonna. Tohru alla répondre.
- Allo ?
- Tohru kun ? Salut c’est Kyo.
- Ah ! Kyo kun Comment allez vous ? puis s’inquiétant de son appel elle s’affola, Que se passe t-il ? Pourquoi m’appelez vous ? Quelqu’un est blessé ?
- Non ? calme toi Tohru, soupira t-il avec lassitude, C’est juste qu’Ayamé organise un pique-nique à la plage,et qu’il a voulu t’inviter. Alors je le fais à sa place.
- Ah ! Ayamé san organise un pique-nique (C’est ce qu’il vient de dire) C’est quand ?
- Samedi. Hatori viendra te chercher vers 8h30. (Il a même pas attendu sa réponse, quel malpoli !)
- D’accord ! dit elle joyeuse de revoir Ayamé et les autres. Mais elle avait surtout envie de voir Kyo. Depuis qu’elle s’était rendue compte de ses sentiment envers lui, elle avait envie de passer plus de temps avec lui mais elle redoutait le moment Kyo devinerait ses sentiments. /Il est parfois si perspicace, il lit en moi comme dans un livre ouvert…/

- Au fait, rajouta t-il, Kagura vient aussi. Il me semble que tu ne l’as pas encore rencontrée ?
- Ano…, non.
- Bon ben, tu feras a connaissance. Elle set très violente parfois dons ne la provoque pas.
- D’accord. Au revoir Kyo kun. A demain.
- Mouais…Salut.

Et elle raccrocha.
Elle avait été tellement contente quand il lui avait annoncé la nouvelle mais quand elle avait su que Kagura y serait aussi, sa joie était retombée net.

[Yuki : De toute les façons, il a déjà une petite copine qui s’appelle Kagura.
Arisa : Ah bon ?!! Kyon Kyon a une copine ?]

/ Je ne supporterait pas qu’elle l’embrasse. (Notre Tohru serait jalouse ? Quel miracle !) / Puis elle se mit à rougir de honte et de gène en se rendant compte de ses pensée.
/ Je dois me calmer. D’ailleurs je vais me coucher. La nuit porte conseil et je verrai bien demain. /
Elle se coucha mais ne sombra dans le sommeil que 2 heures plus tard.

Le lendemain elle se réveilla en sursaut. Elle avait fait un rêve où Kyo l’ignorait royalement et où il faisait des bisous bisous à Kagura. Ils s’entraînaient même au concours du baiser en apnée le plus long (J’avais top envie de le mettre ^_^)
Elle avait la tête lourde et les yeux rougis par la fatigue. Elle se traîna nonchalamment dans la salle de bain où elle fit sa toilette avec une lenteur pareille à un automate rouillé et abîmé. Puis elle s’habilla et ne mangea que très peu.


Quand elle arriva au lycée et qu’elle croisa le regard de Kyo elle se mit à rougir intensément. / Je n’arrive pas à me contrôler/
Kyo le remarqua tout de suite :

- Qu’est que t’as à rougir comme ça ? T’es malade ? demanda t-il en posant sa main sur son front.
A ce contact elle vira rouge tomate
- Non, je suis juste un peu fatiguée, répondit-elle en se reprenant contenance et en souriant.
- Hum…Si t’as de la fièvre ou autre tu me dis, dit il en esquissant l’ombre d’un sourire.
C’est à ce moment précis que débarqua Momiji.
- Bonjour Tohru kun, dit il en se retenant de sauter sur elle mais en lui prenant néanmoins la main.
- S’lut. Dit Haru ave son flegme habituel
- Bonjour Momiji kun, bonjour Haru san !dit elle avec un grand sourire
- Dis Tohru kun, tu viens avec nous au pique-nique ? Hein ? Hein ?
- Bien sûr ! dit elle mais une ombre passa dans sa voix

Avant que Momiji n’ait eu le temps de lui demander la cause de cette tristesse, Yuki arriva (en bon dernier conne d’hab’). Et après le salut si particulier de Haru il demanda alors à Tohru :

- Honda san, vous pourriez passer un petit moment à la maison demain ? Comme je sais que vous ne travaillez pas le vendredi et que les professeurs font grève à partir de demain ça tombe plutôt bien ? Non ?
- D’accord ! Mais c’est pour quoi ?
- J’aimerais vous présenter quelqu’un, expliqua t-il en rougissant légèrement.
- Pas de problèmes !
Kyo qui s’était quelque peu tenu à l’écart de la conversation (Pour une fois), décréta alors :
- Comme je sais que je ne supporterait pas longtemps le tapage habituel de ce petit nabot et le tête de ce baka de première, dit il en désignant de la tête Momiji et Yuki, Je m’en vais !
Et il partit.

Momiji continua son éternel bavardage comme si de rien était tandis que Yuki et Haru regardaient Tohru avec inquiétude (Surtout Yuki). Ils avaient deviné depuis longtemps les sentiments de Tohru envers Kyo. Seul lui ne s’en était pas aperçu.
Yuki regarda le sourire un peu triste de Tohru.

- Honda san, il ne faut pas vous inquiéter pour lui ! Il fait son chemin tel un chat sauvage mais il ne piétine pas les fleurs qui l’entourent (Hi hi hi, les doigts ont pris l’avantage sur la raison)
- Waouh, Yuki kun, serait tu devenu le partisan du chat ? Aurais tu l’âme d’un poète ?!
- Non mais n’importe quoi ! Je le déteste toujours autant ! Je dis juste ça pour rassure Honda san !
- Merci, déclara celle-ci en souriant.

Yuki lui rendit son sourire. Il pensa que c’était grâce à elle et à ses paroles réconfortantes qu’il pouvait sourire plus naturellement.


Le lendemain, Tohru se rendit chez Shiguré. /Ca fera la deuxième fois/ En effet, depuis le petit incident de la rivière, elle n’y était jamais retournée. Elle était allée plusieurs fois en vacances avec les Soma mais rarement pour ne pas dire jamais chez Shiguré.
Quand elle arriva, Yuki l’accueillit avec un grand sourire et la fit s’installer à la petite table du salon. « Kyo n’est pas là » ajouta t-il en lui tendant une tasse de thé (Yuki sait faire du thé ?!! (Crise cardiaque)).
C’est ce moment que choisit Shiguré pour faire son apparition. Il était vêtu de son éternel kimono. En voyant la jeune fille, il s’exclama :

- Ah, Yuki, tu m’as amené une de ces jolies et fraîches lycéennes, puis s’apercevant que c’est Tohru (il la voyait de dos), Ah ! Tohru chan ! Comment vas tu ? Moi, je vais bien. Yuki, sermonna t il d’une fausse voix sérieuse, tu n’as pas honte de tromper Machi chan ?!!
- Je t’interdis de l’appeler aussi familièrement et fais moi le plaisir de débarrasser le planché ! J’ai une invitée !
- Je vois, tu veux que je vous laisse seuls ! Machi chan ne va pas être contente…
- Arrête tes insinuations douteuse et disparais avant de finir comme ces chiens écrasés par des bagnoles (Arisa kun : Quel langage ! Je suis fière de toi Yuki ! Yuki : Oui mais t’aurais pu trouver mieux comme comparaison… Arisa kun : Désolée, j’avais pas d’idées…-_-)
- Honda san, puisque que ce chien galeux ne veut pas nous laisser tranquille, allons dans mon jardin potager !
- Vous avez un jardin potager ?
- Oui et je plante des fraises en ce moment.
- J’adore les fraises !
- C’est ce que j’avais pensé ! ^_^

Quand ils arrivèrent Yuki s’assit sur un rocher et dit après une longue inspiration :

- Honda san, merci d’être toujours là pour moi. Vous m’êtes d’une grande aide.
- Non, ce n’est pas vrai, dit elle en rougissant
- Oui c’est vrai. Je dois vous le dire….Je vous ai toujours considéré comme une mère. A l’époque où je vivais au manoir ma mère ne se préoccupait pas de moi mon frère encore moins. J’avais l’impression que je ne servais à rien.

Yuki raconta alors son enfance passée à l’écart de tout, comme enfermé dans une petite cage dont il n’avait pas la clé.
- Et puis vous avez ouvert mon cœur. Vous avez ouvert la petite boîte qui me servait de cœur. Vous ne m’avez pas reconnu mais moi si. La casquette, c’est moi qui vous l’avais donné.
Cette petite boîte qui était le reflet de son âme à l’époque noire, sombre, tourmentée. Elle l’avait ouverte ne serait-ce qu’imperceptiblement. Lorsqu’il l’avait rencontrée la première fois, il avait eu l’impression qu’il avait servie à quelque chose et il avait été heureux.
Mais sous les propos blessants d’Akito, il s’était renfermé sur lui-même de nouveau. Yuki décrivit également à Tohru sa souffrance et l’impression que l’on avait sur le cœur lorsque l’on sombrait dans la tristesse comme quelqu’un qui tomberait dans un puit sans fond.
Puis Machi était arrivé dans sa vie. Machi qui n’était pas dans la même classe que lui mais ils étaient tous les deux membres du CDE (Dans mon histoire, Machi a le même age que Yuki. Et celui-ci a été élu président du Conseil Des Etudiants dès son arrivée, en 1ere année. En effet, ils ont viré le président et lui-même ne s’est pas opposé à ce remplacement soudain)
Au fil du temps, ils s’étaient rapprochés et avaient fini par sortir ensemble.

- Mais je n’étais pas encore complètement guéri de mes blessures et quand vous êtes arrivé vous avez définitivement renfermé mes plaies.
Tohru ayant écouté son récit avec attention demanda enfin après un silence.

- C’est Machi san que vous voulez me présenter ?
- Elle est un peu réservée mais elle est toute mignonne ! répondit il avec un large sourire.
Tohru sourit avec aisance puis d’une manière rapide et légère, elle déposa un baiser sur … (Kyo : NOOOOOOON !!!!!! Elle a embrassé ce baka nezumi ! Elle m’a trahie !!! Arisa kun : Je croyais que tu sortais avec Kagura ? Kyo : C’est pas la même chose ! Arisa kun : Alors… Tu veux les 2 ! Espèce de gros pervers ! BANG !!!! Arisa kun : Et un à l’hosto, un !)
…la joue de Yuki (Elle est moins niaise maintenant ! J’vous l’avais dit ! Et puis Kyo, comme ça t’es content ?).
Puis elle ajouta devant un Yuki abasourdi :

- Vous aussi vous m’avez beaucoup aidé. Je vous en remercie. Et puis comme ça, dit elle en le regardant malicieusement, je vous rend vôtre baiser de l’été dernier !dit elle en riant. (Arisa kun regardant Tohru avec fierté : Tu es enfin grande ma fille. Tu es devenue moins baka, je suis fière de toi (pleure))
Puis Yuki, où dans ses yeux se mêlaient incrédulité et incompréhension éclata de rire lui aussi.


Quand ils rentrèrent 30 minutes plus tard, Machi était déjà là.

- Ah ! Salut Machi chan, dit Yuki en l’embrassant légèrement sur la joue (Non mais vous imaginiez quoi, il est pas aussi sans gènes mon Yun Yun !). Je te présente Hon…Tohru san. La personne dont je t’ai déjà parlé plusieurs fois et qui compte beaucoup pour moi.
- Enchantée de vous connaître, dit elle en s’inclinant quelque peu. Je suis contente de connaître la personne qui a permis à Yuki d’être comme il est aujourd’hui.
- Moi de même. Mais je n’ai rien fait de si extraordinaire.
- Mais bien sûr que si. Vous êtes trop modeste, voyons !
Puis elles éclatèrent de rire sous le sourire ravi de Yuki.
Ils bavardèrent ensemble avec entrain et Machi et Tohru préparèrent un grand festin même si ce n’est normalement pas les invités qui cuisinent.

Quand Kyo rentra du dojo, il remarqua que la maison était d’une saleté inimaginable et que 50 centimètres de vaisselle sale s’échappaient de l’évier.
En effet, peu avant son départ, Machi avait décrété qu’elle ne rangerait rien et que c’était au tour des « hommes » de nettoyer. Puis elle avait enlevé Tohru sans que celle-ci n’ait eu le temps de réagir. Yuki avait alors regardé la porte refermée d’un air étonné. Puis quand il avait osé jeter un regard sur le tas de déchets et sur la pile d’assiettes et récipients en tout genre, il avait failli se suicider mais il s’était contenté de suffoquer avec indignation et désespoir.
Quand à Shiguré, il agonisait au sol en compagnie de ses amis les cafards et de termites qui exécutaient une danse bizarre autour de lui.
Kyo assistant au désastre soupira, puis dit alors en montant dans sa chambre :

- Comptez pas sur moi pour tout nettoyer, espèces de gros fainéants…


Le lendemain, Tohru se réveilla le sourire aux, lèvres et le baume au cœur. C’était le grand jour.
Elle prit son petit déjeuner, se lava et s’habilla avec appréhension. Elle enfila le maillot que lui avait offert Arisa, Saki, Yuki et Kyo. Puis elle passa une jolie petite robe de plages à fleurs et se coiffa avec attention. 2 barrettes, un petit peu de gloss. pour éviter les gerçures dues au sel et à l’air marin, un chapeau de paille, son sac, et était fin parée.

/ Est-ce que je suis assez bien comme ça ? Comment va être Kagura, je me le demande…/ (Arisa kun : J’insiste sur le fait qu’elle parle tout le temps de Kagura pour montrer combien sa rencontre avec Kagura l’inquiète. Voix : C’est bon là on a compris ! Arisa : OK, OK, j’arrête.)

La sonnerie stridente de la sonnette de son appartement l’empêcha de ruminer les mêmes questions.
Elle ouvrit la porte, belle comme le jour (hé, hé) et se retrouva devant Hatori toujours aussi calme et poli.

- Bonjour. Tu es prête ?
- Oui, il ne manque qu’à fermer la porte d’entrée.
- Je t’attends. Je vais dans la voiture.
- Oui !
Elle ferma la porte un sourire aux lèvres à l’idée de revoir Kisa, Ritsu san, Hiro, Isuzu san… et les autres. Et elle reverrait Machi car elle était sûre que Yuki l’avait invitée. /Je me demande si, Machi est au courant pour la malédiction. Je suppose que Yuki lui aura dit. Et si Akito était là ?/
Elle fixa Hatori, hésitante à lui poser la question. Enfin elle lui demanda d’une toute petite voix :

- Hatori san, Akito sama sera là ?
- Non, il est très malade.
- Et c’est grave ?
- Non c’est juste qu’il ne supporte pas la chaleur.
- Ah… Et Kagura san ?
- Oh, elle, elle est en pleine forme et cela fait longtemps qu’elle n’a pas vu Kyo kun, donc, il va passer un sale quart d’heure.
- Elle le frappe ?!!
- Non, plus maintenant. Au début elle ne pouvait pas le voir sans risquer de le tuer mais Kyo kun est résistant. Et puis un jour, elle l’a blessé. Il avait des contusions partout.
Tohru prit une tête horrifiée.

- Mais après ça, reprit Hatori, ils ont eu une grande conversation et elle s’est calmée. Depuis ce jour, Kyo a accepté son destin, c'est-à-dire le fait que Kagura le colle jusqu’à la fin de ses jours.
- Le « colle » ?!
- Et oui !
- Mais elle si elle s’est « calmée », pourquoi va-t-il passer un sale quart d’heure ?
- Parce qu’elle ne va pas le lâcher et qu’il va devoir résister à ses « pendaisons au cou » comme elle me l’a dit elle-même.


Quand ils arrivèrent, il y avait beaucoup d’agitation sur la plage. Tohru remarqua avec étonnement que la plupart des personnes présentes étaient des professeurs de leur lycée. /Ils n’étaient pas censés être en grève ?!!/
Hatori lui indiqua du doigt : « C’est par là ».
Ils s’approchèrent et furent accueillis par les paroles rocambolesques d’Ayamé :

- Bonjour Tohru chan ! Tu en as mis du temps Tori san !
- Si tu ne m’avais pas retenu autant avant mon départ, je serai arrivé plus tôt.
- Désolé Tori san. Mais installe toi donc Tohru chan ! Viens là, à côté de moi.
Mais à peine eut il dit ça, qu’il reçut un coup de poing dans la tête.
- Yuki chan, tu es méchant avec moi ! Tiens mais où est passé Koko ?
- Kagura san l’a emmené dans son sillage. Tohru san, comment allez vous ?
- Bien, merci ; puis apercevant Machi : Ah bonjour, j’étais sûre que Yuki kun vous inviterait vous aussi. Comment allez vous ?

Tohru répéta cette phrase une bonne douzaine de fois puisqu’il fallait saluer tous les Soma.
Seul Kyo e Kagura restaient introuvables
Tohru bavardait avec Momiji quand ceux-ci sortirent de nulle part, Kagura tenant Kyo par le bras.
A la vue de cela le cœur de Tohru se déchira et elle était au bord des larmes mais elle les dissimula sous un large sourire.

- Bonjour Kyo kun, bonjour, dit elle en s’adressant à Kagura, Vous devez être Kagura Soma. On m’a beaucoup parlé de vous. Je suis Tohru Honda. Enchantée de faire vôtre connaissance.

Kagura regarda Tohru regarda Tohru d’une manière un peu hostile. En effet elle avait tant entendu parler de Tohru, des miracles de Tohru, de l’effet positif de Tohru sur les 12 qu’elle se méfiait de cette fille complètement étrangère à leur famille. Elle lui tendit néanmoins sa main et la serra d’un air contrit.

- Moi de même (Arisa kun : Menteuse ! Kagura : Comment veux tu que je réagisse devant la fille qui essaie de me piquer mon mec ! Dis tu ne vas pas vraiment… Arisa kun : Chut ! Et si tu veux une réponse, oui ! Je vais… Kagura : NOON !! Je te déteste ! Arisa kun : Que veux tu. C’est MOI qui décide alors te plains pas)

Puis elle détourna son attention de Tohru et adressa un magnifique sourire à Kyo. Tohru sombra dans ses pensées. / Elle est jolie quand elle sourit…Pas étonnant que Kyo l’aime…/
Le reste de la journée ne passa moyennement bien malgré la légère tension qui flottait dans l’air.
Puis, vers la fin de la journée, Kagura chuchota à Tohru discrètement :

- J’aimerais te parler. Allons dans un endroit tranquille.
- D’accord.

Elles s’éloignèrent. Et Momiji voyant cela voulut les rejoindre mais Haru l’arrêta en disant : « Laisse. Ce sont des affaires de femmes ». Kyo regarda les jeunes filles d’un œil intrigué puis il décida de les suivre. /Après tout sait on jamais ce qu’a Kagura dans la tête…/


Tohru et Kagura marchèrent en silence jusqu’à, un gros rocher où Kyo pu se cacher à son aise. Après un moment de silence, Kagura demanda :
- Que ressens tu pour Kyo ?
- …
- Moi j’aime tout en lui et je finirai par accepter sa véritable apparence. Et toi, réponds moi !

Tohru étonnée, et admirative des paroles de Kagura, décida de jouer franc jeu avec elle.

- Je crois que je l’ai toujours aimé mais peut être inconsciemment.
- Qu’est ce que tu aimes en lui ? demanda Kagura avec violence
- J’aime son sourire maladroit, ses yeux flamboyants et doux, ses cheveux crépitants et vifs, son caractère un peu bougon…
- Arrête !! Je t’interdis de dire ça ! Comment oses tu !
Une colère immense vibrait dans se yeux. Tohru soutint son regard et déclara d’une voix presque audible :

- J’ai accepté sa 3ème apparence et je ne ressens pas de pitié. Juste un énorme sentiment qui m’opprime le cœur parce que je sais que ce n’est pas réciproque. Mais les sentiments ne se contrôlent pas et j’ai fait le choix de ne pas mettre un voile, de ne pas cacher mon amour même si ça fait mal.
Kyo écoutait, médusé, les propos de Tohru. Il venait d’apprendre que Tohru l’aimait /Tohru kun est amoureuse de moi ! Je ne l’aurai jamais imaginé ! …Et moi qu’est ce que je ressens ? Kagura, je l’aime beaucoup…mais Tohru ….je l’adore !/
Au moment précis où il pensa ça, Kagura s’effondra sur le sol, inanimée. Tohru se précipita.

- Kagura san, Kagura san !!! Répondez moi !!! Kagura san ! Appelez une ambulance !!! Vite !!!

A suivre…



Voila laissez des coms!^^
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Arisa kun
posté Jul 31 2007, 05:42 PM
Message #3


Petit(e) nigiri


Groupe : Membres
Messages : 59
Inscrit : 28-February 07
Lieu : En train de bouffer un gateau à la pistache
Membre no 12 664



Je mets les chapitre 4 et 5 ici parce que le post précédent n'a pas supporté.

Chapitre 4


Tohru criait et Kyo abasourdi ne réagit pas tout de suite. Puis d'un coup, il se leva de l'endroit où il était accroupi et courut vers Kagura et vers Tohru.

- Kyo kun! s'exclama Torhu. Elle ne bouge plus du tout! Elle est tombée comme ça d'un coup..
- Je sais, j'ai vu quand elle est tombée.
- Vous avez vu?!

/Cela voudrait donc dire...qu'il nous a entendu! Il sait que... Non! Je dois me tromper! Il n'a pas pu entendre! Il passait surement par là et il nous a vu! C'est tout! Oui c'est surement ça./
Rassurée par ces pensées, Torhu cessa de s'inquiéter. Elle regarda Kyo puis baissa les yeux. Celui ci dit alors:

- Reste près d'elle! Je vais chercher du secours!

Et il partit en laissant Torhu.
Tohru tatta le poul de Kagura (Elle sait faire ça?!). Puis voyant que celui ci s'affaiblissait, elle pria intérieurement pour que l'ambulance arrive vite. Et c'est ce qui arriva.
Les ambulanciers portèrent le corps de Kagura grâce à une civière et le déposèrent dans l'ambulance.
Torhu dit alors :

- Je viens avec vous!
- D'accord! Montez mademoiselle!

Tohru grimpa à bord de l'ambulance (Désoléee je sais que j'abuse) et ils partirent en direction de l'hopital.
Tohru se sentait coupable de l'accident de Kagura. Les mêmes pensées ruminaient dans sa tête.
/C'est de ma faute. Si je ne l'avais pas mise autant en colère, ce ne serait pas arrivé.../ Et puis elle se sentait seule. Kyo n'était pas là et elle ignorait où étaient les 12.
/Est ce que Kyo les a mis au courant?/ (Quelle question bête)

Quand ils arrivèrent, les ambulanciers emmenèrent tout de suite Kagura en soin intensif. Tohru se retrouva donc seule en salle d'atente et elle n'y voyait personne de la famille Soma. Elle commençait à s'inquiéter quand elle reconnut au loin la voix de Kisa qui criait :

- Onee san!
- Kisa chan! dit Tohru en la serrant dans ses bras
- Comment va Kagura ? damanda Hatori
- Elle est en soin intensif, mais je n'ai pas plus de nouvelles. répondit Tohru
- Je vais voir ce que je peux faire.
- Merci, Hatori san.

Les douze s'installèrent du mieux qu'ils purent car, en effet la salle d'attente n'était pas très grande. Et puis l'attente commença.

La nuit commençait à tomber mais personne n'avait de nouvelles. Un silence complet régnait dans la pièce. Mais ce n'est plus un silence d'inquiétude qui régnait quand une personne habillé tout de noir entra suivi d'un jeune homme brun. C'était un silence d'angoisse et de terreur.

- Comment allez vous mes chers maudits? (Y'a que les 12 dans la salle) Moi je suis en pleine forme! dit Akito. J'ai appris ce qui s'est passé et je me suis précipité pour vous voir et voir Kagura bien entendu! Mais où est donc mon chaton? (J'voulais trop le mettre)
- Il est allé aux toilettes, répondit Hatori, mais tu n'étais pas censé être malade?
- Je me suis senti mieux.
Kyo arriva à ce moment là. Il se figea devant Akito qui profita de son étonnement pour s'approcher de lui.
- Mais qui voila! Le chat! Mon petit Kyo comment vas tu?
Kyo lança un regard haineux à Akito.
- Qu'est ce que tu fais ici? demanda Kyo
- Ouh! tu es bien agressif pour quelqu'un qui est responsable de l'hospitalisation de Kagura!
- Quoi?!!
- Et oui! C'est à cause de toi si elle risque de mourir!
- Je ne comprends pas.
- C'est normal, tu n'es qu'un idiot! Et bien si tu veux savoir Kagura va mourir parce que tu as eu une pensée qui a déclenché ça! N'est ce pas? Cherche bien dans ton esprit et tu vas trouver. De toute les manières, il est trop tard. Elle est destinée à mourir.
Et c'est à cause de toi. Tu te souviens quand je t'avais dit que ton destin serait différent de celui des autres chats avant toi, et bien nous sommes à la première étape. Et je suis sur que les autres étapes vont arriver bientôt. Ha ha ha ! Idiot comme tu l'es, tu vas accelerer les choses et tout va être détruit. Tu vas tout détruire! s'exclama t-il en le pointant du doigt.

C'est à ce moment là qu'un medecin entra dans la pièce, la mine sombre.

- Je suis le medecin Hayatsuki Yamato. Je suis désolé de vous dire ça mais....Melle Kagura Soma vient de décéder.

Un silence pesant s'abattit alors dans la pièce.

- Nous n'avons rien pu faire pour la sauver.
- Comment ça vous n'avez rien pu faire? s'exclama Yuki
- Comment vous expliquer...Disons que sa mort est très mystérieuse. Dès le début, nous avons remarqué que rien ne marchait. On dirait qu'elle était déjà morte et puis nous l'avons perdu. D'un seul coup, comme ça. En une seconde.

A ces mots Kyo blémit et après le départ du médecin, Akito déclara:

- C'est ce qui était censé se passer. Qu'est ce que j'avais dit! Hein! Voyez! Tout ça c'est de sa faute! Tu te souviens de ce que tu as pensé? demanda t-il a Kyo. Tu vois maintenant! Alors si tu veux mon avis, tu ferais mieux de faire taire tout cela car sinon j'ai bien peur que toute la famille subisse le même sort que Kagura! Viens Kuréno, on rentre.

Il parti alors en laissant une famille triste et surprise et un Kyo abasourdi et terrifié.
/Qu'est ce que ça veut dire? Je ne devrais donc pas... Mais je ne peux pas! Et qu'est ce que c'est que cette histoire de prochaines étapes et j'sais plus quoi?!!! Que dois faire maintenant?/
Tohru remarquant la mine catastrophée de Kyo se leva pour le réconforter mais celui ci voyant la jeune fille se diriger vers lui sortit de la salle et se mit à courir. /Tout mais pas ça.../
Tohru, surprise dissimula sa surprise et se mit à pleurer. Momiji et Kisa accourèrent alors pour la réconforter mais malgré ses sourires, Tohru ne cessait de penser à Kyo.

L'incinération fut triste et brève. Kyo demeurait les yeux dans le vague et refusait de parler à Tohru.

Et puis la vie continua. Tous les 12 semblaient continuer à avancer mais seul Kyo restait avec ses regrets et ses peurs. Il n'allait plus au lycée et ne mangeait que très peu.

Deux semaines après le décès (Je sais, c'est court...-_-), Tohru, rassemblant son courage, alla voir Kyo.
Il faisait nuit et il était un petit peu tard mais elle savait que chez Shiguré, tout le monde se couchait un tard.
Elle frappa donc à la porte.
Yuki lui ouvrit et il dit en lui plantant un bisou sur la joue :

- Bonsoir Tohru san!
- Bonsoir Yuki kun , dit elle en l'embrassant elle aussi sur la joue. (C'est devenu un rituel. Ils le font chaque fois qu'il se rencontrent. Imaginez la tête des filles du fan club au lycée ^_^ )
- Que faîtes vous ici à cette heure?
- Ca vous dérange? Si vous voulez, je peux m'en aller! dit elle en commençant à s'inquiéter.
- Non ce n'est pas cela! Entrez! Il n'y a pas de problêmes!
- Arigato!

Tohru pénétra dans la maison et sourit en voyant l'état de la cuisine. La première fois qu'elle y était entrée, elle avait été choquée mais maintenant elle s'y était habituée. Ca lui ferait même bizarre de ne pas voir la cuisine autrement que sale, remplie de cafards et 50 cm de vaisselle. /L'océan d'immondices.../

- Installez vous voyons!
- Arigato.
Yuki s'assit à son tour et demanda à Tohru :
- Que me vaux cette visite?
- Je suis venue voir Kyo.
A ces mots le regard de Yuki s'assombrit. Il répondit :
- Même chose. Il ne quitte pas sa chambre mais je crois qu'il est sur le toit en ce moment.
- Je peux monter le voir?
- Oui mais c'est à vos risques et périls. Il est d'humeur massacrante.
Tohru aquiesqua en silence et monta voir Kyo.

Il était étendu sur le toit et semblait fixer la lune d'un regard vide et triste.
Tohru le regarda avec attendrissement et elle vit la tristesse dans ses yeux. /Il a l'air si triste.../
Elle l'observa avec amour et désespoir et se décida à lui parler:
- Bonsoir Kyo kun.

Celui ci ne répondit pas tout de suite puis il murmura d'une voix méconnaissable:
- Que fais tu ici?
Elle sentit qu'il aurait voulu qu'elle ne vienne pas mais elle dit quand même:
- Je suis venue voir comment vous alliez. Comme vous ne venez plus au lycée, je m'inquiétais pour vous.
- ...

GROS SILENCE
Tohru prit son courage à 2 mains et déclara:
- Ce n'est pas de vôtre faute si Kagura est morte.
- Et c'est la faute à qui alors?
- Ce n'est la faute de personne. Cela ne peut pas être à cause de vous puisque vous n'auriez jamais souhaité sa mort.
-...

SILENCE
Puis Kyo se leva et la regarda d'un regard tourmenté puis il dit :

- La faute de personne...La faute de personne... La faute de personne... C'est comme ça que tu règles tes problêmes?
En dédramatisant tout?!! Ben oui c'est ma faute!! Moi j'ai eu une pensée que je n'aurai jamais du avoir!!! Tu comprends!
- Mais..
-MAIS QUOI!!!! TU FAIS CHI___!!! Tu viens me voir pour quoi!!! Hein!!! Pour me consoler?!!! Ben ça sert à rien parce que c'est de ma faute!!! Je n'aurai jamais du exister!!! Si j'avais pas existé, des tonnes de personnes seraient pas mortes!!! D'abord ma mère, ensuite Kagura... Je portes la poisse et je ne veux plus jamais que quelqu'un meurt à cause de moi!!!
- Mais Kyo kun, moi je..
- TAIS TOI! Je ne veux pas entendre ça!! Va t'en!!
- Kyo kun!
- DEGAGE!!! FOUS LE CAMP!!!

Tohru le regarda en pleurant puis s'en alla.
Kyo resté seul sur le toit, s'écroula en pleurant. Il avait trop souffert et ne voulait pas que d'autres souffrent à cause de lui. Oublier...Oublier les yeux remplis de larmes de Tohru. Oublier le rire de Kagura. Oublier le visage de sa mère et celui d'Akito. Oublier.... Oublier tout.

Tohru sortit en larmes de la maison de Shiguré sans dire un mot à Yuki. Celui ci, ayant entendu les cris de Kyo avait préféré se retirer dans sa chambre.
Tohru rentra en larmes chez elle et se dir qu'elle avait encore une fois perdu quelqu'un qu'elle aimait. /Kyo...Je t'aime/
Ce sont ces mots que Kyo avait préféré ne pas entendre de peur de pas pouvoir accepter ses sentiments à lui.

2 mois passèrent avant que Kyo ne réalise que sa vie serait vraiment finie s' il rejetait Tohru. Que pouvait il bien faire maintenant qu'il s'était renfermé sur lui même, sans Tohru et sans personne pour se préoccuper de lui. Il avait blessé la seule personne qui l'aimait réellement.

[ Tohru : J'aime son sourire maladroit, ses yeux flamboyants et doux, ses cheveux crépitants et vifs, son caractère un peu bougon...]

Dans un sursaut de lucidité, et devant le fait accompli, il ouvrit enfin les yeux et décida de se battre envers et contre tout.
Il descendit du toit où la lumière de la lune l'éclairait. La maison était silencieuse étant donné que Yuki était chez Kakeru et que Shiguré dormait ivre mort dans sa porcherie de chambre.
Il saisit le combiné et passa un coup de fil.
Une voix triste lui répondit /Et dire que je suis le responsable de tout ça/ :

- Allo?
- ...
- Allo? Il y a quelqu'un?
- ...Oui.
A cette voix, Tohru déglutit péniblement et murmura :
- Kyo kun?!!!
- Oui, c'est moi. Tohru kun, je sais que je suis pas bien placé pour te demander ça mais, est ce que tu pourrais venir s'il te plait?
- ...D'accord.
- Je t'attends.
Et il raccrocha. Il se sentit libéré d'un gros poids.

Tohru sur le chemin se demandait ce que Kyo lui voulait. /Que me veux t-il? De quoi veut il me parler?/
Quand elle arriva, elle frappa. Mais ne voyant personne lui répondre, elle entra dans la maison et se dirigea instinctivement vers le toit. Elle arriva et elle le vit. Pas avec une mine triste mais plutôt une mine déterminée.
Il la vit et la regarda alors d'une manière qui fit battre le coeur de Tohru...

A suivre



Chapitre 5

Note : Les pensées sont entre / les flash back entre [] et mes remarque ou délires entre ().
Le caractère de Kyô est un peu....comment dire...enfin, comme je savais pas comment il réagirait vraiment alors j'ai essayé de faire de mon mieux mais le résultat n'est pas terrible...


Il murmura alors tout doucement presque inaudiblement :

- S'lut. (Vous imaginiez quoi!)

Elle s'assit à coté de lui, ni trop près, ni trop loin sans s'imposer (Je sais, c'est copié). Il demanda :

- Comment vas tu?
- Je … je vais bien. Dit elle en baissant les yeux. Elle s'était imaginé après le regard qu'il lui avait lancé qu'il allait dire les mots qu'elle aurait voulu entendre de tout son coeur. Mais non. /Je me suis encore trompée/

GROS SILENCE
Puis après un long moment, Kyô se tourna un lentement vers elle :

- Tohru kun, si je t'ai fait venir ici, c'est parce que j'ai des choses à te dire.
- Hmm?!!
- Et s'il te plait ne m'interrompt pas parce qu'il m'a fallu beaucoup de courage pour accepter mes sentiments.

Tohru se mit à rougir et Kyô commença son monologue:

- Quand tu es arrivée dans ma vie, j'étais dans une période de ma vie où j'étais très renfermé sur moi même. Je ne pouvais rien donner, rien offrir de mon coeur car je ne me supportais plus moi même. Et puis toi, toi tu as su faire ça. Tu as ouvert mon coeur, lentement mais sûrement avec une douceur incroyable. Et j'ai commencé à m'attacher à toi. Comme une amie. Enfin...C'est ce que j'essayais de croire car je ne voulais pas savoir que je ressentais plus que ça. J'avais peur! Oui si tu savais comme j'ai eu peur! Peur de mes sentiment, de mon attachement pour toi et peur de ce qui serait arrivé. Car n'oublions pas qu'après tout, je suis le chat! Le monstre du Juniishi. Le monstre que l'on enferme et que l'on méprise parce que l'on a peur de moi! Oui un monstre...mais un monstre qui s'est surpris à éprouver des sentiments qu'il n'aurait pas du éprouver. Mais je me refusais à ça. Et puis je vous ai surpris. Toi et Kagura. Et j'ai appris que tu m'aimais. Que toi tu m'aimais!

Tohru se mit à rougir de plus belle.

- Une partie de moi était contente et je n'avais qu'une envie, c'était de te serrer dans mes bras! J'ai pensé que je t'adorais! Et puis là Kagura s'est effondrée. J'ai cru que ce n'était qu'une coïncidence. Mais à l'hôpital, quand je me suis dit que cela aurait pu t'arriver à toi, j'ai réalisé que je n'aurais pas supporté de te perdre! Comble de malchance, Akito a fait son entrée et a insinué que c'était moi le responsable de la mort de Kagura et que c'était une de mes réflexion qui avait permis sa mort. Et là ça a été le choc! C'était donc ça! Mon amour pour toi avait provoqué la mort de quelqu'un! Parce que je t'aime Tohru! Je t'aime! Et j'ai eu peur des conséquences de mon amour pour toi. C'est pour cela que quand tu es venue me voir, je t'ai rejeté si violemment. Pendant la période qui a suivie, je n'ai pas pu me regarder dans un miroir. Je errais avec mes fantômes et mes angoisses tel un chien abandonné. Mais je ne peux pas Tohru! Je ne peux pas vivre sans toi!! C'était un véritable supplice mais j'en étais responsable. Finalement, j'ai décidé de me battre pour nôtre amour! Et je me fiche complètement de ce qui arrivera depuis que je suis avec toi! Mais je t'ai délaissée, je t'ai blessée et je ne t'en voudrais pas si tu ne veux plus de moi.

Sur ces paroles, Kyô détourna ses yeux de ceux de Tohru.
Celle ci surprise, le regarda un moment puis elle murmura :

- La lune est belle ce soir. (Non mais c'est n'importe quoi!! Il te demande une réponse et tu lui parles de la lune!!) Et dans tout l'univers, il y a des étoiles qui meurent tous les jours. (C'est super, t'as bien appris ta leçon d'astronomie) Mais aussi bien qu'il y en a qui disparaissent, il en a aussi qui naissent. Et ainsi de suite. Il m'arrive parfois de me brûler en cuisinant mais je sais qu'il y a une boîte de pansements. Il y a des moments où je pleure et d'autres où je ris. Et ainsi de suite. Kyô kun, tu m'as blessée, tu m'as déchiré le coeur mais aujourd'hui, en me racontant ta souffrance et me déclarant ton amour, tu me rends heureuse. Je n'ai rien à te pardonner, c'est le cycle de la vie. Mais malgré tout, sache que je t'aime Kyô kun. Aishiteru de tout mon coeur.

Kyô la regarda alors avec tendresse et il se pencha vers elle. Ils échangèrent alors un long baiser. Le baiser qu'ils avaient tout les deux tant attendu (C'est pas trop tôt). Mais à ce moment là, une lumière bleue sortit du corps de Kyô et une autre rouge du corps de Tohru. Ils tombèrent alors inanimés sur le sol l'un dans les bras de l'autre.


Quand Yuki rentra deux heures plus tard, il remarqua le sac de Tohru sur la table. /Tohru san est ici?!/ Il se dit alors qu'elle était sûrement allé voir Kyô et que comme le silence régnait dans la maison ils s'étaient sûrement réconciliés. Il monta alors dans sa chambre. Il se mit à lire un livre en attendant de pouvoir saluer Tohru. Mais voyant que minuit approchait et qu'il ne voyait toujours pas Tohru, il décida de monter sur le toit.
Quand il arriva et qu'il la vit dans les bras de Kyô, il se dit :

/Tout va bien. Ils dorment juste. Je commençais à me faire du soucis mais attendez voir..../ Il se rapprocha du couple et étonné il murmura :

- Elle est dans ses bras et il ne se transforme pas!!! Il y a un problème!
De sa main il tâta le pouls de Tohru :

- Mais elle est faible! On dirait qu'elle ne respire presque plus et Kyô aussi!! Dit il en faisant la même chose. Il faut appeler Hatori! Il descendit à vive allure du toit et se précipita dans la chambre de Shiguré pour le prévenir. Mais l'état dans lequel il le trouva lui fit émettre un juron

- Mer__!Quel idiot! Il est jamais en état de fonctionner quand on a besoin de lui!!

Il décrocha alors le combiné du téléphone et composa le numéro d'Hatori :

- Allo! Hatori! C'est Yuki! Tu peux venir à la maison rapidement? Kyô et Tohru ne respirent presque plus!
- Que s'est-il passé?
- Je ne sais pas trop mais je les ai retrouvés inanimés!
- J'arrive.

Quelques minutes plus tard, Hatori arriva. Avec l'aide Yuki (et avec beaucoup de difficultés d'ailleurs), ils amenèrent Tohru et Kyô dans le grand lit de Yuki. Celui ci demanda :

- Alors?
- Je ne comprends pas ils n'ont pas de fièvre, leur température est normal et le rythme cardiaque est redevenu stable mais leur respiration est lente. C'est incompréhensible.
- Mais…

A peine eut il dit ces mots que Tohru et Kyô se réveillèrent en même temps et regardèrent Yuki et Hatori avec étonnement. Quand ils se rendirent compte qu'ils étaient dans le même lit, ils virèrent rouge tomate.

- Kyô chan! Mais qu’est-ce ce que que je fais ici! O//_//O
- Et toi? O//_//O
- Oh! Calmez vous là! dit Yuki. C'est juste que je vous ai trouvé sans connaissance sur le toit et que vous ne respiriez presque plus.
- Ah. Et qu'est ce que tu faisais là baka nezumi!
- Ne commencez pas. Votre état à tout les deux était vraiment bizarre. Bon, au moins promettez moi de bien vous reposer.
- Oui, Hatori san!
- J'y vais.

Et il partit.
Tohru dit alors:

-Bon je vais y aller moi aussi. Quel heure est il Yuki kun?
- Hmm... Il est minuit 30.
- Si tard?!!OoO Bon je pars!
- Mais Tohru chan, il est trop tard!! Tu veux te faire attaquer hein?!! Ou tomber dans la rivière comme l'autre foi?!!
- Ano...
- Pour une fois il a raison cet idiot. Vous ne pouvez pas partir maintenant! Ah j'ai trouvé, ce baka neko va dormir sur le canapé et vous vous allez dormir dans sa chambre!
- EH! Pourquoi moi!!
- Tu ne veux pas la laisser partir seule dans la nuit! Donc, tu vas lui laisser ta chambre.
- Ok!
- Mais je ne veux pas déranger!! S’affola Tohru
- Il y a pas de problèmes. En plus, je suis content de vous savoir hors de danger maintenant.

Le lendemain, quand Yuki se réveilla (en bon dernier comme d'hab') il était déjà tard. Mais comme il n'avait pas cours et que c'était dimanche il avait dormi très longtemps.
Quand il pénétra dans la cuisine, il vit une scène qu'il aurait préférée ne jamais apercevoir. (Vous imaginez)
Il dut toussoter pour permettre aux deux concernés de s'arrêter.

- Hmm!
- Eh! TU AURAIS PU FRAPPER!!! Cria notre rouquin tout rouge
- La cuisine n'est pas ta propriété à ce que je sache, baka neko!
- Hmm, murmura Tohru embarrassée. Bonjour Yuki kun!

Rituel devant un Kyô étonné (Ben ouais il savait pas qu'ils pratiquaient le bisou-bonjour sur la joue)

- QU'EST CE QUE TU FAIS !!!!
- Quelque chose.
- JE VAIS TE TUER!!!
C'est ce moment précis que choisit Shiguré pour entrer en baillant:

- Ah! Mais qui voila!! Tohru chan! Tu vas bien ? Mais qu'est ce que tu fais ici?
- C'est une très longue histoire… répondit celle ci.
Alors qu'elle s'apprêtait à tout raconter, un être vêtu tout de noir fit son apparition.
Akito.

SILENCE COMPLET DANS LA SALLE.
- Désolé, de vous interrompre mais je voudrais vous présenter quelqu'un. Pas quelqu'un mais plutôt le résultat de ta bêtise mon petit monstre.
A ces mots, Kyô commença à serrer des points.
- Je vous présente... Shinji Soma.
Un jeune homme d'environ 17 ans pénétra dans le salon.
Un grand silence parcourut la salle lorsqu'ils virent le garçon en question.
Tohru murmura :

- Mais c'est...
- C’EST MOI!!! Cria Kyô
- Et oui, c'est ton sosie Kyô sauf que contrairement à toi, il a les cheveux et les yeux noirs. Et malheureusement pour toi, il incarne tous les mauvais aspects de ta personnalité et bien d'autres encore. C'est ton "double démoniaque"...

A suivre...




Bonus explications du chap 5Voila! Pour ceux qui n'auraient pas trop saisi, en fait chaque fois que Kyô pensait qu'il aimait Tohru ou qu'il était attaché à elle,enfin tout ce qui concernait son amour pour Tohru, Kagura s'affaiblissait et ça, c'est que la première phase de la malédiction du chat.
Enfin je fais planer le mystère mais les révélations c'est pour le chapitre 6!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Kyochat
posté Aug 1 2007, 06:09 PM
Message #4


Nigiri habitué(e)


Groupe : Membres
Messages : 686
Inscrit : 6-July 06
Lieu : Dans l'univers des mangas
Membre no 8 163



Hello!

ton histoire est très intéressante!! Moi j'adore, il y a beaucoup de rire, de moment intense, triste, ... que d'émotions!

En plus le plus beau, c'est que Kyo et Tohru sont ensemble!!!! (addict du Kyo/Tohru)
Un sosie de Kyo avec les cheveux noirs?? *en train d'imaginer....* ouais pas mal, mais Kyo c'est le plus beau!!!! (moi aussi ce que j'aime c'est son sourire maladroit, ses yeux flamboyants et doux, ses cheveux crépitants et vifs, son caractère un peu bougon, ses moments colérique tout comme affectueux, sa gène..... Kyo est trop beau, je l'aimeuh!!) *je suis folle de Kyo et fière de l'être xDD*
Moi j'ai hâte de découvrir la suite!!!
Bravo pour tes débuts et la suite!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Kyossou

Kyochat (IMG:https://subafuruba.com/forums/style_emoticons/default/02.gif)

Partout autour de vous, Même peut-être juste devant vos yeux, Attention, elle est là...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Arisa kun
posté Aug 1 2007, 09:53 PM
Message #5


Petit(e) nigiri


Groupe : Membres
Messages : 59
Inscrit : 28-February 07
Lieu : En train de bouffer un gateau à la pistache
Membre no 12 664



Merci merci! C'est très gentil d'être passé et d'avoir lu!^^ Je commençais à désespérer que quelqu'un laisserais un com'. Grace à toi je n'ai pas sombré dans le désespoir... Je sais que ma fic est lu donc..
Bon je suis très contente je te mets le chapitre 6.

Chapitre 6

Je me souviens de ce que tu avais dit ce jour là..

[ Kyo : Et bien il se trouve que quelques fois quand je me retrouve convoqué chez Akito, nôtre chef de famille, il me dit que la personne qui était hanté par le chat avant moi, était plus chanceuse que moi. Car, il ne me l’a dit que récemment, la personne hantée avant moi était enfermée à l’age de 18 ans mais que moi …Il m’arriverait une chose plus douloureuse. Il m’a dit que quelque chose avait changé dans la malédiction du chat et que censée arriver un jour. Je ne serai pas enfermé mais…quand j’avouerai mon amour à une fille et que ce sentiment sera réciproque,…quelque chose se passera mais je ne sais pas quoi. Il m’a également avoué qu’à ce moment là, la personne qui aura eu le malheur de m’aimer aura seulement trois choix et que dans les trois choix, je souffrirai.]

/Alors c'est donc ça... C'est donc ça la malédiction du chat?!! Mais pourquoi cette histoire de double démonique?!!/

Tohru regarda le dénommé Shinji. Certes il ressemblait à Kyo mais quelque chose en lui, quelque chose dans son regard lui faisait peur. Le regard de Shinji était pourtant neutre mais les yeux de Tohru ne le voyait pas de la même manière. Elle remarqua alors, qu'à l'instar de Kyo, Shinji portait lui aussi un bracelet mais ce bracelet ressemblait à une chaine de prisonnier. Comme pour contenir quelques chose.
Akito dit alors :

- Tu vois mon petit monstre, regarde le bien. Regarde le pendant qu'il est encore innofensif.
- Ce n'est pas possible... dit Kyo en se tordant comme si il avait reçu un coup au ventre.
- Kyo chan!! s'écria Tohru en se précipitant vers lui. Kyo chan, qu'est ce qui t'arrives?

Kyo se mit alors à cracher du sang ( Je sais c'est pas joli-joli) et il tomba à genous sous les yeux d'une Tohru effarée, de deux personnes surpris et du regard haineux d'Akito.

- Oui... Oui, commence à cracher tout le sang des victimes que tu as fait! Mais vous vous ne savez pas, c'est vrai ça!Asseyez vous donc que je puisse vous expliquer (C'est lui qui a débarqué mais c'est lui qui dit aux autres de s'asseoir...).

Yuki, Shiguré, Kyo et Tohru s'assirent donc.

- Pour commencer, je vais vous raconter une histoire. Il était une fois, un dieu qui vivait seul au sommet d'une montagne. Un jour , il décida d'organiser une grande fête dans laquelle il invita 13 animaux : les animaux du Juniishi + le chat car en effet, le chat était invité. Le jour de la fête, tous les animaux vinrent. Ce fut très réussi. Mais le dieu avait un énorme secret qui lui pesait sur la conscience et même si il avait l'air de s'amuser, une atmosphère tendue régnait autour de lui.
Tous les animaux étaient appréciés du dieu. Mais il y avit un qui était plus apprécié que les autres. Vous l'aurez deviné, il s'agissait du chat. Le chat était aimé de tous grace à sa convivialité et sa capacité à attirer les autres. C'est pour cela qu'il devint vite le confident du dieu.
Et puis un jour par une belle soirée (Super le jeu de mots), le dieu lui raconta son histoire. Il raconta qu'il avait un frère jumeau dont le nom était Ueid mais que celui ci était tout son contraire. Orgueuilleux, envieux, vantard, mauvais, tels étaient les mots pour le décrire racontait le dieu de ses yeux tristes. Il lui raconta que par malheur, il étaient tous deux tombés amoureux de la même jeune fille et que celle ci l'avait choisi lui. Alors Ueid s'était vengé à sa manière en tuant tous les proches et les personnes aimées de la jeune fille. On avait voulu le tuer mais étant jumeau d'un dieu, lui non plus ne pouvait pas mourir. Il était donc enfermé dans une pièce cachée située quelque part dans la demeure du dieu.
Le chat curieux de tout, soutira au fur et à mesure des informations pour savoir où était caché le fameux Ueid. Las de toutes ces questions, le dieu finit par réveler l'emplacement de la pièce.
Interressé de savoir comment était Ueid, le chat décida de lui rendre visite. Ce qu'il fit cette nuit là, il ne l'oublia jamais et si il avait pu retourner en arrière, il aurait évité de faire ça. Comme vous l'avez deviné, le chat a libéré Ueid. Et les conséquences de ses actes furent terrible. Ueid, libéré après tant d'années de captivités, se mit à tuer, à faire le mal, à mentir dans toute la contrée ce qui entraina la mort et le suicide de nombreuses personnes. Le dieu réussit alors le réattraper (C'est bizarre je sais) et évita ainsi la fin du pays.
Il convoqua alors les 13 animaux à un banquet. Les douzes animaux ignorant que c'était le chat qui avait libéré Ueid, firent la fête comme si de rien était mais à la fin du banquet le diu déclara : " Vous vous êtes bien amusé, sachez que c'est surement la fin de tout cela. Désormais vous n'aurez plus droit à ça. Vous ne le sachez sans doute pas, mais c'est le chat qui a libéré Ueid. C'est à cause de la curiosité du chat qu'il y a eu la mort de toutes ces personnes. Et c'est aussi à cause du chat que vous allez payer pour ces morts. Et oui, c'est bien triste de payer pour les fautes des autres mais je ne vois pas d'autres moyens de remédier à cela.
Alors à partir de maintenant, vos esprits seront réincarnés dans des humains d'une famille que j'ai choisi. Ce n'est pas bien grave comparé à la sentance du chat. Lui sera doté d'une 2 ème apparence monstrueuse tout autant que celle du coeur de mon frère. Et il sera enfermé des l'age de 18 ans. Mais ce n'est pas tout! Quand la 300ème lune de fin de cycle arrivera (Comprenez quand par exemple on est dans l'année du rat il faut revenir à l'année du rat, et ça fait un demi cycle alors c'est 24 ans quoi), Il ne sera plus enfermé. Par contre dès qu'il aimera une personne et réciproquement, un double de lui naitra alors, Un double maléfique avec tous les défauts du monde. Et ce n'est pas tout, les proches et les amis(es) aimés de la jeunes fille, car le chat sera toujours un homme, mourront alors d'une maladie progressivement. Tel sera la malédiction du chat!"

Un grand silence s'ensuivit alors.
Tohru surprit le regard de Kyo. Un regard de terreur, d'angoisse le même qu'elle lui avait surpris lorsqu'il l'avait renvoyé. Mais cette fois ci c'était encore pire. /Non, ça ne peut pas être ainsi!! Ca ne doit pas être ainsi!!! Pouquoi est ce que ça arrive maintenant?!! Alors que tout était censé aller bien?!! Je dois me calmer... Je dois être forte!! Pour toi Kyo! Parce que si moi je me démoralise déjà comme ça, dans quel état sera tu toi?!!! Tohru demanda alors en criant presque:

- N'y a t-il rien que l'on puisse faire?!!!
- Alors, tu veux le sauver... Tu l'aimes donc tant que ça? Ce monstre sans interet qui risque de causer la mort de tout le Juniishi?
- Oui je l'aime plus que vous ne pourriez le croire!!! Et je vous défends de le traiter de monstre!! (Vas y Tohru!! Fight avec Akito!!)

Kyo se leva alors en disant :

- Je ne veux plus de morts. Oublie moi Tohru. dit il en essayant de s'enfuir mais Tohru maintint fortement son bras et lui cria à la figure :
- NON!!! Plus jamais je ne te laisserais partir loin de moi!!! Plus jamais!!! (Ouh elle devient jalouse et possessive)

Tout le monde regarda Tohru surpris et Kyo la dévisagea comme si il venait de découvrir un aspect de sa personnalité. Puis il se mit à recracher du sang.

- Kyo!!
- Je vais appeler Hatori. déclara Shiguré.
- Il ne pourra rien faire. Chaque fois que Tohru ou Kyo ébauchera un signe d'amour l'un envers l'autre, Kyo crachera du sang. Le mieux qu'elle puisse faire pour éviter qu'il ne meure, c'est ne pas l'approcher. Mais au fait je ne vous ai pas expliqué le role de Shinji et les conséquences de vos actes. De plus tout à l'heure, Tohru tu m'as demandé si il n'y avait pas d'autres possibilités? Et bien oui, il existe des moyens pour sauver notre famille.
- Des moyens? Il y en a plusieurs?
- Oui.
- Quels sont ils? demanda Tohru
- Tu as deux solutions. La première me semble la plus facile et le plus adaptée pour nous seulement me débarrasser de toi mais aussi pour qu'il y ait le moins de morts. Tu peux renoncer à Kyo. Ainsi, tu oublies que la famille Soma a existé et les sentiments que tu as pour lui sont effacés définitivement. Dans ce cas là, même si tu le rencontre un jour, tu n'auras plus jamais de sentiments pour lui. Par contre lui, il en aura toujours pour toi et ce jusqu'à la fin de sa vie. Personnellement je te conseille celle là.
- JAMAIS!!!

Akito se mit alors à rire de son éternel ricanement sadique. Puis il y mit fin et la regarda sournoisement :

- Espèce de crétine! Je ne t'ai jamais autant détesté que maintenant. Pauvre cruche!
- Qui es tu pour dire ça!! Espèce de baka! lui lacha Kyo . GUEEEU!!! il lacha encore un contenu rouge sur le tapis.
- Kyo!!

( Shiguré : Kyo, tu salis mon tapis!!*pleure* Yuki : Shiguré c'est pas drole. Même dans un moment aussi critique tu trouves encore le temps de sortir tes aneries! Akito : En plus c'est l'autre truie qui nettoie, pas toi!! Shiguré : Mais ça reviens au même puisque c'est moi qui paye l'eau, l'électricité, le chauffage, les taxes froncières, les impots, le sat en plus vous regardez pas souvent la télé. Y'a que Kyo et en plus je crois qu'à cause de ça il voit plus très bien. Hier encore je l'ai vu dévisager la poitrine de Tohru en plissant des yeux. BANG!! Kyo : Mais n'importe quoi!! Yuki : Tiens, il est toujours vivant. T'as perdu la main baka neko! Shiguré : Et puis y'a aussi les dégats causés par deux adolescents en manque de calins... BANG!!!! Yuki : Voila ce qui s'appelle un travail bien fait. Je crois que je l'ai expédié jusqu'à la lune cette fois. Prends exemple sur moi et tache de faire mieux la prochaine fois. Kyo : La ferme ou je te crache du sang dessus!!! Yuki : Toute façon Tohru n'est pas là. Kyo: Qu'est ce que t'en sais! Tohru!!! Tohru : Oui Kyo chan. Akito : Et bon laisssez tomber vous voulez pas savoir l'autre possibilité? Parce que sinon moi je lache Shinji! Hein Shinji? Shinji : ... Yuki : Oui mais et pour Shiguré? Akito : On le mettra au courant plus tard! Shiguré *sur la lune* : Eh! Quelqu'un peut venir me chercher?)

- Je t'ai déjà dit, pas de gestes affectifs ou tu vas mourir avant que j'ai pu expliquer l'autre solution. Bon puisque tu ne veux pas m'écouter grosse idiote, je vais te dire l'autre solution.
L'autre solution est que tu dois essayer d'aimer Shinji comme Ueid aurait souhaité être aimé de celle qu'il aimait. Sache que c'est une tache assez difficile puisqu'il n'a que des défauts. Et puis là il semble innofensif mais dès que j'aurais enlevé son bracelet il se montrera tel qu'il est en réalité. De plus si l'on pouvait évaluer sa méchanceté, on pourrait dire qu'il serait à 9/10. Sur 100%, 90% de méchanceté pour 10 % de gentillesse. Ca fait peur, n'est ce pas?
Ah, autre chose, chaque fois que tu ressentiras de la haine, de la peur, du mépris ou de la tristesse à son égard, tes proches s'afaibliront. En commençant par toi Yuki!! dit il en désignat Yuki du doigt.
- Moi?
- Oui, toi. Comme tu es le premier animal du Juniishi ce sera toi. Puis Hatsuharu etc... Dans l'ordre quoi! Et tes amies, Tohru, elles seront les dernières. Et ce n'est pas de chance parce que je pense qu'elles vont trouver ça louche le fait que tous les membres de la famille Soma présents dans le lycée tombent malades d'un seul coup.

Akito se leva alors et dit en prenant le chemin de la porte :

- Alors voila. J'attends ta réponse dans 1 semaine. Profite bien de ta petite Tohru mon petit monstre, car tes jours auprès d'elle sont comptés. Ha ha ha ha!! Et n'oublie pas, petite sotte! Dans 1 semaine, pas plus. Parce que sinon le risque que Shinji se libère tout seul et devienne à 100% mauvais comme y'as pas augmentera. Et oui il ne sera pas tout le temps sous mon controle car après tout le bracelet n'est là que pour une prise de conscience de ta part.

Sur ces mots il partit suivi de Shinji.

Shiguré monta pensif dans sa chambre.
/C'est donc ça... Quel malheur pour notre famille.../

Kyo fondit alors en larmes dans les bras de Tohru. Il ne se souciait plus de Yuki. Pleurer dans les bras de celle qu'on aime. Il murmura : "Je t'aime Tohru" puis il s'écarta et cracha du sang de nouveau.

Yuki ayant entendu cela, s'affola.
/Alors, si je suis le premier de la liste, ..... Oh NON!!!/
Il composa alors le numéro de Machi.
/Alors, si je suis le premier de la liste,... il ne me reste pas beaucoup de temps à passer auprès de Machi!!!/

- Allo? répondit quelqu'un d'une voix ensomeillée.(Et ben voici la nouvelle championne du sommeil le plus long! Tu fais pas le poids Yuki!)
- Allo Machi? Je peux venir chez toi?
Machi ayant entendu la voix angoissée de Yuki se releva d'un bond de son lit :
- Qu'est ce qu'il y a?
- ...J'ai besoin de me confier à quelqu'un....dit Yuki au bord des larmes
- Je t'attends.
- Merci. J'arrive.

Sous un soleil de midi, une vérité cruelle venait de s'abbatre sur une famille toute entière. Une vérité qui risquait d'affecter beaucoup de monde et d'être à l'origine du dernier souffle de certains...


A suivre...



Voila!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dramatic_flood
posté Aug 1 2007, 10:03 PM
Message #6


Newbie


Groupe : Membres
Messages : 29
Inscrit : 24-July 07
Lieu : cannes
Membre no 15 206



J'adore ta fic elle est trop géniale!!! Il faut vite que tu mette la suite je suis impatiente! Mais elle est trop triste je pleure tu te rend compte ? bon kiss bonne nuit (ben oui faut ptetre que je pense à aller me coucher)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Arisa kun
posté Aug 1 2007, 10:11 PM
Message #7


Petit(e) nigiri


Groupe : Membres
Messages : 59
Inscrit : 28-February 07
Lieu : En train de bouffer un gateau à la pistache
Membre no 12 664



Merki! Ben si t'es impatiente, je mettrai peut être le chapitre 7 demain!^^
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dramatic_flood
posté Aug 1 2007, 10:23 PM
Message #8


Newbie


Groupe : Membres
Messages : 29
Inscrit : 24-July 07
Lieu : cannes
Membre no 15 206



Merci beaucouuuuuuuuuuuuuup !!!!!!!!!!!!!!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Arisa kun
posté Aug 2 2007, 02:55 PM
Message #9


Petit(e) nigiri


Groupe : Membres
Messages : 59
Inscrit : 28-February 07
Lieu : En train de bouffer un gateau à la pistache
Membre no 12 664



Alors comme promis voici le chapitre 7!

Chapitre 7
Note : Les pensées sont entre / les flash back entre [] et mes remarque ou délires entre ().
Dans ce chapître Tohru, Kyo et Yuki sont un peu OOC, mais après tout si je le fais c'est un peu pour la cohérence de mon histoire, non?

Un adolescent passe en compagnie d'une jeune fillle. Il s'amusent, ils ont l'air amoureux. Ils peuvent profiter pleinement du temps qu'ils passent ensemble sans s'inquiéter. D'autres n'ont pas cette chance.
GUEUHHARG!!! (Je sais c'est pas réaliste)
Tohru regarda Kyo d'un air coupable et inquiet. Elle se sentait reponsable de ce qui lui arrivait.
/Si je ne t'avais pas aimé comme je t'aime maintenant, si je n'étais pas tombée amoureuse de toi, rien de tout cela ne serait arrivé.../
Kyo releva la tête un instant, et ce qu'il lut dans le regard de Tohru ne laissait rien présager de bon. Il murmura alors :

- Ne te sens pas coupable pour ça. Si ce n'était pas toi, ce serait arrivé avec une autre personne même si je m'imagine mal aimer une autre personne que toi. GUHEU!!!
- Kyo! Ne t'agites pas! Même si ça me fait mal, je dois m'éloigner de toi.

Elle se leva donc et alla s'asseoir à l'autre bout de la pièce.

- Heu... Je pense pas que c'est ce qu'Akito voulait dire... Et je pense pas que la proximité ait à voir avec ça... -_-
- Désolée! Gomen Nasai!!
- baka!
- Gomen! (affolée)

/Même dans une situation pareille, elle ne change pas de caractère!/ Kyo esquissa un sourire qui fut vite effacé par ses inquiétudes. /Mais pourquoi a t-il fallu que ça retombe encore sur elle! Elle a déjà fait tant pour nous et la voila condamnée à ça! Franchement, j'aurais mieux fallu ne pas la rencontrer./

[ Tohru : Non vous ne pouvez pas. Rien ni personne ne pourra y changer quelque chose.
Yuki : Mais vous n’avez pas l’air bien !
Tohru : Je vais bien. Excusez moi de vous avoir fait perdre vôtre temps. Gomen. Au revoir.]

/Toujours cette mauvaise habitude de t'excuser à tout bout de champ et d'affirmer que tout va bien. C'est manière de tout dédramatiser. Quelle idiote! Mais c'est peut être pour ça que je suis tombé amoureux de toi. Tu me rassurais. Je me disais que je n'étais pas coupable de tout et c'était aussi une manière de fuir. Mais malgré cela, tu m'as donné de la force! Assez de forces pour que je puisse me dire que j'étais peut être digne de toi. Mais je me suis trompé. Encore une fois! Et voila quà cause de mes bétises tu te retrouves au centre de tout. Et ce sont tes décisions qui celeront nôtre destin à nous les Somas/
Tohru devinant ses pensées se rapprocha de lui. (Imaginez, elle s'éloigne de Kyo, il lui crie dessus, elle s'excuse et puis elle revient s'asseoir à coté de lui) Puis une fois assise, elle le regarda et lui dit alors.

- Je n'ai même pas réfléchi. J'ai tout de suite su ce que j'avais à faire. Rien ne pourra me faire changer d'avis. Rien de ce que tu diras même si quand je fais ça je pense d'abord à moi. Mais j'ai bien le droit d'être égoiste de temps en temps, non? (Ouh tu nous fais peur Tohru)
- ...
- Alors j'ai décidé que je ne reculerai pas! Je ne renoncerai pas à toi! Quel qu'en soit le prix j'arriverai à te sauver toi, mais aussi les membres du Juniishi!
- ... Tu n'es qu'une folle. Mais c'est pour ça que je t'aime. Quitte à me vomir dessus après je préfère te dire que je t'aimerai toujours.

Il l'embrassa doucement. Le baiser fut cependant assez bref puisque Kyo (Devinez ce qu'il va faire) cracha du sang après. (Arisa kun : Oui! Qui a trouvé? Quoi! Tout le monde! Et dire que je voulais offrir un voyage au Japon au gagnant! J'aurai jamais assez de sous!! Bon à la place vous gagnez........la suite de l'histoire!! Voix : Toute manière on était obligé de lire la suite. C'est nul! Arisa kun : Mais non c'est pas obligé! J'aurai très bien pu ne pas écrire ce chapitre et ceux qui suivent! Voix : ...Pfff, on a au moins eu quelque chose...)


Yuki courait pour retrouver Machi. (Je sais que le couple principal c'est Kyo/Tohru, mais faut bien que je m'occupe de Yuki aussi! Histoire de pas oublier les éventuels fans qui liraient cette fic) Il ne doutait pas un seul instant de la décision de Tohru.

[ Kyo : Je ne veux plus de morts. Oublie moi Tohru.
Tohru : NON!!! Plus jamais je ne te laisserais partir loin de moi!!! Plus jamais!!!]

/Après une telle réaction, elle n'abandonnera jamais Kyo! Même si en prenant cette décision, elle met la vie d'autres personnes en danger! Et comme par hasard, la première personne concernée, c'est moi! Pourquoi!!? Pour une fois que je me sentais bien. Je me sentais serein avec Machi à mes cotés! Mais je ne peux pas lui en vouloir car c'est ce que j'aurai fait si j'étais à sa place... Mais bon sang pourquoi.../

Il interrompit le cours de ses pensées quand il vit que devant l'immeuble, se trouvait la personne qu'il aimait plus que tout.
Elle courut à sa rencontre et oubliant tout, Yuki la serra dans ses bras. Il n'y eut rien. Rien ne se passa. Il la regarda au bord des larmes, et il l'embrassa. Peu importait que les passants les regardaient. Rien n'avait plus d'importance pour Yuki sauf les bras dans lequels il était.
Ils allèrent dans un parc peu fréquenté et là, Yuki lui raconta tout. Son enfance douloureuse, la malédiction, son destin en tant que membre hanté par l'esprit de la souris, tout. Elle l'écouta en silence, sans l'interrompre afin qu'il puisse lui raconter avec tout son coeur ses blessures cachées. Quand enfin la voix de Yuki mourut dans sa gorge, il leva la tête vers Machi. Ce qu'il vit lui déchira le coeur. Machi pleurait. Elle pleurait en silence pour lui, mais aussi pour elle même. Après tant de souffrance, il avait trouvé le moyen de la rendre heureuse, elle, qui ne signifiait pas grand chose dans ce monde. Derrière chacun de ses sourires, il cachait une si grande détresse. Et elle pleurait. Elle pleurait parce que elle ne s'en était pas rendu compte.

- Yuki... Toi, tu étais si malheureux et je n'ai pas su voir ça. Je ne pensais qu'à moi. Moi et ma famille qui me déteste! Moi, moi et encore moi. Je suis désolée.
- ... Non tu m'as vraiment aidé. Plus que tu ne le penses. Ne te dénigres pas de cette manière. Moi je t'aime comme tu es, avec tes défauts et tes qualités. Alors même si tu ne t'es pas rendue compte de ma douleur, tu m'as vraiment beaucoup aidé. Merci. Merci d'exister et d'être près de moi.

Il lui dédia un magnifique sourire. Elle le regarda avec étonnement puis, à travers ses larmes, elle lui rendit son sourire.


La nuit tombait. Et Kyo s'était endormi sur la table du salon, près d'elle. Il avait l'air si paisible quand il dormait. Tohru détestait l'idée de partir en le laissant mais elle devait rentrer chez elle. Ayant deviné ses pensées, Shiguré lui demanda alors :

- Tohru chan, pourquoi ne restes tu pas dormir ici? Je dois sortir et de plus Yuki risque de ne pas rentrer. (Arisa kun : Comment tu sais ça toi? En plus t'as même pas vu quand il est parti! Shiguré : L'instinct. Arisa kun : Ah oui? Et lequel s'il te plait? Shiguré : L'instinct de romancier. Arisa kun : L'instinct pervers plutôt! Shiguré : Pourquoi tant de méchanceté? Pourquoi personne ne veut reconnaitre mon talent? Arisa kun : Parce que t'en as pas, pardi!)
- Je voudrais bien mais je ne veux pas vous déranger!
- Mais tu ne me déranges pas! Et je pense que ta présence ici fait du bien à une certaine personne.
- C'est vraiment gentil mais je dois rentrer. J'ai besoin d'être seule.
- Ah!? Bon, fais comme tu veux. Mais sache que tu seras toujours la bienvenue ici quoi qu'il arrive.
- Arigato.
Elle se leva doucement sans faire de bruit pour ne pas réveiller Kyo et dit en partant :
- Au revoir et dites lui que...je ne l'abandonnerai pas.
- Je ferai passer le message.

Puis elle disparut dans la nuit.

Shiguré se demanda ce qui adviendrait du Juniishi. /Enfin bon, j'aurai tout le temps d'y penser demain. Par contre ça va être dur de transporter celui là dans sa chambre. Non j'ai une meilleure idée! Je vais le mettre dans le canapé!/ (Le fainéant)
Shiguré transporta alors Kyo dans le fameux canapé, se mit en costume (Celui d'Hatori) et sortit de la maison. Il alla voir Hatori au manoir Soma. Quan il arriva, celui ci était en train de lire un livre.

- Bonsoir Tori san! Qu'est ce que tu lis?
- Arrêtes de faire comme si de rien était. Tous les douzes sont au courant tu sais.
- De quoi tu parles?
- Tu sais très bien. Akito nous a convoqué. Et il nous a présenté Shinji. Il en a profité pour nous dire tout ce qu'il pensait de Tohru et à la fin Kisa n'arrêtait pas de pleurer. Enfin voila quoi.
- ... Je vois. C'est un peu triste quand même.
- Si toi, tu dis ça c'est que c'est vraiment grave. Que crois tu que Tohru va faire?
- Sincèrement? Je pense qu'elle ne va pas laisser Kyo.
- C'est ce que je pensais.
- Si tu avais vu la réaction qu'elle a eu quand Akito lui a proposé de partir. Elle s'est mise à crier. C'était très impressionant.
- Hmm. J'imagine.
- J'ai failli tomber d'étonnemnt.
- C'est bon n'esn rajoute pas des tonnes.
- En tout cas, quoi qu'elle fasse, ça aura des conséquences sur notre famille et je ne veux pas imaginer notre état à nous tous quand Shinji sera libéré du bracelet.


Le lendemain, Tohru se leva avec difficulté. Sa nuit avait été très agitée. Elle se prépara en silence et se rendit au lycée.
Quand elle arriva, tout le petit groupe était déjà là (Arisa, Saki, Yuki, Kyo). Elle les salua avec son sourire habituel mais le coeur n'y était pas. Son coeur avait fait un bond quand elle avait vu Kyo mais elle ne devait pas rester auprès de lui afin de lui éviter des désagréments. C'est pour ça que Kyo fut assez surpris quand elle ne vint pas les rejoindre lorsque l'heure du déjeuner arriva.

- Tiens? Où est Tohru chan? demanda t-il
- QUOI??? Comment ça Tohru "chan"?? QU'EST CE QUE C'EST QUE CETTE HISTOIRE???!! hurla Arisa
/zut!/ pensa Kyo. /Ca m'a échappé!!! Je suis cuit!/
- Heu...
- Allez baka neko, lache le morceau! En plus je suis sur qu'elles finiront par être au courant.
- Mais tu sais bien que je ne peux pas à cause de... tu sais quoi!
- Ah oui c'est vrai. Bon je vais le dire pour toi. Tohru san et Kyo sont ensemble. Normalement.
- QUOI!!!!
- C'est ce que je me disais. Ils émettent des ondes très intenses.
- INTENSES!!!! Tu veux que je te tue ou quoi!! hurla Arisa en le secouant par le col. Tu tiens à mourir!! T'as osé avouer ton amour à Tohru sans notre permission!!!
- Depuis quand il faut que je demande...
- Qu'est ce que t'as dit !! Allez Saki on le tue ou on le donne en pature aux...
Kyo interrompant Arisa :
- Toute manière il y a rien à faire. C'est impossible. murmura Kyo le regard lointain.
- Hmm. Il y a quelque chose de bizarre dans les ondes de Tohru. Elles sont intenses et déterminées mais, on dirait qu'elles rejetent aussi quelque chose... C'est bizarre.
- Tu voudrais dire qu'elle rejeterais Kyo? Ah mais un super bonne nouvelle! Tu évites la mort Poil de Carotte tu as de la...

Arisa se stoppa net dans ses paroles quand elle vit le regard de Kyo. Celui ci était livide, mais elle n'eut pas le temps d'étudier plus ses yeux puisque Kyo se leva brusquement et se mit à courir vers une personne.
Yuki regarda pensif Kyo.
/Ca voudrait dire qu'elle nous abandonnerait!!? Non, elle n'est pas capable de cela. Tohru san ne ferais jamais ça. Et si... Non, je dois arrêter de penser comme ça.../

Kyo courait derrière Tohru. Il voulait savoir. Elle ne pouvait pas lui faire ça. Il finit par l'attraper et quand elle se retourna vers lui, il put voir des larmes couler sur ses joues.

- ... Alors....tu me laisses tout seul... C'est ça?
- ...
- Réponds moi! Bon sang!! Tu ne te rends pas compte de ce que tu me fais subir!! Pourquoi est ce que tu n'es pas venue manger avec nous? Tu me fuis?
GROS SILENCE
- Non! C'est que je me disais que si je ne venais pas déjeuner avec vous, tu ne te sentirais pas mal. Je me disais que si j'évitais ta présence, tu ne cracherais pas du sang. C'est pour ça!
- .... C'est juste pour ça?
- Oui. Kyo ne me dit pas que tu pensais que je te laisserais! Après tout ce que je t'ai dit! Je ne pourrais pas t'abandonner Kyo. Jamais!
- Escuse moi. Mais même si je crache tout le sang que j'ai, il faut que tu restes avec moi. Je veux rester auprès de toi pendant le peu de temps qu'il me reste.
- Ne dis pas ça! Je te sauverais!
- ... Merci Tohru.

Et il l'embrassa. (Et vous connaissez la suite)

Tout le reste de la semaine passa ainsi. Et quand le samedi arriva, Tohru se rendit au manoir. Une servante vint l'accueillir et l'installa dans un salle.

- Akito sama va vous recevoir dans un instant.

Puis la servante partit.

/Que vais je dire à Akito sama? Enfin, je verrais bien. Peut être que Yuki kun aurait du m'accompagner.../

[ Yuki : Tohru san, vous ne voulez pas que je vienne avec vous?
Tohru : Non, ça ira. Ne vous en faites pas pour moi.
Yuki : Vous êtes sûre?
Tohru : Oui!]

La servante revint et elle emmena Tohru dans une salle sinistre et un peu sombre.
La servante l'annonça :

- Akito sama, Mlle Tohru Honda est arrivée.
- Oui. Laissez nous seuls.

Et elle partit.
Tohru légèrement inquiète salua Akito en s'inclinant :

- Bonjour Akito sama.
- Bonjour. L'une des seules choses que je dois apprécier chez toi, c'est ta politesse et ta dévotion envers moi. Assieds toi.
- Oui.
Elle s'assit et attendit.
- Alors je vois que tu as respecté le délai. Tu as même un jour d'avance. Quelle est ta décision?
- J'ai décidé de sauver Kyo. Donc je vais essayer d'apprécier Shinji.
- Soit. Puisque tu as pris une décision aussi sotte, tu en assumeras les conséquences. Nous allons faire un serment. Tu répondras "Oui, je l'accepte" à chacunes de mes questions. Shinji!!

A ce moment là, Shinji entra dans la pièce et s'assit à coté de Tohru.

- Alors, Tohru Honda, acceptes tu d'aimer et d'apprécier Shinji?
- Oui, je l'accepte.
- Acceptes tu de ne pas le détester, le hair, le mépriser, le plaindre ou en avoir peur?
- Oui, je l'accepte.
- Accepte tu de renier ton amour pour Kyo
- ...
- Réponds! C'est la question la plus importante. Et si tu ne la respectes pas, un membre risque de mourir.
- Oui, je l'accepte! répondit Tohru au bord des larmes.
- Tohru Honda, enlève le bracelet du bras de Shinji.

Tohru s'exécuta.
A ce moment là, deux rayons bleu et rouge sortirent du bracelet et rentrèrent dans le corps de Shinji.
Shinji, qui depuis le début du serment avait gardé la tête baissée, leva soudain ses yeux vers Tohru. Ce qu'elle vit dans ses yeux ne la rassura pas. En effet, il avait le regard tellement corrompu et mauvais que Tohru ne put s'empêcher de ressentir de la peur. Au moment où ce sentiment germa dans son coeur, Yuki, qui se baladait avec Machi, s'effondra sur le sol.

A suivre


Voila! Encore un autre de bouclé. Mais je me suis un peu détournée de ce qu'il devait y avoir dans ce chapître. Ce qui fait qu'il n'y aura plus 10 chapitres mais 11 ou 12.
Ca me fait du boulot en plus moi. Vous trouvez pas que j'ai un peu exagéré avec mes "je te laisserai pas , je t'abandonnerais pas, je vous sauverai, elle nous abandonne, tu me laisse seul...." ? Et par contre, je me suis bien amusée à écrire "GUEUHH" ou "GEUHH" toutes les 5 secondes. C'était très instructif!^^
J'aimerais avoir votre avis sur une question. Je dois faire mourir Yuki ou pas?
Merci à tous ceux qui répondent. ^_^
J'attends des comm'!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Kyochat
posté Aug 2 2007, 05:23 PM
Message #10


Nigiri habitué(e)


Groupe : Membres
Messages : 686
Inscrit : 6-July 06
Lieu : Dans l'univers des mangas
Membre no 8 163



Non moi je trouve pas que t'a exagéré!! ça donne bien (enfin c'est que mon avis)
Oulala, j'étais pas venue tout de suite pour le chap 6, mais je suis là et en plus 2 chapitres en 1 c'est plutôt cool aussi^^ lol!

TT_TT pauvre Kyo/Tohru, c'est horrible cette situation!!! Mais en même temps c'est beau.... (bah oui, quand Kyo court après Tohru et qu'il demande s'il va le laisser seul et tout et tout... c'est beau!!!!! TT_TT) Fait les pas trop souffrir quand même!!

Sinon conscernant le fait si Yuki doit mourir ou pas.... mais t'es malade?!!!!!!! lol!! (non en fait je suis comme toi ,parce que moi j'ai une idée de fic avec Kyo/Torhu où ils sont sencés mourir, mais j'ose pas l'écrire et la mettre ici, parce que je sens qu'on me tuerai même si j'ai très envie de l'écrire! ... je crois que je l'écrirais quand même et que si ça plait pas, je la garde pour moi, je suis pas auteur sadique, mais j'ai jamais dis que je voulais écrire des histoires avec toujours des happy ends non plus)

En gros si tu tues Yuki tu seras catalogué dans "Auteurs Sadiques" (ce que je suis apparemment, même si j'ai pas fait grand chose pour le moment *enfin pour moi, puisque je sais ce qu'il y a après*) en plus la disparition de Yuki ça va faire très mal au coeur! (dans l'histoire et pour les lecteurs) j'aime bien Yuki, même beaucoup et même si c'est pas mon favori, je dirais qu'il ne faudrait pas le tuer. Enfin maintenant, c'est toi l'auteur aussi, t'as le droit de faire ce que tu veux !

Voilà! J'ai beaucoup parlé, dsl!
Kyossou tout doux et vivement la suite!!!!!!!!!!

Kyochat (IMG:https://subafuruba.com/forums/style_emoticons/default/02.gif)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dramatic_flood
posté Aug 3 2007, 02:54 PM
Message #11


Newbie


Groupe : Membres
Messages : 29
Inscrit : 24-July 07
Lieu : cannes
Membre no 15 206



coucou! moi j'aierais pas que tu fasse mourir yuki mais si tu veux le faire on finira bien par l'accepter enfin bref j'adore ta fic continue comme ça !!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Kyochat
posté Aug 3 2007, 06:22 PM
Message #12


Nigiri habitué(e)


Groupe : Membres
Messages : 686
Inscrit : 6-July 06
Lieu : Dans l'univers des mangas
Membre no 8 163



J'avais déjà parlé par rapprot au fait que tu voulais savoir si Yuki devait mourir ou non, mais je voulais te dire que je suis d'accord avec ce que dis dramatic_flood
Pour moi, quoi que tu fasses, j'aime ta fic et j'accepterai ce que tu fais
Kyossou tout doux (IMG:https://subafuruba.com/forums/style_emoticons/default/24.gif)
Kyochat
(IMG:https://subafuruba.com/forums/style_emoticons/default/02.gif)

Partout autour de vous, Même peut-être juste devant vos yeux, Attention elle est là...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Arisa kun
posté Aug 3 2007, 06:55 PM
Message #13


Petit(e) nigiri


Groupe : Membres
Messages : 59
Inscrit : 28-February 07
Lieu : En train de bouffer un gateau à la pistache
Membre no 12 664



Bon ok ok c'est pas grave j'ai trouvé autre chose toute manière! Bon je serai pas là ce week end because mon ordin' fait des siennes je dois le laisser tranquille pendant le week end donc pour me faire pardonner ma future absence je vous sers 2 chapitres!^^

Chapitre 8

Yuki s'effondra en ressentant, une douleur affreuse au niveau du coeur. Machi, connaissant le vérité à propos de Shinji pensa alors que Tohru n'avait pas tenu ses engagements. Une grande colère commença à naitre dans son coeur. Elle se mit à crier :

- Au secours!!!! Yuki est tombé!!! Que quelqu'un appelle les urgences!!! (Elle a oublié son portable)

Une agitation se forma autour d'elle et quelqu'un appella les urgences.
Yuki fut rapidement transporté à l'hopital suivi de Machi plus inquiète que furieuse. Il fut mis en soins intensifs et Machi demanda au medecin le même que celui de Kagura (Hayatsuki Yamato) :

- Comment va t-il?
- Son état est très préoccupant et très bizarre également. J'ai déjà eu une patiente comme lui mais celle ci est décédée avant que nous n'ayons pu faire quelque chose.
- ... Elle s'appelait "Kagura Soma"?
- Oui!! Comment savez vous ça?
- C'est une trop longue histoire.... Je peux aller le voir?
- Non. Comme je vous l'ai dit, il est très faible et de plus, vous n'êtes pas de sa famille.
- ...Oui, en effet.
- Avez vous déjà prévenu sa famille?
- Non, je vais le faire. Merci pour tout.
- Mais de rien. C'est mon travail après tout.
- Oui.

Machi prit donc congé du docteur et alla téléphoner Shiguré d'une cabine téléphonique. Elle composa le numéro et entendit alors la voix de l'écrivain :

- Allo?
- Oui, c'est Machi.
- Ah!! Machi chan, que me vaut l'honneur de ton appel?
- Et bien, Yuki a eu un accident.
Shiguré prit alors sa voix la plus sérieuse pour demander :
- Un accident c'est à dire?
- Il est tombé comme ça, en pleine rue. J'ai appelé les urgences et depuis il est en soins intensifs.
Shiguré ne répondit pas tout de suite. /Ainsi donc, c'est comme ça que tout commence!?? Tohru aurait elle donc commis un impair en allant au manoir?/
A ce moment là, la sonnerie de la porte d'entrée retentit.
- Attends Machi chan, quelqu'un a sonné. Je vais voir qui c'est.
- Je suis désolée, mais je dois retourner auprès de Yuki. Vous ferez passer le message.
- D'accord. A tout à l'heure.

Et il raccrocha.
Il ouvrit la porte d'entrée et il vit Tohru débarquer en compagnie de Shinji. Il s'étonna de ce qu'il vit dans les yeux de celui ci. Il ne vit pas le même regard neutre que l'autre fois, mais un regard profondément mauvais et narquois. Il mourrait d'envie de poser des questions mais il se contenta juste d'esquisser un sourire :

- Ah Bonjour Tohru ch...

Le regard que lui lança Shinji le dissuada d'utiliser le petit suffixe affectif qu'il utilisait habituellement. Il se reprit donc bien vite :

- Bonjour Tohru san. Bonjour Shinji san.

Celui ci ne lui répondit même pas.
Tohru se sentait génée mais elle fit tout pour ne pas le montrer.

- Bonjour Shiguré san. Comment allez vous?
- Bien. Mais malheureusement, ce n'est pas le cas de tout le monde.
- Comment?!! s'inquieta Tohru. Qu'est ce qui est arrivé?
- Yuki est à l'hopital.
- Quoi!!!?
- Il est.. Enfin Machi te l'expliquera. Elle était là quand il s'est senti mal.
- Je vais le voir tout de suite!!! dit elle en commençant à s'en aller mais Shinji la retint en lui tenant la tête, non pas comme le ferait tendrement Kyo, mais de manière presque brutale. Il lui demanda alors d'une voix possessive et jalouse :
- Et moi dans tout ça? Tu m'oublies?!! Hein, tu m'oublies!!! se mit il à crier en lui tirant les cheveux.

Tohru se mit à hurler de douleur. Kyo, qui avait deviné inconsciement que Tohru était là n'avait pas voulu descendre mais en entendant son cri, il se précipita dans le salon. En voyant les mauvais traitements que lui infligeait Shinji, son sang ne fit qu'un tour. Il assena un violent coup de poing à Shinji qui le fit tomber. Puis il serra Tohru contre lui. Malheureusement, il se mit à vomir du sang et sous le coup de la douleur, il tomba à genoux. Tohru se mit à pleurer sous le regard effaré de Shiguré (Tiens, on l'avait oublié celui là). Shinji qui s'était relevé entre temps, en profita pour lui donner un coup de pied dans le ventre et lui cracher dessus en disant :

- Elle est à moi, gros con!!! A MOI!!! Tu comprends!! Elle m'aime moi et pas toi!!! Viens, dit il en tirant le bras de Tohru. On rentre à la maison. (C'est à dire chez Tohru)
- Mais...mais..
- Il n'y a pas de "mais" qui tienne!! A moins que tu ne veuilles rester auprès de ce baka!! Tu me préfères moi ou lui? Dis le moi, je ne te ferais pas de mal si tu me dis la vérité. sussura t'il d'un ton dangereusement doucereux.

Tohru, savait que si elle restait auprès de Kyo, non seulement il se sentirait mal, mais Shinji pourrait aussi le frapper à mort. Alors même si son coeur lui disait de rester auprès de Kyo et de le protéger, sa raison lui commandait de ne rien laisser entrevoir de ses sentiments afin que les autres n'en souffrent pas. C'est donc avec une torture énorme au niveau du coeur qu'elle murmura :

- C'est...c'est toi que j'aime Shinji...
- Ah, ah, ah!! T'as entendu? Dis le plus fort il n'a pas eu l'air de comprendre!!
- C'est toi que j'aime Shinji!!!

Il lui vola alors un baiser écorché et passionné devant les yeux révulsés de Shiguré et ceux brouillés de larmes de Kyo. Tohru ressentit ce baiser comme une marque de fer rouge sur ses lèvres. /Ce baiser a le gout de la mort!/ se dit elle alors terrifiée. C'est à ce moment là que Yuki bougea sur son lit d'hopital. La machine se mit alors à émettre un son prolongé. L'infirmière entendant cela se mit à appeler le medecin :

- Docteur, docteur!! Il fait un arrêt cardiaque!!

Le medecin accourut alors suivi de Machi. Il surveillait le cas de Yuki avec beaucoup d'attention et il ne voulait pas perdre une personne sans avoir rien pu faire avant pour la sauver. Il tenta plusieurs réanimations mais Yuki ne bougeait plus. Machi se mit alors à crier de toutes ses forces :

- YUKIIIII!!!!!


*** Dans le subconscient de Yuki***
_Yuki.... Yuki...où vas tu? _Je m'en vais, Tohru san n'a pas pu tenir sa promesse et de plus j'y suis obligé... _Tu ne dois pas partir maintenant. D'autres personnes ont encore besoin de toi. Tiens le coup Yuki. Quand ton heure sera arrivée, je ne m'opposerai pas à cela. Mais vas y retourne, il est encore trop tôt pour toi. Va... _Qui es tu? _Je suis l'un des nombreux mystères de la famille Soma. Mais ne pose plus de questions et va. Yuki, REVEILLE TOI!!!
*** ***


Yuki bougea alors et le rythme cardiaque repartit.
Machi pleurait déjà et se cachait le visage aussi sa surprise fut plus grande encore quand le medecin lui annonça d'une voix quelque peu joyeuse :

- Il est revenu! C'est un fait extraordinaire!
- ..Comment!!!?
Elle se précipita vers Yuki et lui prit la main. Avec émotion elle lui demanda :

- Yuki, Si tu m'entends, serre moi la main.. Même si ce n'est qu'un faible mouvement, fais moi un signe!! Je t'en pris!! Fais moi voir que tu te bats pour rester ici, avec moi et auprès des gens qui t'aiment!! S'il te plait!!.
Des larmes tombèrent sur la main de Yuki. Celui serra alors presque imperceptiblement la main de Machi. Il murmura :

- Je... suis.....là.....pour toi....
Puis la pression de la main se fit moins forte et le docteur annonça :
- Je crois qu'il est temps qu'il se repose. Mlle, avez vous appelé sa famille?
- Oui. Mais je m'inquiète quelque peu puisque voyez vous, il a un frère très envahissant mais qui lui est très attaché. Et je m'étonne qu'il ne soit pas encore arrivé.
- Si vous le dites, c'est qu'il doit y avoir un problême.
En effet, à ce moment là, une infirmière entra précipitament dans la pièce un dossier à la main.
- Docteur, nous avons un problème! Vous m'avez dit de nous prévenir si j'avais des nouvelles. Tenez, regardez ce dossier.

Elle le lui tendit. Le medecin parcourut rapidement le texte qui se présentait devant lui. De temps en temps il laissait échapper des morceaux de phrases : "...évanouissement soudain......état analogue au coma.....sommeil profond.....". Soudain, il poussa un léger cri de stupéfaction. Puis il se ressaisit et il ordonna à l'infirmière :

- Emmenez moi tout de suite dans la chambre de ce patient!

Machi s'étonnait de la réaction du docteur. /Pourquoi s'affole t-il autant? Les symptomes qu'il a énuméré ressemblent à ceux qu'a eu Yuki! Ce pourrait il que.../
Le medecin allait partir et elle eut envie de lui demander. Un doute subi avait pris place dans son coeur.

- Docteur! La personne qui vient d'être hospitalisée, serait elle de la famille Soma?
- Je ne suis pas autorisé à vous le dire.
- S'il vous plait docteur, répondez moi juste par oui ou par non. La personne qui vient d'être hospitalisée, cette personne, elle s'appelle bien Hatsuharu Soma?
Le docteur ébaucha un geste de surprise.
- Heu oui! Mais comment le savez vous?
Machi ne répondit même pas à la question et sortit de la chambre de Yuki. Elle se dirigea vers la salle d'attente et elle soupira de soulagement en voyant Ayamé en compagnie de presque tous les 12. ( Arisa kun : Tu soupires de soulagement en voyant Ayamé? Ca devrait pas plutot être le contraire? Machi : Oui mais dans ce cas là, c'est différent.)
Elle faillit lui sauter dans les bras mais elle se retint à cause de la malédiction. Ayamé l'aperçut et il s'écria devant les personnes persuadés qu'il était fou :

- Ah Machi chan?!! Que fais tu ici? Serais tu malade?
- Non, ce n'est pas moi. Vous êtes ici parce qu'Hatsuharu san est tombé malade?
- Oui! Mais comment sais tu ça?
- Non c'est pas important. Shiguré san vous a prévenu?
- Nous a prévenu de quoi? demanda Hatori
- Non il ne vous a pas prévenu sinon vous, Ayamé ne seriez pas en train d'attendre ici, mais vous seriez plutôt en train de vous battre avec le médecin afin qu'il vous laisse entrer dans sa chambre.
- Tu commences à m'inquiéter Machi chan. Sois plus précise s'il te plait.
Elle prit son inspiration pour éviter de pleurer et murmura :
- Yuki kun est lui aussi ici. Tout à l'heure là, il a fait un arret cardiaque et il a faillit mourrir.
Un silence oppressant se fit alors entendre. Les yeux d'Ayamé étaient vides. Puis il demanda presque en hurlant :
- Ou est il ?!!!!
- Il est dans la chambre 40.
Ayamé quitta alors la salle d'attente précipitemant. Hatori se leva et dit :
- Ritsu, je te charge de garder Kisa et Hiro
- Eh! J'ai passé l'age d'être gardé!!
Hatori ignorant royalement l'intervention de Hiro :
- Pour une fois tache de te comporter en adulte, je compte sur toi.
- Gomen mais où vas tu Hatori san?
- Je le suis. On ne sait jamais ce qui peut arriver quand il est dans cet état.

Sur ces mots, il quitta la pièce et alla dans la chambre 40. Quand il arriva devant celle ci, il vit Ayamé qui était en train de se faire mettre à la porte par des agents de sécurité :

- Laissez moi passer!! Je suis son frère!! Yuki, réveilles toi et dis leur que je suis ton frère!! Non! laissez moi entrer!! Vou n'avez pas le droit!! Enlevez vos mains indignes de la magnifiscence que je suis!! Laisser moi passer je vous l'ordonne!!
/Et dire qu'il est de ma famille. Il me fait honte..-_-" Je dois intervenir pour faire cesser ce massacre.../

- Ayamé. Calme toi. Si tu fais autant de cinéma, ce n'est pas étonnant s'ils ne veulent pas te laisser entrer. De plus, Yuki ne serait vraiment pas content de te voir t'agiter de la sorte.
Ayamé arreta de "faire son cinéma" et dit :

- Je suis désolé Tori san. Je ne recommencerai plus. Mais avoue quand même que c'est eux qui ont commencé. Je suis entré et il n'y avait personne. Mon, pauvre frère aurait pu mourir sans qu'il n'y ai personne à ses cotés. J'ai donc commencé à lui parler calmement (Entendez par là qu'il s'est mis à crier de toute sa force) et là il y a eu un long sifflement qui venait de cette machine et puis après ils sont arrivés et ils ont voulu m'emmener dans le centre psychatrique.

- .... Ayamé le sifflement qui venait de cette machine c'est ce qui annonce quand le coeur d'une personne a arrrêté de battre.
- Donc ça veut dire que Yuki est ... Non je me refuse à penser cela.
- Attends.

Hatori pénétra alors dans la chambre de Yuki. Tout était normal. Par contre quand Ayamé franchit le seuil de la porte, la machine se mit à emettre un long son prolongé.


***Dans le subconscient de Yuki***
_Yuki?!! Que fais tu ici? Je ne t'ai pas dit que ce n'était pas encore le moment pour toi? _Mais je ne peux pas partir maintenant? _Pourquoi? _Il y a quelque chose dont je ne nommerai pas le nom qui est entré dans ma chambre. _Ah! Je vois de quoi tu parles. Si tu veux, tu peux rester ici en attendant, mais je t'interdis de franchir la porte qui est là. D'ailleurs, je vais la verrouiller.
_ Merci.
*** ***


Hatori dit alors à Ayamé :

- Va chercher le docteur qui s'occupe de Yuki.
- D'accord.

A la minute même où Ayamé sortit de la chambre, le son de la machine redevint normal.

- Ayamé! Attends, il est revenu à lui.
- Ouf mon petit frère est vivant. Je vais lui raconter ma journée pour le faire revenir à lui!
Il réentra dans la chambre.

BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIP!!!!!
Hatori regarda Ayamé et lui dit :

- Ayamé, sors de la chambre pour voir.
Ayamé sortit.

Bip bip bip bip!

- Ah je crois que j'ai compris. Ayamé je dois te dire que Yuki n'a pas envie de parler avec toi ou plutôt n'a pas envie de t'écouter. Chaque fois que tu rentres dans sa chambre, il fait un arret cardiaque. Et quand tu sors, il revient à lui. Donc tu vas devoir attendre qu'il soit complêtement remis pour lui raconter ta journée.
- ...Yuki!!! Ce n'est pas bien!! Et moi qui avait envie de te parler de Machi. Bon tu ne sais pas ce que tu loupes. Au revoir!

Yuki appela faiblement Ayamé.

- Ayamé....
Ayamé profita de ce moment pour entrer et pour dire :

- Je t'ai eu!! Ha ha ha ha!! Puisque je sais que tu fais des allers retours comme ça, tu vas devoir écouter le récit de ma folle et belle journée!!!!!!!

BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIP!!!!
- Tu ne m'auras pas cette fois! Alors aujourd'hui......bla bla bla......bla bla....


*** Dans le subconscient de Yuki***
_ QUE QUELQU'UN OUVRE CETTE PORTE!!!!!!! JE VEUX MOURIR!!!! LAISSER MOI MOURIR!!!!
*** ***


Tohru marchait en silence à coté de Shinji. Elle mourrait d"envie d'aller voir Yuki mais elle ne voulait pas avoir à le demander à Shinji. Elle resta donc silencieuse jusqu'au moment où, arrivés devant sa maison, Shinji lui dit :

- Puisque tu as l'air si triste, je t'autorise à aller voir ce ... Comment il s'appelle déjà,
- ... Yuki.
- Oui c'est ça. Yuki. Va le voir mais soit de retour avant 18 heures. Je ne suis pas très généreux moi. Aller, va avant que je ne change d'avis!
- Oui!

Tohru allait s'en aller quand Shinji la maintint par la main :

- Tu n'as pas oublié quelque chose?
- Heu... non je ne crois pas.
- Fais un effort.

Tohru le regarda et vit de quoi il parlait. Cette pensée la révulsa mais elle le fit quand même. Elle l'embrassa rapidement. Shinji dit :

- Ce n'est pas assez mais ça suffira pour l'instant.

Et il lui lacha les cheveux et elle s'éloigna non sans un sourire de soulagement. Elle fit semblant de partir mais se cacha derrière un buisson. Quand Shinji entra dans la maison, elle prit la direction opposée à l'hopital. Elle se dirigeait vers la maison de Shiguré quand elle vit Kyo en sortir. Elle ne se montra pas à lui mais elle fut rassurée quand elle vit qu'il était dans un état à peu près normal.
/Ouf! Il a l'air de s'être remis de ses blessures!(Arisa kun : Quelle capacité de régénération incroyable!! Voix : Tu lis trop FMA, toi...) Je ne suis plus inquiète pour lui. Je crois que je peux aller voir Yuki maintenant.../

Elle fit un mouvement pour s'en aller discrètement mais malheureusement pour elle Kyo la remarqua et lui demanda surpris :

- Que fais tu ici?
Elle se retourna toute rouge et lui répondit :
- J'étais venue voir si tu allais bien avant d'aller voir Yuki.
- Ah.
Kyo scrutait autour de lui en cherchant Shinji des yeux. Ne le voyant pas il dit :
- Où est Shinji?
- Ah! Il...il m'a laissé aller voir Yuki. Il est chez moi en ce moment.
- OK. Bon ben Tohru, je vais te laisser et puis après tout, tu vas voir ce baka nezumi.
- Mais Kyo, tu...
- N'est ce pas ce que tu veux!! Tant que cette histoire ne sera pas résolue, je ne veux pas courir de risques donc Tohru, j'aimerais bien que l'on arrête de se voir.
- Mais...?!! Oh, et puis je sais que tu as raison Kyo chan.
- Donc salut.
- Au revoir Kyo chan. Prends soin de toi.
Et elle s'en alla.


A suivre



Chapitre 9

Note : Les pensées sont entre / les flash back entre [] et mes remarque ou délires entre () les expression et les actions que j'ai pas envie d'écrire sous forme normale des personnages entre *.

Quand Tohru arriva à l'hopital, elle fut surprise de voir que toute la famille Soma était là. Mais sa surprise fut encore plus grande quand Machi s'approcha d'elle le regard obscurci par la colère :

- Alors, enfin te voila! Celle que Yuki considère comme sa mère arrive en bonne dernière.
- Mais c'est à dire que j'ai été retenue..
- Comment ça tu as été retenue!(Sous le coup de la colère, elle se met à la tutoyer) Yuki avait besoin de ta présence et toi tu me sors " J'ai été retenue"?!! Oh mais en y réfléchissant, comme c'est toi la responsable de son hospitalisation, c'est un peu normal que tu n'arrives que maintenant!!

Hatori s'étonna :

- Comment ça?!!
- Oui, je suis courant! Yuki m'a tout raconté!! Et c'est comme ça que tu comptes sauver les 12 et surtout Kyo san?!! Permets moi de douter de ta réussite!
- Ne parle pas de ce que tu ne connais pas, murmura Tohru la tête baissée.
- Mais bien sur que si que je sais de quoi tu parles!
- Parce que d'après toi c'est facile de rester neutre face à quelqu'un qui te maltraite et qui plus est ressemble à la personne que tu aimes?!!! Tu crois que c'est facile de voir que chaque fois que tu ébauche un signe d'affection vers cette personne, celle ci tombe sous le coup de la douleur en crachant du sang?!! Tu crois que c'est facile hein!!! J'en ai marre. J'en ai plus que marre de me soucier sans cesse des gens et que quand je m'occupe un peu de moi, personne n'est content!! Je voudrais juste sauver Kyo chan! Juste ça, soupira t-elle en pleurant.
- Même si ce geste devra entrainer la mort des autres membres?
- .......

Les Soma étaient restés abassourdis sous le poids des paroles de Tohru. Momiji se rendit qu'il avait toujours pris comme un baka sans donner autant que Tohru. C'était la pensée de tous les Soma. Machi regarda Tohru qui pleurait et d'un coup, elle la serra dans ses bras en disant et en se mettant à pleurer elle aussi :

- Alors...vas y! Sauve le! Fais de ton mieux . Je compte sur toi. Tache de te controler, de te maitriser afin de ne pas m'enlever à moi et à tant d'autres leur raison de vivre. Je compte sur toi, Tohru san. Va le voir, je suis sure qu'il sera content d'entendre ta voix. Et puis, tu le sauveras aussi de la menace d'Ayamé san.

Elle lui sourit. Et Tohru lui rendit son sourire et partit voir Yuki. Machi essuya ses larmes,s'assit et sortit un livre de son sac comme si de rien était. Ayamé, sortant de nulle part tel un rapace (Bien qu'il soit plutôt la proie en temps normal) dit alors :

- Ah, les histoires de femmes... C'est pour ça que c'est toujours dangereux de s'en mêler...
- Euh là, t'es hors contexte...-_-° ne put s'empêcher de remarquer Hiro.

/Pourquoi, la vie est elle si complexe mais si douce?/ pensait Tohru au moment où la main de Yuki se refermait sur la sienne.


Le lundi de la reprise des cours, tout le monde fut surpris de voir Tohru arriver au lycée en compagnie de Shinji. Les mêmes remarques fusaient de partout : " T'as vu comme il ressemble à Soma san?", "Eh, il lui ressemble, tu trouves pas" ou encore : "Mais c'est son sosie!! Ou alors ça doit être un membre de sa famille". Tohru se sentait génée mais Shinji lui, avait son air impassible mais dangereux. Pour la première fois, Tohru n'eut pas envie de voir ses amies. Elle n'avait pas particulièrement envie de devoir leur fournir une explication. Et ce qu'elle redouta arriva. Shinji lui demanda :

- Dis, ici y dois avoir beaucoup de connes. T'as pas d'amies?
- Oui! J'en ai.
- Et tu me les présente pas?
- Heu..si bien sur. C'est juste que comme elles te connaissent pas, elles vont me demander qui tu es et je serai pas quoi leur dire.
- Comment tu sais pas quoi leur dire? Réfléchis. Ne suis je pas ton petit ami?
- Oui bien sur! C'est juste que..

Elle s'interrompit quand elle vit Kyo arriver droit sur eux. Shinji ne put s'empêcher de sourir.

- Tiens mais qui voila! En plus, on dirait qu'il veut nous parler.
Au contraire, Kyo passa à coté d'eux comme si il ne les connaissait pas.
- On dirait qu'il a retenu la leçon, le bouffon!

Tohru baissa les yeux de peur d'avoir une réaction qui la trahirait. /...Il était donc sérieux.../

[ Kyo : N'est ce pas ce que tu veux!! Tant que cette histoire ne sera pas résolue, je ne veux pas courir de risques donc Tohru, j'aimerais bien que l'on arrête de se voir. ]

Le chatiment de Shinji la tira de ses pensées ( Tirage de cheveux) :

- EH! Tu me réponds quand je te parle!! Je détestes les gens qui m'ignorent où qui me font la sourde oreille. Et quand ça m'énerve vraiment, je peux devenir très violent comme tu as pu le constater...*sourire sadique*
- Oui! Heu... C'était quoi ta question?
- Mais ma parole, tu le fais exprès!! cria il en lui tirant vraiment les cheveux
- Aiiieeee!!!!

Toute l'agitation s'arrêta d'un coup. Tout le monde regardait Shinji. Il sourit alors et dit :

- Ben quoi?? Qu'est ce que vous avez à me regarder comme ça?? (Arisa kun : Tout à l'heure là, tu disais pas que tu "détestes les personnes qui t'ignorent" ? Shinji : Dans ce cas là c'est différent! Et puis si tétais pas si conne tu verrais qu'après y'avais marqué "qui me font la sourde oreille"! Mais comme de ce coté là c'est désespéré aussi alors... Arisa kun : LA FER**!! Tu la boucles ou sinon je fais Arisa (la vraie pas la copie) te foutre une déculottée!Hé hé! Shinji : C'est ça, j'attends que ça. Arisa kun : Pauvre naze... Shinji : Ta gu****!! Sinon je t'inflige le chatiment!! Arisa kun : Vas y tout manière, j'ai un casque. Ben, je vais tirer le casque! *se met à tirer le casque* Shinji : Mais ça sort pas ce truc! Arisa kun : Normal; j'ai mis de la super glue. Euh là je crois que j'ai gaffé. Shinji, tu peux tirer pour moi? Shinji : Quelle conne.. Non désolé j'ai plus envie et j'ai pas que ça à faire. Je dois aller infliger le chatiment à Tohru. Arisa kun : Shinji!!! Ne me laisse pas!!)
Je lui fait répéter une pièce de théatre, c'est pour ça. N'est ce pas Tohru?
- ....Oui, c'est vrai.
- Oh et puis si vous me croyez pas allez tous vous faire fou***! Allez Tohru, on y va!
Et ils partirent en cours.


A l'heure du déjeuner, Tohru alla présenter Shinji à Arisa et Saki. Kyo aussi était là mais il se tenait sagement dans son coin sans la regareder.

- Uo chan, Hana chan, je vous présente Shinji Soma.
- S'lut!
- Bonjour.
- ...
- Sympa le nouveau! Je l'ai remarqué dès le début, toi et Kyon Kyon êtes jumeaux?
- ...Non. Nous sommes justes des contraires. répondit il en balançant à Arisa un regard qui cherchait à l'intimider.
- Ah Ok. Et pourquoi tu colles Tohru comme ça depuis ton arrivée ici et pourquoi Kyon Kyon lui parle pas?
- Tout simplement parce que Tohru est ma petite copine et que je la lui ai piquée. Mais comme c'est qu'un con, il peut rien faire! *grand sourire chaleureux*
/C'est qui ce type?/ pensa Arisa.
- Et de quel droit tu déclares que Tohru est ta copine? Tu lui a demandé ton avis au moins ou tu t'es contentée de te proclamer "peti ami" sans son avis?
- Tu commences à m'- tuuut - toi! Dis lui Tohru que tu es à moi!! Dis lui!!!
- ... Je suis à ...lui.
A la suite de cette déclaration, Saki dit :
- Ce type n'est pas net. Il a une aura maléfique. Tu te souviens de la promesse que nous avons faite à ta mère Tohru chan?
- Ouais. Nous lui avons dit que nous veillerons toujours sur toi.
- Arisa, nous devons protéger Tohru. Eloignons la de cet être démoniaque.

Arisa saisit alors le bras de Tohru, et elle et Saki se mirent devant comme pour la protéger. Shinji qui était alors resté impassible face à cette agitation les regarda d'un air assassin. Puis il leur demanda :

- C'est une blague? Parce que si ce n'en est pas une vous êtes mal barrées.
- *air sérieux* Non, ce n'est pas une blague. Saki ne s'est jamais trompée sur le caractère des personnes et ce n'est pas maintenant que ça va commencer. Donc tu te casses ou je te règle ton compte pour te faire passer l'envie de trainer autour de notre Tohru.
- Hmmph.

Sans que rien n'est put le prévoir, Shinji donna une claque à Arisa qui resta choquée sous le choc. Elle le regarda et puis elle déclara :

- Saki, éloigne Tohru de ce dégénéré. *s'adressant à Shinji* Alors, tu veux te battre? Je dois avouer que j'ai été choquée mais je ne m'y laisserai plus prendre. Je sens déjà la même excitation qui me prenait avant, quand j'étais encore une yankee. Et surtout, ne retiens pas tes coups!

Ces mots furent le top départ d'une bataille enragée entre Shinji et Arisa. Un attroupement s'était formé autour des deux combattants. Les coups fusaient tellement vite qu'il était difficile de savoir qui avait l'avantage. Soudain, Tohru cria :

- Arretez!!!

Les deux combattants s'arrêtèrent sous la surprise. Tohru continua :

- Arisa, ne t'inquiète pas pour moi, j'y arriverai mais ne te mèle pas de ça s'il te plait. Allons nous en Shinji.
Shinji regarda Arisa avec un air de triomphe et profita de son inattention pour lui donner une autre claque. Saki ne put s'empêcher de lui envoyer une bonne raffale d'ondes. Mais cela ne lui fit rien. Il se contenta de la toiser de ses yeux remplis de méchanceté et il s'en alla avec Tohru.

Arisa porta la main à sa joue et dit :

- Pourquoi se sent elle obligée de faire ça? Si tu veux mon avis Saki, y'a anguille sous terre.
- Euh c'est pas plutôt anguille sous roche?
- C'est la même chose!!
- Quoi qu'il es soit, je suis d'accord avec toi. Et je pense aussi que Kyo a des choses à nous raconter n'est ce pas?
Kyo, qui était resté muet et impassible jusqu'à maintemant, leva un soucil interrogateur :
- De quoi tu parles?
- Tu sais très bien mais ce n'est pas l'endroit adéquat pour ça je pense. Arisa, tu es libre ce soir?
- Non, mais si ça concerne Tohru, je peux bien tomber malade sans avertissements et ne pas aller travailler.
- Ok. Kyo, nous venons chez toi ce soir.
- Hé! Mais ça va pas la tête de s'inviter comme ça!! Et de plus qui te dit que....
Le regard effrayant de Saki le dissuada de protester davantage.
- Bon alors, on va lui casser la figure ce soir à Kyon Kyon! ^_^ Depuis le temps que je rève de ça! ^_^
- Je viendrai avec Megumi. Il a une très grande connaissance en matière de malédiction.
/Hein?!! Mais ça voudrait dire que.../

La journée passa très rapidement pour Tohru. Et elle fut aussi très éprouvante. Shinji en jaloux professionnel qu'il était, l'empêcha de parler à Momiji déjà attristé par l'hospitalisation d'Haru et de Yuki.
Et sur le chemin de retour, après les cours, quand Shinji l'embrassa elle ressentit du dégout et de la tristesse pour lui. /Etre comme ça, et avec 90% de méchanceté, ça doit pas être facile. Je suis triste pour lui...Oh non!! J'ai enfreint le règlment. Donc après Yuki et Haru le signe qui vient est... Oh non c'est Kisa chan!! Qu'est ce que j'ai fait!!/
En effet Kisa était déjà sur le chemin de l'hopital quand elle pensa ses dernières paroles.

Il était déjà 19h quand Kyo vit surgir Saki, Arisa et un drole de petit garçon. /C'est lui qui est censé connaitre la solution de la malédiction?!! Mais c'est qu'un mioche!!/

- Attention à ce que tu dis Kyo. Le mioche en question pourrait bien faire s'abattre sur toi un chatiment qui te hanterait à vie.
- Je pense pas que Tohru voudrait encore de toi dans ces cas là! Ha ha ha!! Bon tu nous expliques? Enfin plutôt, tu m'expliques car je pense que Saki en sait déjà beaucoup.

Kyo raconta alors l'histoire de la malédiction des Soma.

- Ah, c'est pour ça que Prince n'était pas là aujourd'hui! Et tu dis que Shinji c'est 90% de méchanceté?!! Mais qu'il fait avec Tohru?!! Elle qui est la gentillesse même.
- Ca c'est elle qui l'a décidé. T'as qu'à aller lui demander.
- Peut être mais je te fais voir que si elle fait ça c'est pour toi! Et en échange toi tu lui rends la vie dure! Tu connais pas les femmes Kyon Kyon! Pff
- Hey! Mais pour qui tu te prends pour me dire ça.
- Si vous arrêtiez deux secondes pour que Megumi nous dise sa conclusion.

Arisa et Kyo se taisèrent net et Megumi prit la parole :

- D'après ce que vous avez raconté, cette malédiction parait être très vieille. Il faut savoir que plus une malédiction est vieille, plus elle est facile à rompre. Car après tout, tout vieillit et tout ce qui vieillit est plus fragile.
- Oui et alors?
- Monsieur Kyo si vous m'interrompez encore une fois je vous défigure.
- ...
- Je reprends, ce que je veux dire c'est que toute malédiction, qu'elle soit vieille ou récente a un point faible. Un point dont le créateur n'a pas pensé. Et c'est ce point faible que je crois avoir trouvé.
- Ca alors Megumi, tu es extraordinaire. Super, grace à toi on va pouvoir sauver Tohru et les 11!
- Les 12 je te prie.
- C'est la même chose! Alors c'est quoi ta solution?
- Monsieur Kyo, si j'en crois votre récit, Tohru san vous a en quelque sorte sauvé. Puisqu'elle a su vous libérer de vos peurs. On peut même dire que pour ça, elle s'est presque sacrifiée.
- Ca tu peux le dire! Tout le temps à s'occuper de nous, on peut même dire que c'est que ça qu'elle faisait.
- Dis pas ça, en plus t'en a bien profité.
- La solution est donc là, dit Saki. Elle doit se sacrifier mais Tohru est tellement gentille que ça ne lui viendrait pas à l'idée. Il faudrait la pousser à faire ça.
- Mais, oui t'as raison! En y réflechissant bien, quand Kyo se met à tourner autour d'elle, elle ne peut s'empêcher d'éprouver de l'affection pour lui. Donc, Kyo, il suffit que tu la pousses à bout. Et quand elle verra que les autres membres sont tous malades, ça la poussera à réagir! Mais c'est un pari risqué car non seulement elle peut ne pas réaliser, mais toi Carotte, tu te mets à cracher du sang aussi.
- Je suis pret à tenter le coup. Je ne supporte pas de la voir se faire martyriser par ce baka de Shinji.
- Ne soit pas égoiste.Ca doit être d'autant plus difficile pour elle vu eu Shinji est ton sosie.
- Je ne la laisserai pas dans ce pétrin.
- Ouais et nous non plus! Donc tu commences le plan demain à la première heure.
- Comment ça?
- Ben ouais! Tu vas la voir et tu l'arraches des bras de ce Shinji et moi je m'occupe de lui régler son compte à celui là. Nous avons un combat à finir en plus.
- Arisa , tu es sûre que tu t'en sortiras toute seule? Tu ne veux pas d'aide?
- Non ça ira et en plus t'as remarqué que tes ondes ne marchent pas sur lui?
- Oui. Donc moi je me chargerai de vous signaler les déplacements de Shinji, pendant que Kyo partira avec elle.
- J'ai hâte de demain! Je me sens toute excitée!! Haha !!Bon Carotte, on te laisse. Il commence à se faire tard. Bon salut! Demain à 5 heures du mat'.

Et ils partirent (Faut pas oublier Megumi).

Kyo les regarda s'en aller, pensif. /Alors il faut juste qu'elle veuille se sacrifer! Mais c'est à double tranchant. Car si elle ne s'en rends pas compte, ce sera la fin de ce qui n'a pas pu commencer entre nous.../

A suivre...




Voila voila!!
Cette mission commando n'était pas prévue mais quand l'inspiration se projète à la figure d'une fanfiquienne comme moi, je ne peux pas résister!^^


Voila voila! Kissous pour tous et à lundi
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Kyochat
posté Aug 3 2007, 07:38 PM
Message #14


Nigiri habitué(e)


Groupe : Membres
Messages : 686
Inscrit : 6-July 06
Lieu : Dans l'univers des mangas
Membre no 8 163



Ah la suite est là!!!!! Trop contente *saute de joie!*

Chap 8: Pauvre Yuki et Haru TT_TT En voilà deux dans le même état! C'est pas joyeux et ça fait même peur! Par contre, j'ai trop rigolé quand Yuki fuyait Ayamé ^^ c'était trop délire ce passage!!! xDD N'empêche, quelle situation horrible!! en plus quand kyo vomi du sang parce qu'il a fait un geste pour protéger tohru et qu'après Shinji lui envoie encore un coup... TT_TT >> SHINJI JE VEUX QU'IL AILLE AU DIABLE!!!IL PEUT MÊME L'ÊTRE S'IL VEUT!!

Chap 9: Alors celui-là! Il est pas beau non plus!! Mais en même temsp j'aime trop le passage Arisa/Saki/ Kyo/ Mégumi XDDD J'adore!! J'ai hâte de voir la suite pour voir ce qu'ils vont faire!! J'espère qu'ils arriveront à faire passer le message à Tohru. On sait qu tu peux le faire Tohru, courage!!!!

Moi je trouve pas cette fic nulle!! Elle à du Pépsss!! Je l'adore est je veux la suite!!!!!!! (c'est un ordre! xDD)
Oh! T'es pas là ce WE? bon alors on attendra lundi !!
Kyossou tout doux et vivement lundi pour la suite!!!!!

Kyochat (IMG:https://subafuruba.com/forums/style_emoticons/default/02.gif)

Partout autour de vous, Même peut-être juste devant vos yeux, Attention elle est là...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Arisa kun
posté Aug 3 2007, 11:28 PM
Message #15


Petit(e) nigiri


Groupe : Membres
Messages : 59
Inscrit : 28-February 07
Lieu : En train de bouffer un gateau à la pistache
Membre no 12 664



Mais arrête de matyriser mon Shinji! C'est pas sa faute si il est méchant! Faut bien qu'il y ait quelqu'un pour jouer le mauvais role!! Mais t'inquiète mon petit chou, je farai une fic avec toi après ou tu seras le héros sadique mais apprécié! Tu me remercie pas? Shinji : Depuis quand je te dois des remerciements?
Ah ce que t'es mignon toi! Shinji : Qui sait que tu traites de mignon? *tire mes cheveux*.
Je suis arggg, vraiment contente d'avoir eu aiieeeu l'idée de mettre ma fic queeuuu ici et je vous dis à lundiii!!
*pars dans d'afreuses souffrances*
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dramatic_flood
posté Aug 4 2007, 10:12 AM
Message #16


Newbie


Groupe : Membres
Messages : 29
Inscrit : 24-July 07
Lieu : cannes
Membre no 15 206



trop bien ces 2 chap. Mais pauvre Tohru qui se fait tirer les cheveux tout le temps. Ah j'aime bien moi aussi quand yuki fuit Ayamé. A lundi!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Kyochat
posté Aug 4 2007, 12:17 PM
Message #17


Nigiri habitué(e)


Groupe : Membres
Messages : 686
Inscrit : 6-July 06
Lieu : Dans l'univers des mangas
Membre no 8 163



Je le martyrise pas, je rigole^^ xDD Il est plutôt intéressant comme perso, mais il m'énerve à tirer les cheveux de Tohru et de frapper Kyo^^
Et puis comme tu dis, il faut bien mettre quelqu'un pour le mauvais rôle! (enfin mauvais... il joure bien son rôle, mais il à un mauvais fond) Mais comme il ressemble un peu à Kyo, ça va! xDD

Bon je me tais, pardonne-moi si ça t'a pas plus que je dise ça sur Shinji *pardon Shinji, je dirais plus rien u_u en plus il est gentil, il a laisser Tohru aller voir Yuki à l'hopital. Après tout, il y a encore 10% c'est pas 0% * Bon tais-toi Kyochat!!
Kyossou tout doux et vivement lundi

Kyochat (IMG:https://subafuruba.com/forums/style_emoticons/default/02.gif)

Partout autour de vous, Même peut-être juste devant vos yeux, Attention elle est là...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Arisa kun
posté Aug 6 2007, 03:49 PM
Message #18


Petit(e) nigiri


Groupe : Membres
Messages : 59
Inscrit : 28-February 07
Lieu : En train de bouffer un gateau à la pistache
Membre no 12 664



Voila, je suis de retour après de multitudes difficultées à allumer cet ordinateur! Je vous sers donc comme je l'avais dit deux chapitres!^^
Voila! Le prochain ce sera pour demain ou après demain je sais pas. Si j'ai le temps de le finir ce sera demain!

Chapitre 10

Le lendemain à 5 heures du matin précises, Arisa, Saki et Kyo se retrouvèrent devant la maison de Tohru. Arisa chuchota :

- Bon l'heure est grave. Kyo, (Elle l'appelle "Kyo" c'est pour vous montrer l'importance de ses paroles) j'ai remarqué que tu es très habile et très casse cou. De plus tu es du signe du chat? Et un chat retombe toujours sur ces pattes. Donc c'est toi qui ira enlever Tohru.
- Enlever?! T'exagères pas un peu là?
- Non je n'exagère pas. Parce que telle que je connais Tohru, elle ne voudra jamais partir. Donc je reprends. Tu sais où est sa chambre au moins?
- Heu...Non.
- Bon ben alors. Tu vois la fenêtre qui est juste là, c'est celle de la chambre de Tohru. Tu montes sur le balcon et tu l'ouvres. Tohru est tellement tête en l'air qu'elle est sûrement ouverte.
- Comment je monte jusque là moi?
- Banane! T'es pas un chat, ha? En plus y'a un arbre là tu peux y grimper et sauter!
- Hey, me traite pas de banane!! En plus j'aime pas ça!!
- S'il vous plait, concentrez vous un peu. dit Saki. Arrêtez de vous chamailler, c'est dans l'intêret de Tohru.
- Ok.
- Bon pendant que Kyo fait ça, toi Saki, tu nous indiques les déplacements de Shinji à l'aide de tes ondes. Et n'oublies pas que tes ondes n'ont aucuns effets sur lui. Moi je reste devant la maison, au cas où Shinji sortirait que je puisse lui régler son compte! Haha! Je suis toute excitée, ça me rappelle quand je faisais des coups quand j'étais encore Yankee!! Bon on y va! Tous à vos postes!

Kyo partait déjà quand elle le rappella en disant :

- Au fait Kyo, voici un sac pour mettre des vêtements et son uniforme.
- Ok. (Il ne demande pas pourquoi puisqu'il est très concentré)

Kyo se dirigea alors vers l'arbre que lui avait indiqué Arisa. D'un saut habile, il arriva au balcon de la fenêtre de Tohru. Comme l'avait affirmé Arisa, celle ci n'était pas fermée à clé. Il l'ouvrit donc et se retrouva devant la jeune fille endormie dans son lit.
Il se dirigea vers l'armoire et farfouilla pour trouver des vêtements son l'uniforme. Il prit en vrac sans vraiment regarder ce qu'il choisissait. Il les enfourna dans le sac qu'il mit dans son dos.
Quand il eut fini, il ne put s'empêcher de regarder Tohru d'un regard attendrissant. /Qu'elle est belle quand elle dort.../ Celle ci sentant le regard de quelqu'un sur elle entrouvit légèrement les yeux. Elle aperçut Kyo. Kyo prévoyant sa réaction, se cacha sur le balcon. Tohru croyant alors à une hallucination, referma donc les yeux et se rendormit. Kyo, ne voulant pas faire la même erreur, réentra avec souplesse dans la chambre et la prit dans ses bras. Celle ci ouvrit légèrement les yeux et Kyo lui murmura d'une voix tendre : "Ce n'est qu'un rêve, rendors toi". Rassurée par cette voix familière, Tohru se rendormit dans les bras de son amoureux de toujours. Kyo, la portant, se dirigea vers les escaliers où il faillit trébucher sous le poids de Tohru. Et puis il avait une forte envie de cracher du sang.

/On a beau dire que les hommes sont forts, elle est bien lourde quand même... MAIS JE DOIS Y ARRIVER! Pour toi Tohru!/
Avec une difficulté non fainte, il ouvrit la porte. Kyo se débarassa du sang qu'il avait du réprimer. Arisa dans sa joie laissa échapper un cri de victoire et Saki déclara alors :

- Arisa, ton cri a alerté Shinji. Il est en train de se réveiller.
- zut! La - tuuut - que j'ai faite! Saki, voici la clé de l'appartement. Allez y avec Tohru.
- D'accord mais avant on va chez Shiguré, histoire de la changer. Parce qu'elle ne peut pas se promener avec un pyjama dans la ville.
- Ah c'était pour ça! s'exclama Kyo
- Ben oui on a pensé à tout. Eh, Saki n'oublie pas "Noir corbeau"!
- Pas de problêmes.
- Et surtout, faites vite parce que l'autre là...
- D'accord. Arisa, fait attention à toi. Shinji émet des ondes vraiment...
- OK! Allez y!

Saki lui jeta un dernier regard, et elle partit avec Kyo et Tohru.


Quand ils arrivèrent chez Shiguré, Kyo déposa Tohru sur le lit de Yuki et Saki lui dit :

- Kyo, sors le packet de teinture "Noir corbeau" qui est dans le sac et va te teindre le cheveux tout de suite et mets toi ces lentilles de contact noires.
- Hé! Mais pourquoi?
- On a bien réfléchi Arisa et moi. Et on s'est dit tu devrais prendre l'apparence de Shinji.
- Mais si elle croit que je suis l'autre baka, comment je vais faire pour la pousser à bout?
- Tu vas premièrement l'interdire d'aller au lycée. Comme ça, elle ne saura pas que tu es Kyo et elle se sentira frustrée puisqu'elle ne pourra voir ni les Soma, ni nous. Deuxièmement, tu vas la traiter de façon méprisante. Tu dois faire en sorte qu'elle ressente du dégout, de la tristesse, du mépris et de la peur pour toi.
- Mais je ne pourrais jamais faire ça!!
- Tu dois le faire et tu ne dois surtout pas te trahir!!
- Mais...
- Il n'y a pas de "mais" qui tienne! Si j'avais le choix, j'aurais préféré éviter ça. Mais non!! Nous ne pouvons pas décider de ça! Crois tu qu'Arisa ait eu le choix en choisissant de se battre contre Shinji? Non! De plus, elle risque de mourrir lors de ce combat!
- ...Comment ça?
- Shinji est beaucoup plus fort qu'elle. Il la battra à coup sûr.
- Mais si elle va se faire tuer pourquoi tu lui a pas dit ça?!!
- Elle ne m'aurait pas écouté. Elle est beaucoup trop fière pour laisser tomber le combat comme ça. C'est pour ça que je ne lui ai rien dit. Là, en ce moment, elle croit qu'elle peut le battre mais si elle avait su, ses chances de victoire auraient été fortement diminuées. Déjà qu'elles ne sont pas très élevées...
- ...Combien?
- .....5%.

A cette déclaration. Kyo donna un coup de point sur le bureau de Yuki et il alla en vitesse dans la salle de bain. Saki soupira alors et murmura doucement à Tohru :

- Tohru....
- Hmm...
- Lève toi, il faut que tu te changes.
- Saki?

Elle commença à s'agiter. Saki lui murmura :

- Calme toi. Nous sommes dans ton rêve. Car après tout, tu ne peux être chez Shiguré que si tu es dans un rêve. En réalité, tu es en train de dormir chez toi.
- Ah.
- Lève toi, enfile des vêtements corrects, nous allons dans un endroit que tu connais bien. Un endroit merveilleux.
- Je veux bien. Kyo chan sera là?
- Oui peut être, mais si tu veux le voir, il faut que nous fassions vite.


Un peu plus loin un combat acharné avait commencé. Shinji donnait des coups très rapides et Arisa avait du mal à les contrer. Elle sentait qu'il avait le dessus mais elle refusait de se laisser abattre si tôt. /Il faut que je tienne le coup...Ils ne doivent pas encore être arrivé à l'appartement...Il a le dessus, je le sens. Je n'ai jamais encore combattu quelqu'un d'aussi fort. Il faut que j'arrive à deviner ses coups, il faut que j'anticipe ses attaques pour mieux riposter après.../
Shinji enchainait les combots avec une rapidité déconcertante. Lorsqu'il lui donna un coup de pied, Arisa saisit sa jambe et le fit tomber sur le sol.

- Celle là, tu connaissais pas n'est ce pas? Sinon tu ne te serais pas affalé de la sorte!

Shinji, qui était sur le dos fit une courbette en arrière et il donna une sévère claque à Arisa en disant :

- J'adore te donner des claques! C'est très divertissant!

Arisa essuya le sang qui giclait de sa bouche et tenta un de ses coups secrets. Elle lui donna un coup de pied. Comme prévu, il attrapa son pied. Et là, elle fit un saut en arrière (Genre comme les gimnastes, quand ils tournent en arrière) et par la même occasion, elle lui donna un coup avec l'autre pied.

- Ce coup là non plus tu connaissais pas!

Shinji la regarda d'un regard méprisant et dit :

- J'avoue que je suis surpris. Mais ce genre d'attaque de bas rang de m'empêcheront pas de te tuer. Ha Ha Ha!! Si tu veux éviter la mort, dis moi où est Tohru!
- ...Hmph.. C'est si facile de te dire cette information et de m'en tirer à bon compte. Tu veux savoir ma réponse?
- Je crois que tu deviens raisonnable. Alors où est Tohru?
- Ca, je ne te le dirai JAMAIS!!!


Saki et Tohru descendirent dans le salon. Saki dit à Tohru :

- Reste ici. Je reviens.

Elle marcha rapidement vers la salle de bain. Kyo avait terminé la teinture, mit les lentilles et il ressemblait trait pour trait à Shinji. Sauf le regard qui était plus expressif.

- Alors? demanda t-il
- C'est parfait. Je vais maintenant t'expliquer la suite du plan. Toi et Tohru, vous allez emmenager dans l'appartement dont parlait Arisa.
- Mais de quoi tu parles?
- ....Je suis désolée Kyo mais pour mettre à exécution notre plan, nous avons du révéler le secret du Juniishi à une autre personne.
- Non mais c'est pas vrai!!! Tu sais les risques que vous encourez lorsque vous savez ce secret?
- Oui. Mais nous n'avions pas le choix. J'ai révélé ce secret à ma grand mère. Elle nous a alors proposé, plutôt que de vous faire habiter chez Arisa, de vivre dans un de ses appartements. (La grand mère de Saki est riche, et malgré son age avancé, elle continue de travailler. Et pour cela, elle a plusieurs appartements dans chaque régions du Japon)
De plus c'est plus pratique. Parce que tu vois, Shinji, aurait toujours eu des doutes sur nous. Ils nous aurait probablement suivi, Arisa et moi. Enfin pour Arisa, c'est moins sûr maintenant...
- ... Vous avez vraiment tout préparé. Et comment on va faire quand Tohru va vraiment se réveiller. Comment vais je expliquer le fait que nous soyons dans cet appartement?
- Tu vas lui faire croire que vous avez emménagé dans cet appartement depuis dimanche. Tu vas lui dire qu'elle est surement malade ou un truc du genre. Enfin tu vas trouver un prétexte pour l'empêcher de sortir, pour l'empêcher de bouger beaucoup. Quelque chose qui puisse la frustrer pour qu'elle te méprise. Il faudrait qu'elle reste quand même au courant des hospitalisations, donc tu vas laisser un papier ou y'a tous les numéros de téléphones des Soma sur une table, un bureau ou autre chose. Il faut que ce papier soit visible. Il faut l'inciter à la révolte. Tu as compris? Et tu n'oublies pas. Tu ne te trahis pas! Pas de gestes, de regards qui pourraient l'embrouiller.
- Ok.
- Je pars d'abord avec elle. Dans 15 minutes tu vas à cette adresse, dit elle en lui tendant un papier.

Et elle partit avec Tohru.
Kyo attendit pendant un quart d'heure et il partit lui aussi.


Arisa de son coté n'en pouvait plus. Elle se sentait si fatigué. Parer chaque coup de Shinji était épuisant. Elle fit une fausse manoeuvre et elle se retrouva à terre. Il lui hurla alors :

- ALORS!!!! OU EST TOHRU!!!! Si tu me le dis, je t'épargne.
- Hmph, j'estime qu'il est temps que je te le dise. En ce moment, elle doit déjà être partie. Tohru s'est enfuite et je l'y ait aidée.
- POURQUOI ELLE EST PARTIE? ET OU?
- Elle m'a dit qu'elle devait faire un break. Et qu'elle en avait marre des Somas. Elle m'a berné. Elle m'a dit qu'elle me révèlerai ou elle partait mais elle s'est enfuite et comme j'avais une grande envie de me battre contre toi, je ne l'ai pas poursuivie.
- Contre moi?

Arisa sourit intérieurement. /C'est bien ce que je pensais. Il a les pires défauts du monde, hein? Donc par conséquent il est vaniteux comme y'a pas! Si je le flatte, il me laissera tranquille et il partira surement à la recherche de Tohru chez Shiguré. Après tout, c'est le seul endroit qu'il connait où Tohru va habituellement. C'est risqué mais tant pis. En tout cas, j'espère qu' elle est déjà à l'abri./

- Oui, contre toi. Quand je me suis battu contre toi au lycée, je me suis dit que tu avais de grande ressources en matières d'arts martiaux. Et je rêvais qu'on se batte ensemble de nouveau. Alors si je dois mourir, je voudrais que ce soit toi qui me tues.
- ...Hmph. Je savais déjà que j'étais fort en tout, mais là tu me flattes, vraiment. Je ne pensais pas que de telles paroles pourraient venir de toi.

/Sache, pauvre baka, qu'il me répugne de te dire ça!/

- Je pensais que t'étais le genre de fille super fière qui ne s'abaisserait devant personne mais en fait, tu n'est qu'une banale fille inférieure et faible. Tu dis que tu voudrais que ce soit moi qui te tue? Et bien, je ne te ferai pas ce plaisir. Je t'épargne pour cette fois, mais si jamais je te retrouve sur mon chemin, je ne te ferai pas de fleurs. Je m'en vais! J'ai déjà perdu assez de temps avec toi.

Il partit alors en direction de la maison de Shiguré.
Quand elle n'entendit plus ses pas, Arisa poussa un long soupir de soulagement.

- J'avais visé juste. Cette andouille est si frimeur qu'il m'a cru. Bon là, je pense que je vais rentrer me préparer avant d'aller en cours.

Elle se leva difficilement et marcha péniblement jusqu'à son appartement.


Kyo arriva à l'adresse indiquée où l'attendait Saki. Celle ci en le voyant lui dit :

- Elle dort dans l'une des chambre en haut. Laisse la se reposer pour l'instant.
- Ok.
- Bon n'oublie pas. A tout à l'heure. Ne soyez pas en retard.
- Ok. Et pour Arisa?
- Ne t'inquiète pas pour elle. Au revoir.
- Ouais.

Kyo referma la porte et regarda l'heure. Il était 5h45 et il n'avait pas la moindre envie de dormir. Ses pensées étaient plutôt occupées à chercher un prétexte pour Tohru.
/Que vais je bien lui dire? Et comment vais je faire pour la martyriser moi qui l'aime tant? Aie, je suis dans de beaux draps.../

A suivre...



Chapitre 11

Note : Les pensées sont entre / les flash back entre [] et mes remarque ou délires entre (), les * servent à marquer un sentiment ou une expression des personnages.

Tohru se réveilla. Elle se souvenait d'avoir fait un rêve vraiment très étrange où Saki l'amenait dans un endroit qu'elle ne connaissait pas. Et puis là, trou noir. Elle se leva lentement de son lit et regarda autour d'elle.

- Où suis je? Je ne connais pas cet endroit... Quelle heure est il? Je dois aller en cours...Mais où suis je?

Elle observa les alentours à la recherche d'un quelconque indice qui lui indiquerait où elle était. Elle scrutai toujours quand elle vit quelqu'un qui entra dans la chambre. La personne qu'elle crut reconnaitre fut Shinji mais quelque chose troublait Tohru. Quelque chose dans le regard l'embrouillait. Mais cette lueur disparut bien vite et les yeux redevinrent sombres. Elle demanda toujours sous l'effet de la confusion :

- Shinji...Où sommes nous? Je ne connais pas cet endroit.

Kyo/Shinji lui répondit avec beaucoup d'efforts :

- Comment ça, tu sais pas où on est? Tu devrais pourtant. Mais c'est vrai qu'avec le déménagement soudain tu t'es peut être pas encore habituée.
- Le déménnagement?
- Ben oui! Tu te souviens pas? On a emmenagé dans ce nouvel appartement dimanche donc avant hier. Qu'est ce qui t'arrive? Tu es malade?
- Heu...Non c'est pas ça. J'étais juste un peu fatiguée. Il est quel heure?
- C'est l'heure d'aller en cours banane! Tu vois pas que j'ai mon uniforme!
- Ah mais alors il faut que je me dépèche!
- Non! Tu ne vas nulle part!! Tu restes ici!! Déjà que l'autre baka t'as embrassé hier devant tout le monde je ne voudrais pas qu'il recommence!!
- Il m'a embrassé? s'étonna Tohru en rougissant
- Oui!! Et le pire c'est qu'il l'a fait pour me narguer!! Ce con!! Me dit pas qu'tu t'en souviens pas non plus!! Et c'est quoi cette couleur rouge sur tes joues? Me dit pas t'es amoureuse de ce mec?!! Me dit pas ça!! dit Kyo/Shinji en lui tirant les cheveux le plus fortement qu'il put.

Tohru cria de douleur!! Ce cri transperça Kyo comme une flèche dans le coeur. Pour ne pas avoir à supporter ce supplice plus longtemps, il la lança violemment sur le sol et lui dit :

- TU RESTES A LA MAISON!!! ET QUE JE NE T'Y REPRENNE PLUS A PENSER A L'AUTRE LA!!! TU NE SORS PAS!!! D'ailleurs, je t'enferme à clé dedans!
- Shinji! Non ne fais pas ça!! Ne m'enferme pas!!

Kyo/Shinji partit brusquement et ferma la porte sur Tohru et l'enferma à clef. Tohru de l'intérieur tambourinait sur la porte de l'intérieur.

-Non Shinji!! Ne fais pas ça...

Tohru se laissa tomber sur le sol en pleurant. Kyo courrut les yeux en larmes et s'éloigna le plus vite possible de l'appartement.
Après 10 minutes de course, il s'arrêta brusquement reprenant son souffle, les mains sur les genoux. Il essuya les larmes qui lui coulaient sur les joues. /Pourquoi est ce que je suis obligé de faire ça à la personne que j'aime! Pourquoi?/ Il cria :

- POURQUOI!!!!!!

Une main s'abattit sur ses épaules au moment où il criait. Il se retourna en position de combat et vit Arisa et Saki qui le regardaient elles aussi le regard morne. Saki répondit :

- Parce que c'est le prix à payer pour votre amour. Tout simplement.

GROS SILENCE
- Allez Carotte, ça ira. Et puis je te fais voir que c'est pas que toi. J'ai faillit me faire massacrer par Shinji hier. Et j'ai mal comme y'a pas à l'épaule. Comme quoi...
- Hmph... M'appelle pas Carotte.
- Tu vois, tu reprends du poil de la bête! Allez allons en cours. Au fait pour Tohru tu as bien tout fait comme il fallait?
- ... Oui même si ça a été difficile.

Ils marchaient en silence quand Saki demanda à Arisa :

- Arisa, pour les cheveux noirs de Kyo, on fait quoi?
- Et zut! J'avais pas pensé à ça! Et de plus, si Shinji voit ça, il va deviner un truc!! Je suis conne! J'avais oublié!! Tu crois que si on lui achète une casquette ça ira?
- Non. On verra quand même ses cheveux par derrière.
- zut!
Kyo les regarda un moment puis il dit :
- J'ai qu'à ne pas aller en cours.
- Ouais mais si tu y vas pas, la disparition de Tohru et de toi en même temps sera encore plus suspecte. Et puis l'autre il va chercher à nous donner une correction Saki et moi.
- Donc en résumé, dit Kyo, c'est vous ou moi?

Silence.
- Toi! dirent en même temps Saki et Arisa
- Moi mais hé! Vous vous foulez pas les côtes vous!
- Kyo, ne fais pas d'histoires. Je te fais voir que c'est toi le plus a même de le battre vu que c'est ton jumeau. Il a les mêmes capacités que toi avec son aura maléfique en plus.
- Ah mais Saki t'auras qu'à lui envoyer de bonnes ondes. Des ondes boostrices et ça marchera! Et puis Kyo tu te dis que c'est pour Tohru et ça marchera! Donc laisse tomber la casquette! En plus j'ai plus de sous...
- Arisa, Ce n'est pas avant hier que tu as reçu ta paye?
- Oui, mais avant hier c'était dimanche. Et dimanche y'avais un concert de rock!
- ...
- ...
Kyo écoutait distraitement la conversation. Ses pensées étaient plus focalisées sur Tohru et sur la réaction qu'elle aurait.


Tohru pleurait amèrement assise dos à la porte close. Elle se demandait comment Shinji pouvait lui faire ça. La maltraiter ne serait ce qu'un peu passait encore. Mais l'enfermer, l'empêcher d'avoir des contacts avec ses amies et la famille Soma juste parce qu'il était jaloux passait difficilement, et même, pas du tout! Pour la première fois de sa vie, Tohru ressentit de la haine envers quelqu'un. Ce ne fut qu'un bref instant mais cela suffit largement pour mettre Momiji et Hatori dans le même état que Yuki, Haru et Kisa. Le temps de réaliser, elle se précipita vers le téléphone. Hélas, elle ne se souvenait plus du numéro de la résidence. Elle promena son regard un peu partout à la recherche de son agenda ou elle notait tous ses numéros. Et là, bingo! Ses yeux tombèrent sur un papier où tous les numéros des Soma et de ses amis figuraient. Elle s'en saisit et composa celui du manoir.
Ce qu'elle entendit lui fit pleurer et elle raccrocha lamentablement. Elle retourna dans sa chambre (Elle a bien cherché avant de trouver), s'éffondra sur son lit et redoubla ses sanglots. /Ma vie ne rime plus à rien!/


Quand Kyo arriva au lycée avec Saki et Arisa, il fut accueilli par le regard noir et jaloux de Shinji. Celui ci se précipita sur lui et lui saisit le col de sa chemise en hurlant :

- OU EST ELLE?!!!!! ET C'EST QUOI CETTE COULEUR DE CHEVEUX?!!!!!
- De quoi tu parles? demanda Kyo inocemment.
- FAIS PAS COMME SI TU SAVAIS PAS!!! ET ARRETE DE ME PRENDRE POUR UN CON!!
- Ah! Tu parles de Tohru "chan"?

Il insista sur le "chan" tout en le narguant. Shinji quand il entendit ça se calma d'un coup et prit un air menaçant :

- Oui! Alors, tu me réponds?
- Alors comme ça, tu n'as pas su la garder? Tu es tellement stupide que tu l'as fait fuir? Je ne m'attendais pas à mieux venant de ta part.
- Tu fais le malin! Tu te crois supérieur à moi! Je vais te montrer qui est le plus fort!
Shinji et Kyo commencèrent à se battre. Shinji donnait de violent coups que Kyo réussissait à contrer pour riposter plus fort encore. Il envoya Shinji à terre. Celui ci s'étonna et dit :
- Comment est ce possible?
- C'est possible parce que je ne suis pas animé du même sentiment que toi. Même si mon coeur me fait mal, je sais que j'ai l'affection de Tohru. Et ça, ça me rends invincible! ( TT_TT Je voulais trop le mettre!!*_*) Laisse moi maintenant!
Et il partit avant d'être convoqué chez le proviseur qui lui administra 2 heures de colle ainsi qu'à Shinji. (Encore un autre endroit où ils peuvent se battre)

Tous les jours s'écoulèrent ainsi. Kyo faisait les pires messes basses du monde et Tohru envoyait chacun des membres Soma à l'échafaud l'un après l'autre. Tous les deux ressortaient blessés, larmoyants (surtout Tohru) de chacunes de leur disputes. Du coté de la famille Soma, une haine et une colère sans nom avait pris place dans le coeur des proches des hospitalisés. Certain voulaient que Tohru disparaissent, d'autres qu'elle meure même si ceux là ne le montraient pas, et enfin certains voulaient que cela se termine au plus vite. Rares étaient ceux qui compatissaient ou même comprenaient Tohru. Ils étaient tous aveuglés par leur douleur et ne cessaient de la dénigrer. Ayamé, Rin, Hiro et Kureno avaient été hospitalisés à leur tour et il ne manquait que Shiguré. Celui ci, ne voulait pas mourir sans avoir pu faire quelque chose. C'est pour cela qu'il se rendit dans la soirée au magasin ou travaillait Arisa. Quand il la vit qui rangeait des étalages, il la salua et lui demanda d'un ton grave :

- Sais tu où est Tohru chan?
- ... Pourquoi vous me demandez ça?
- Disons que j'ai besoin de lui parler avant qu'il ne m'arrive malheur. Je suis allée chez elle mais je n'ai croisé que Shinji et il a failli me casser la figure.
- Ah, vous aussi... Non ne vous en faites pas je vais vous donner l'adresse et je dois avouer que j'y suis un peu pour quelque chose.

Elle lui raconta alors qu'elle savait tout pour la malédiction et elle lui narra aussi le plan qu'elle avait eu avec Saki et ce qu'ils avaient fait pour enlever Tohru. Elle soupira sous les yeux choqués de Shiguré et dit :

- Ne me regardez pas comme ça, j'ai cru faire ce qu'il y avait de mieux. Mais nôtre plan est en train de foirer largement. Non seulement les Soma sont à l'hosto, mais en plus, Elle ne réagit pas du tout. Elle ne fait rien et après vous ce sera à mon tour et aussi celui de Saki si elle se grouille pas. Voici son adresse et je vous conseille d'y aller vite avant qu'elle ne fasse de bétises.
- Je vais voir ce que je peux faire. Après tout, si je fais ça, c'est d'abord pour sauver ma peau.
- Ouais ça je l'avais deviné.

Il s'en alla. Il marcha d'un pas rapide et preste. Finalement, c'est au pas de course qu'il arriva devant l'appartement. Il regarda sa montre. 20 heures. Il frappa à la porte et attendit. Kyo version Shinji lui ouvrit et voulant éviter que Tohru voie Shiguré, il hurla pour qu'elle entende :

- Maudits gamins! Faire une farce de ce genre... Bon Tohru chan, je vais me balader, je t'interdis d'ouvrir à qui que ce soit!.
Et il sortit en fermant la porte et demanda :

- Que fais tu ici?
- Arisa m'a tout raconté. Et je voulais prendre des nouvelles de Tohru chan.
- Ouais. Si tu crois que tu peux faire quelque chose, je te laisse le champ libre. Essaie de la convaincre. Comme ça au moins, t'auras servi à quelque chose!

Et il partit les mains dans les poches.
Shiguré le regarda s'en aller et dit :
-*flatté* "Je savais qu'il reconnaitrait ma valeur!"

Puis redevenant sérieux, il refrappa à la porte. Il entendit de l'agitation à l'intérieur et une voix légèrement triste demanda :

- Qui c'est?
- C'est Shiguré. Tohru chan ouvre moi!
Tohru entendant la voix de quelqu'un qu'elle connaissait, elle se précipita sur la porte, l'ouvrit et le fit entrer en disant :
- Shiguré san! Comme je suis contente de vous revoir! Ca fait si longtemps et je n'ai pas vu la lumière du soleil. En fait, une semaine.
- Shinji ne te laisse pas sortir?
- *triste* .....Non. Il dit que je suis malade et il m'enferme avant de partir.

Silence.
Ils s'assirent dans le canapé. Shiguré regarda avec tristesse (Si si!) Tohru. Il lui prit la main et lui demanda d'une voix douce :

- Tohru chan, es tu heureuse avec Shinji san?
- ...Biensur que si.

Il la regarda avec douceur et dit :

- Ne te mens pas à toi même.
- Je...

Elle fondit en larmes.

- Je ne....suis pas heureuse. Kyo me manque et vous aussi. Je suis.. Je suis au courant que j'ai envoyé tous les Soma à l'hopital et je sais que ce sera bientôt votre tour... Je ne veux pas! Je ne veux pas qu'ils meurent à cause de moi! Je veux vous sauver, pas vous tuer! Je ne supporterai pas ça!
- Et que feras tu? Et que feras tu quand nous serons tous morts et que tu seras forcé malgré ça de vivre avec Shinji? Et Kyo dans tout ça? Lui, il restera seul et il t'en voudra de ne pas avoir su le sauver pour être avec lui!
- Non!!
- Il t'en voudra de ne pas avoir su faire le bon choix!
- Non!!!
- Et il se sentira coupable et triste de t'avoir fait gacher ta vie! Tu auras toutes nos morts sur ta conscience et tu penses que tu pourras vivre avec ça?
- NON!!

Tohru se boucha les oreilles et se leva pour s'enfuir. Pour courir loin de ce futur. Ce futur qu'elle n'avait pas voulu ainsi. Mais Shiguré lui saisit le bras et la forçant à écouter, il lui dit :

- Tu ne veux pas de ce destin? Alors, va! Tu sais que qui te reste à faire.

Tohru sortit de la maison, nus pieds et courut sans savoir où elle allait. Peu lui importait de savoir où elle était d'ailleurs.Elle s'assit sur un banc en regardant les étoiles. Est ce que Kyo lui aussi les regardaient? Elle aurait tant aimé être avec lui sur le toit de la maison de Shiguré et profiter de sa présence...
/Kyo.../ Elle se remémora les paroles de Shiguré.

[ Shiguré : Tu ne veux pas de ce destin? Alors, va! Tu sais que qui te reste à faire.]

/Ce qui me reste à faire... En fait, je l'ai toujours su mais je n'avais pas ce courage. Et quelques fois on croit que choisir la facilité est plus payante que la difficulté. Je n'aurais jamais du accepter ça. Je sais ce qui me reste à faire maintenant./
Elle se leva lentement et partit en direction du manoir Soma.

A suivre...



Blabla inutile Bon voila! Je dois avouer que j'ai ramé pour ce chapitre et je suis pas prète à commencer une nouvelle fic avant longtemps. Voix : Finis celle là d'abord avant de raconter de bétises! Bon Ok, j'avoue, j'ai déjà un autre en préparation et on peut dire qu'elle n'a presque rien à voir avec celle ci!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Risa-chan
posté Aug 6 2007, 04:53 PM
Message #19


Newbie


Groupe : Membres
Messages : 14
Inscrit : 4-December 06
Lieu : Dans un coin pommé de Dordogne
Membre no 11 313



J'adore ta fic !!! J'avais commencé sur un autre site mais voyant que la suite était ici, je me suis précipité... (IMG:https://subafuruba.com/forums/style_emoticons/default/30.gif)
Ecris vite la suite... Mais je comprendrais si tu mets longtemps. Je suis aussi une auteur de fanfic et je n'ai même pas le courage de la recopier alors bonne chance
Kisus (IMG:https://subafuruba.com/forums/style_emoticons/default/24.gif)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Arisa kun
posté Aug 6 2007, 05:27 PM
Message #20


Petit(e) nigiri


Groupe : Membres
Messages : 59
Inscrit : 28-February 07
Lieu : En train de bouffer un gateau à la pistache
Membre no 12 664



Ah oui je vois de quoi tu parles... Je vais t'avouer un secret.
Spoilers:Alors en fait... Non mais n'importe quoi! Je vais pas dire ça ici! Je préfère encore te l'envoyer par mp.
Non mais pour le recopiage j'ai trop souffert. Donc maintenant je tape mes fics directeent sur l'ordin'. Bien entendu je fais un plan pour le bon déroulement de l'histoire mais l'inspiration c'est du sur place. C'est sur qu'après je me dis toujours : "Oh non et dire que j'aurai pu faire tel perso faire tel chose!" mais je préfère ça au recopiage!

Merci pour le comm'!^^
Go to the top of the page
 
+Quote Post

3 Pages V   1 2 3 >
Fast ReplyReply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 

Version bas débit Nous sommes le : 9th November 2007 - 08:20 PM

Arctic 3 (Beta 2) - More IP.Board Skins from InvisionCube